Interview Exclusif

Interview avec DIMLIM

18/03/2020 2020-03-18 12:52:00 JaME Auteur : Wicky, Lucy C.H., Christine Correcteur : Nanazuka

Interview avec DIMLIM

Ils viennent tout juste de sortir leur deuxième album, MISC., et ils sont prêts à faire leurs premiers pas à l'étranger


© DUM LABEL.

Le groupe de rock DIMLIM cherche le succès international avec la sortie de son deuxième album, MISC., déjà disponible sur plusieurs plateformes numériques. DIMLIM avait ainsi prévu de se rendre en Amérique latine et en Russie ce printemps. Cependant, en raison de la propagation du coronavirus, les dates au Chili et au Brésil ont du être reportées à septembre et il est probable que leur spectacle à Moscou le soit également.

JaME a eu l’occasion de rencontrer le groupe il y a quelques semaines, avant qu’ils ne soient contraints de prendre ces mesures préventives. La veille de leurs premiers pas à l'étranger, ils ont pris le temps de nous parler de leur nouvel album, MISC., de leur évolution musicale et de la manière dont ils perçoivent leurs fans étrangers.

 

Bonjour DIMLIM, comme il s'agit de notre première interview, pourriez-vous vous présenter ?

Sho : Bonjour à tous, je suis le chanteur, sho. Enchanté !

Retsu : Salut, je suis le guitariste, retsu !

Hiroshi : Hello, je suis le batteur, Hiroshi !

 

Le nom de votre groupe DIMLIM est très intrigant. Est-ce qu’il y a une signification derrière ?

Sho : Oui, tout à fait, je pense que retsu pourra répondre à cette question mieux que moi…

Retsu : "DIM" a le sens de ténèbres sombres et "LIM" est un rouage. Ce n'est pas que nous soyons toujours sous les projecteurs, mais quand quelque chose l'est, on ne peut s'empêcher de demander si cette chose qui paraît si brillante est vraie ou non. C’est ça le message que nous voulions faire passer avec ce nom.

[en anglais, "dim" désigne une lueur fade, et "rim" - stylisée en japonais avec un "L" - peut désigner le rouage d'un engrenage, ndlr]

 

Vous venez de sortir votre 2ème album complet, MISC., le 28 janvier. Avec cette sortie, vous avez déclaré que vous cherchez retranscrire le concept de la nature humaine à travers votre musique. Qu'est-ce que la nature humaine pour vous et quels aspects de celle-ci pensez-vous transmettre à travers votre musique ? 

Sho : En fait, si vous lisez les paroles des chansons de cet album, vous allez voir qu’elles ont une portée très universelle. Par exemple, elles parlent de l’envie de vénérer des gens qui le ne méritent pas. Ou bien de la peur de l'échec qui fait qu'on devient conservateurs et statiques, sans aller de l'avant. Ou encore le fait que les gens ne puissent pas se voir d'un point de vue objectif, qu'ils soient influencés par leur entourage et qu'ils ne remettent pas cela en question. Je pourrais vous donner plein d’autres exemples, mais je vais m'arrêter là. Ce sont des thèmes qui ne s’appliquent pas uniquement à la culture japonaise, mais à toute l’humanité.

Nous nous refusons à être moralisateurs, mais nous pensons que chaque personne pourra décider de la valeur des paroles de DIMLIM pour elle-même. Je pense qu'elles cachent toutes un message qui peut varier selon la personne qui les écoute.

Retsu : Je suis d’accord, je vous conseille de lire attentivement les paroles.

Hiroshi : Pareil pour moi, Sho a dit tout ce que je voulais dire. Plongez-vous à fond dans les paroles.

 

Pourquoi avez-vous décidé d'appeler votre nouvel album MISC. ? Y a-t-il quelque chose que vous souhaitez communiquer avec ce titre ? 

sho : Nous voulions prendre l'essence de plein d'endroits et les fusionner et au final, nous avons choisi le nom "divers". Puis, nous l'avons tout simplement rendu plus stylé avec la graphie MISC.

[En anglais, « misc » est l’abréviation de « miscellaneous », soit « aléatoire » ou « varié », ndlr ] 

 

Votre son était beaucoup plus lourd dans votre album précédent. Pourquoi avez-vous choisi d'adopter un style plus léger et plus mélodique ? 

Sho : Il y a eu d'énormes changements dans la façon dont nous voyons le concept d’une chanson. C'est un peu comme si, tout en se disant constamment que les choses inutiles sont inutiles, nous découpions les morceaux qui devraient être coupés. Il semble aussi plus mélodique parce que la première chose qu'on entend dans ce disque, c'est le chant.

Retsu : Et puis, ça devient fade quand on fait quelque chose très à la mode ! Nous pensons que DIMLIM a son propre style musical, donc nous faisons comme nous sentons. En fait, des cris ou des breakdowns ne sont pas essentiels pour véhiculer notre message actuel, donc nous avons choisi de les laisser de côté. 

Hiroshi : Nous voulions avant tout que le chant soit bien présent, donc nous avons baissé le son de la batterie par rapport à avant. En ce moment, nous avons une approche différente. Même pour nous, quand nous réécoutons le disque, c’est quelque chose d’intéressant que l’on remarque.

 

Vous allez vous produire en Amérique latine et en Russie cette année. Comment pensez-vous que vos fans étrangers vont réagir ? Pensez-vous que ce sera différent de votre public japonais ? 

Sho : Je pense que la musique, entre autres domaines, est bien plus avancée à l'étranger. Je suis vraiment curieux de savoir ce que le public étranger pense de nos chansons. (Mais bien sûr, je veux la même chose au Japon !)

Par contre, nous ne parlons pas très bien l’anglais. Donc nous allons laisser parler les sentiments et la passion. Je pense que nos fans étrangers auront peut-être une réaction plus forte que nos fans japonais. Les japonais ont tendance à hésiter, à éviter l'effet de masse. Les étrangers sont souvent plus spontanés.

Retsu : Je pense que les fans étrangers ont plus l’habitude d’écouter différents styles de musique. Notre musique est vraiment le travail d’une vie pour nous, mais je pense qu'il y a trop de gens au Japon qui commentent comme des experts et qui ne ressentent pas vraiment les choses avec leur cœur. Je comprends cela, mais je veux dire… Pourquoi ne pas apprécier davantage la musique ou essayer de jouer de la musique vous-même ?

Hiroshi : La musicalité diffère d'un pays à l'autre, mais je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de différences dans les réactions. Cependant, je pense que beaucoup de gens nous verront pour la première fois, nous devrions donc pouvoir observer leurs réactions honnêtes et ouvertes. Ce sera une bonne occasion.

 

Prévoyez-vous de faire une tournée en Europe et aux États-Unis aussi ? Quels sont les pays que vous aimeriez visiter dans un futur proche ?

Sho : Je ne suis pas encore sûr, mais bien sûr que je serais ravi d’aller en Amérique et en Europe !

Retsu : Moi, mon rêve est de jouer en Amérique.

Hiroshi : Perso, je veux bien aller en Italie.

 

MISC. a beaucoup changé votre sonorité et votre image. La première chanson, We’ve changed. NOW IT’S YOUR TURN NEXT en est un bon exemple. Avez-vous envie de continuer d’expérimenter d'autres styles ? Lesquels ?

Sho : Jusqu’à présent, notre objectif était de réapprendre à faire des choses à notre façon. Maintenant, au-delà d'être « nous », nous voulons bien expérimenter et faire des choses que personne n’a fait auparavant. C’est un angle un peu différent.

Retsu: Effectivement, nous allons créer des musiques qui n'existent même pas dans vos rêves les gars ! On ne veut pas faire des chansons que tout le monde a déjà en tête.

Hiroshi : On ne va pas s’arrêter là, on continue d’évoluer et de changer. On va prendre nos envies d’évolution à deux mains et on va continuer à déblayer le chemin.

 

En plus de vos concerts en Amérique latine et en Russie, qu’est-ce que vous avez de prévu pour l’avenir ?

Sho : Demandez ça à nos fans…

Retsu : Ce qui est sûr, c'est que nous allons continuer de nous donner à fond !

Hiroshi : Oui, c’est encore secret, nous ne pouvons pas le dire !

 

Et last but not least, voulez-vous laisser un message spécial pour les lecteurs de JaME ?

Sho :  J’ai hâte de vous rencontrer !

Retsu : Merci beaucoup d’avoir pris le temps de lire notre interview, nous allons bientôt pouvoir nous rencontrer !

Hiroshi : On vous aime fort !

 

JaME tient à remercier DIMLIM pour cette opportunité d'interview.

DIMLIM devait se produire au Chili et au Brésil les 28 et 29 mars, et en Russie le 26 avril. Cependant, en raison de la propagation du coronavirus et des mesures prises pour le stopper, les dates en Amérique du sud ont été reportées au 5 et 6 Septembre. Pour l’instant, le doute plane sur les dates russes ; nous vous conseillons de suivre le Twitter officiel du groupe pour rester informés.

 

 Télécharger ou streamer MISC.  Facebook officiel de DIMLIM  Twitter officiel de DIMLIM
PUBLICITÉ

Sorties liés

Album Edition Numérique 2020-01-28 2020-01-28
DIMLIM

Evénements liés

Date Evénement Lieu
  
21/03/20202020-03-21
Concert
Annulé
DIMLIM
Foro Indie Rocks
Mexico city
Mexico
  
26/04/20202020-04-26
Concert
DIMLIM
Glastonberry
Moscow
Russia
  
05/09/20202020-09-05
Concert
Repoussé
DIMLIM
Sala FAQRECORDS
Santiago
Chile
  
06/09/20202020-09-06
Concert
Repoussé
DIMLIM
Casa da Música
São Paulo
Brazil
PUBLICITÉ