Interview Exclusif

Interview avec REI de One Eye Closed

21/12/2020 2020-12-21 18:34:00 JaME Auteur : Christine Traducteur : Aude

Interview avec REI de One Eye Closed

REI, chanteur de One Eye Closed, nous présente son groupe de rock et nous apporte son éclairage sur sa première ballade hivernale "With How I Feel".


© One Eye Closed. All rights reserved.
Le 20 décembre, le groupe de rock One Eye Closed, dernière signature du label britannique JPU Records, a dévoilé un nouveau single intitulé With How I Feel, accompagné d’un clip vidéo. Une ballade parlant d’un amour non réciproque et de l’impossibilité d’être avec l’être aimé, qui illustre parfaitement ces vacances de fin d’année quelque peu particulières, pendant lesquelles tant de personnes sont isolées de leur famille à cause de la pandémie de coronavirus.

Peu avant la mise en ligne du clip, JaME a pu s’entretenir avec le chanteur REI à propos de ce nouvel opus et des récentes productions du groupe.

Comment décririez-vous la musique de One Eye Closed à nos lecteurs qui ne vous connaitraient pas encore ?

REI : Au Japon, nous sommes considérés comme étant un groupe mixture, car nous mélangeons beaucoup de genres musicaux ensemble - principalement le rock, le r’n’b et le hip-hop. Nous désirons mélanger nos influences japonaises avec nos influences occidentales. Nous venons tous d’horizons différents, mais nous nous sommes rencontrés grâce à notre amour du metalcore et du post-hardcore japonais et occidental. Nous ne leur accordons pas une place prépondérante dans notre musique, mais vous pourrez remarquer leur influence. Nous voulons offrir un nouveau regard sur la scène musicale japonaise et changer l’image que les gens en ont. En ce qui concerne les messages portés par nos chansons, ils sont très emprunts d’émotion et peuvent parfois être sombres, traitant de sujets tels que la santé mentale et le suicide. Nous ne voulons rien édulcorer, donc nous partageons honnêtement nos sentiments à travers notre musique. Nous espérons que les fans pourront s’identifier à notre musique.

Quelle a été votre inspiration derrière votre single N.C.H. ? Y a-t-il une chose en particulier à laquelle les gens doivent prêter attention ?

REI : "N.C.H." est l’acronyme de ’Never Coming Home’. Durant la pandémie de COVID-19, nous avons été désemparés de voir le nombre de nos pairs à Tokyo mettre un terme à leur carrière. Cela nous a profondément déprimés de voir nos amis abandonner leurs rêves à cause de la pandémie. Heureusement pour nous, nous travaillons mieux depuis chez nous et avons l’habitude de travailler dans nos home studios individuels. En un sens, cela a renforcé notre production musicale et nous avons pu écrire énormément tout en restant à la maison. Nous avons été plutôt discrets sur nos activités avant la sortie de ce single et de son clip, donc cela a engendré des rumeurs de séparation. Ceci est notre réponse. Nous voulions montrer aux gens que nous n’avons pas baissé les bras et que nous revenons plus fort que jamais ; nous sommes déterminés à nous hisser hors de la scène underground. En ce qui concerne ce morceau en particulier, j’espère que les fans remarqueront ce son plus lourd par rapport à nos précédents opus, comme notre premier EP Cain. J’ai additionné plusieurs pistes vocales pour produire un son plus lourd. Toutes les voix que vous entendez sont uniquement moi changeant de tonalité et chantant différentes harmonies pour créer ce son plus lourd avec le groupe. Bien entendu, les autres membres de la formation ont travaillé très dur et ont vraiment perfectionné le mixage afin de donner au groupe un son plus complet.



Une histoire court sur les deux EP Cain et Abel. Quand vous créez vos morceaux, travaillez-vous habituellement à partir d’une histoire ou était-ce une nouvelle expérimentation ? Pensez-vous continuer cette histoire à l’avenir ?

REI : C’est étrange. Je n’arrive pas à exprimer mes sentiments et mes pensées directement aux gens, parce que j’ai tendance à me replier sur moi-même et à devenir très nerveux. Donc pour mieux écrire et faire des chansons honnêtes, je dois créer un personnage dans mon esprit, comme un alter ego, pour ne pas être nerveux en mettant mes démons en chanson. Ainsi, je peux complètement explorer ma créativité à travers mes paroles, et construire ce personnage et un monde avec le groupe. Pour faire une analogie avec la peinture, nos paroles sont les contours de la peinture, tandis que la musique en sont les couleurs et les coups de pinceaux.

Vous avez sorti un nouveau single intitulé
With How I Feel, accompagné d’un clip vidéo. Pouvez-vous nous en parler ?

REI : Cette chanson est une nouveauté pour nous, car c’est notre première ballade. With How I Feel parle des sentiments générés par un amour unilatéral, de l’envie d’être avec la personne que vous aimez, particulièrement pendant les vacances, mais vous ne pouvez pas pour plusieurs raisons. Même si vous continuez d’espérer, tout ce que vous pouvez faire c’est d’être là pour elle et d’endurer cette souffrance.

Nous espérons que vous regarderez le clip vidéo de With How I FeeI. Cela a été un défi puisque nous avons dû filmer à la gare de Tokyo, à Roppongi et à Ginza, mais nous nous sommes beaucoup amusés. D’un autre côté, nous avons filmé pendant la pandémie, c’est pourquoi nous portons des masques. Nous voulions bien évidemment respecter la règle du port du masque, mais également marquer notre clip du cachet de la pandémie de COVID-19. Les temps sont durs actuellement, alors nous espérons que cette chanson vous apportera de la joie et la paix intérieure.

Vous avez récemment rejoint le label britannique JPU Records. Pouvons-nous raisonnablement penser que vous souhaitez vous produire à l’étranger à l’avenir ? Si tel est le cas, une fois l’actuelle crise du coronavirus réglée, où souhaiteriez-vous vous produire ?


REI : Tout d’abord, nous souhaitons remercier JPU Records pour avoir vraiment cru en nous, et de nous soutenir ainsi que notre musique. Nous ne pouvons rien affirmer avec certitude, mais nous espérons nous produire à l’étranger à l’avenir. Nous espérons dans un premier temps que plus de gens nous suivrons sur nos réseaux sociaux (@oneeyeclosedjp) et écouterons notre musique. C’est difficile de choisir un endroit, mais si nous pouvons jouer n’importe où dans le monde, nous choisirions trois lieux. En premier, les États-Unis, puisque nous aimons tous la musique américaine et que nous avons de la famille et des amis qui y résident. Ensuite, ce serait le Royaume-Uni, car nous aimons la musique anglaise et nous aimerons rencontrer notre famille de chez JPU Records. Enfin, nous irions en Malaisie, car nous avons beaucoup de fans là-bas du fait que notre chanson Low a été choisie pour être le thème de fin du jeu vidéo "No Straight Roads", créé par la compagnie malaisienne de développement de jeu vidéo Metronomik. Cela a été dur de choisir, mais nous voulons vraiment parcourir le monde avec notre musique.

Qu’est-ce que vos fans peuvent attendre de One Eye Closed en 2021 ?

REI : Plus de musiques, assurément. Il y a aura également plus de clip vidéos et, espérons-le, plus de concerts si la situation sanitaire s’améliore. Nous avons dû arrêter nos activités scéniques pour le moment étant donné la situation mondiale, mais dès que nous pourrons reprendre, nous espérons pouvoir travailler sur des vidéos présentant les coulisses de nos concerts, de nos tournées, des sessions d’écriture, d’enregistrements, ou juste notre vie en tant que groupe, en général. Nous espérons que vous continuerez de nous soutenir et que nous nous rencontrerons lors d’un prochain concert.

JaME souhaite remercier REI et One Eye Closed pour avoir rendu cette entrevue possible.

With How I Feel est disponible en téléchargement et en streaming dans le monde entier. Le clip vidéo présente des hauts lieux du tourisme de la capitale nipponne, tel que le Marunouchi building de la gare de Tokyo, et les rues de Ginza et Roppongi. Il met simultanément en exergue la beauté des éclairages des fêtes de fin d’année et le silence inhabituel qui règne dans ces allées du fait de la pandémie.


Artistes liés

Sorties liés

Single Edition Numérique 2020-11-14 2020-11-14
One Eye Closed
Single Edition Numérique 2020-12-20 2020-12-20
One Eye Closed
PUBLICITÉ