Chronique

RAMI THE REQUIEM – SERIAL KILLER

26/09/2020 2020-09-26 11:00:00 JaME Auteur : Ruchesko Traducteur : JBH

RAMI THE REQUIEM – SERIAL KILLER

La dernière odyssée du metal de l'ancienne élève RAMI


© RAMI THE REQUIEM. All Rights Reserved.

© RAMI THE REQUIEM. All Rights Reserved.
Le départ de la chanteuse Keiko Terada avec les reines du hard rock SHOW-YA en 1991 a été un moment crucial dans l'histoire du boom des premiers groupes de rock 100% féminin du Japon (connu sous le nom de "girls rock"). Bien que le groupe ait continué jusqu'en 1997, sa popularité n'a pas repris et, après la séparation de Princess Princess en 1996, le "girls rock" a largement disparu de la conscience collective japonaise jusqu'à la fin des années 2000...

Pendant une minute en 2012, il semble que l'histoire soit sur le point de se répéter lorsque des problèmes de santé ont forcé RAMI à quitter Aldious, les reines du "girls metal" de l'époque. Comme nous le savons aujourd'hui, Aldious a très bien survécu, et RAMI elle-même a rebondi en 2015, d'abord avec Raglaia, puis en solo. Après une interruption de deux ans, la chanteuse a refait surface plus tôt cette année avec son nouveau projet solo RAMI THE REQUIEM, dont le premier single est sorti le 15 juillet.

En accord avec l'ambiance macabre de la pochette de Serial Killer, la chanson titre démarre sur une note gothique appropriée. Les explosions d'orgue et les ornements symphoniques de la claviériste Yuna Hirata font écho aux premières œuvres de Mois dix Mois. RAMI passe ensuite à la vitesse supérieure, avec un retour au metal très lourd de Raglaia. Il n'est pas surprenant de voir LIAR LADY crédité sur Heaven's Mother, la même entité énigmatique derrière toutes les chansons sauf une de l'album Creation de Raglaia en 2015.

 On passe à la vitesse supérieure, les synthétiseurs sont branchés pour Requiem, une déflagration de metal électro. Cela témoigne de la polyvalence du duo à la production Command S.inc - composé du claviériste Yuna Hirata et du guitariste Yusuke Suga - dont le fonds de commerce habituel penche davantage vers la pop-rock brillante que vers le quasi-metalcore. La chanson comporte également un cameo de bienvenue de la nouvelle  guitariste de session de RAMI, YASHIRO, qui apparaît sur un solo vif mais habile.

Étant donné le caractère sporadique des activités musicales post-Aldious de RAMI, il reste à voir si RAMI THE REQUIEM nous en dira davantage. Cela dit, à en juger par le fait que les précédentes explosions de créativité de la chanteuse n'ont jamais manqué d'inclure un album complet, il n'y a aucune raison d'écrire le requiem de ce projet pour l'instant. 

PUBLICITÉ

Sorties liés

Single CD 2020-07-15 2020-07-15
RAMI THE REQUIEM
PUBLICITÉ