Chronique

Garden of the Lilium - Garden of the Lilium

25/09/2020 2020-09-25 11:00:00 JaME Auteur : Ruchesko Traducteur : JBH

Garden of the Lilium - Garden of the Lilium

Une introduction peu orthodoxe au nouveau super groupe de "girls metal".


© Garden of the Lilium. All rights reserved.

Alors que le "girls metal" - un mouvement de groupes de métal 100% féminin japonais qui a pris vie à la fin des années 2000 progresse dans sa deuxième décennie, il semble de plus en plus probable qu'il évitera le déclin brutal que la scène rock 100% féminine japonaise a enduré au milieu des années 1990. Cette stabilité est en partie due à la persévérance des marraines du mouvement, les fondatrices de la première vague de groupes de "girls metal".

Les triomphes et le labeur de Mina et Miki, les femmes à l'origine de DESTROSE et G∀LMET respectivement, sont bien connus. La carrière de Yuri est moins connue (mais non moins remarquable), depuis ses débuts en 2006 avec Tengusakura, en passant par l'aspect tempétueux d'Albion, jusqu'à son rôle actuel de meneuse du groupe de "metal japonais" Rakshasa.  

Bien que les concerts de Rakshasa l'aient techniquement mise à la périphérie de la scène "girls metal" depuis 2016, Yuri est revenue dans la mêlée plus tôt cette année avec le nouveau super groupe Garden of the Lilium. Ses partenaires dans cette nouvelle aventure sont la guitariste de Vanquiet: Asap☆, une vétéran de huit ans de la scène "girls rock", l'ex-bassiste de ZETTAI CLUB: Ichinose, maintenant active avec son projet solo Aoiro-Ichigou, et la batteuse Kanako, ajoutant encore un autre groupe à son CV en plus de HAGANE et Ryoko.  

Le premier single éponyme de Garden of the Lilium, produit en collaboration avec un énigmatique compositeur de Los Angeles du nom de Yoshinori, est sorti en version numérique le 5 août. Ses deux titres sont si peu orthodoxes dans leur structure qu'ils ressemblent plus à des fragments d'un album concept plus grand qu'à des chansons isolées.   Il est un peu ironique que le premier groupe de Yuri sans claviériste officiel(le) soit si fortement influencé par le métal symphonique. Ces éléments sont particulièrement présents dans la chanson titre, lors d'un interlude mélancolique entre deux refrains entraînants dans lequel tout le monde, sauf Yuri, se tait pendant près d'une minute.

Avec son intro délicieusement croustillante, Dawn After Dark semble d'abord suivre un schéma plus conventionnel. Cependant, il devient rapidement évident que Yuri et Yoshinori ont d'autres projets. Le reste du groupe est plus impliqué sur ce morceau - Asap☆ a même le droit d'enregistrer un solo dans le pont prolongé - mais l'aspect le plus frappant de la chanson est l'entraînement vocal de Yuri qui saute d'une octave à l'autre.

Pour la défense du groupe, les groupes de metal symphonique sans claviéristes ne sont pas une nouveauté au Japon. Cela n'a certainement jamais fait de mal à Versailles. Cependant, si les futures sorties de Garden of the Lilium sont dans le même moule que leurs débuts, lésiner sur un(e) claviériste peut conduire à des moments gênants sur scène, tous les autres restant inactifs pendant que Yuri chante sur une piste de fond. Cela n'aura pas forcément d'impact sur le plaisir du public : la dame sait chanter.

 Lien Spotify  Lien iTunes/Apple Music
PUBLICITÉ

Sorties liés

Single Edition Numérique 2020-08-05 2020-08-05
Garden of the Lilium
PUBLICITÉ