Interview Exclusif

Interview avec SUI, chanteur de David

13/03/2020 2020-03-13 10:30:00 JaME Auteur : Lucy C.H. Correcteur : Nanazuka

Interview avec SUI, chanteur de David

En amont du premier concert de David à Paris, le chanteur et frontman SUI a parlé à JaME de son choix de se lancer en solo, de ce qu'il a appris de KAMIJO et de sa prédilection pour la culture gothique


© Resonance

© Resonance

Avec sa chemise à jabot en dentelles noires, son visage maquillé et ses cheveux impeccablement coiffés, SUI, la force motrice de David, évoque certes l’image classique du visual keï japonais. Mais mise à part son apparence, il est aussi connu pour son amour de tout ce qui est sombre, baroque et mystique. Chanteur talentueux, il a vite attiré l'attention de KAMIJO, incontournable magnat de la scène musicale japonaise à la tête de Versailles et Lareine. SUI a été le chanteur de Megaromania et Metis Gretel pendant plusieurs années, jusqu'au jour où il décide de faire le grand saut et d'embarquer dans une carrière solo avec une destination principale sur son GPS : le monde. 


David, sa création, a vu le jour pour la première fois en 2017. Ses compositions ont été délibérément conçues dans un style qui rappelle l’architecture d'une cathédrale gothique : une base instrumentale solide et monumentale, soutenue par trois musiciens chevronnés, des détails mélodieux, complexes et des pinacles lyriques séduisants. Riche en références bibliques réinterprétées et en somptueuses métaphores inspirées par le folklore des vampires, la profondeur de ses paroles, alliée à son savoir-faire musical, lui a rapidement valu un succès raisonnable sur la scène musicale japonaise. En avril de cette année, avec le soutien du batteur Syu (ex-DIO - Distraught Overlord, ex-BLACK LINE, G.L.A.M.S), du guitariste Erina (ex-DIO - Distraught Overlord, ex-VII-Sense, ex-TRIGGAH) et du bassiste Ryu (ex-FAR EAST DIZAIN, Ashmaze.), il jouera pour la première fois à Paris sous le nom de David : un rêve devenu réalité pour ce francophile autoproclamé qui avoue qu’il n'oubliera jamais Paris.


Alors qu'il se prépare pour son voyage en Europe, JaME a eu l'occasion de s'asseoir avec SUI et de lui poser quelques questions sur David, sur les raisons qui l'ont poussé à se lancer en solo, sur ce qu'il a appris de KAMIJO et sur ce que signifie le mot "gothique" pour lui. 


Le 11 avril 2020, tu joueras un concert à Paris. Ce sera ta première apparition en Europe avec ton projet solo David. Y a-t-il une raison particulière pour laquelle tu as choisi de le jouer en France ? 


SUI : Tout a commencé très peu de temps après l'annonce du démarrage avec David, en 2017. J'ai eu la chance de jouer à l'ouverture de la tournée européenne de Versailles et Paris a été LA ville que je n'ai pas pu oublier. J'avais déjà joué ici en 2012 avec mon autre groupe, Megaromania, et ce fut une expérience intense et mémorable. Alors, quand j'ai fondé David, j'ai vraiment voulu revenir. Je vois David comme un groupe très cosmopolite. Je pense qu'il a le potentiel d'intéresser aussi bien les audiences japonaises que françaises. Le public européen est très enthousiaste, c'est inspirant. C'est une expérience très différente de celle que j'ai vécue lorsque je jouais au Japon. De plus, j'aime la culture européenne : c'est le berceau du style gothique.

Pour réaliser mon rêve de jouer à l'étranger, j'ai lancé une campagne de crowdfunding au Japon et c'est ainsi que j'ai pu décrocher cette date en France. D'ici, j'aimerais beaucoup faire le grand saut et jouer partout dans le monde !


Parle-nous de SUI, l'homme derrière David. Que signifie la musique pour toi ? Pourquoi as-tu décidé de te lancer dans ce projet solo ?


SUI : Depuis mon enfance, depuis que j'ai chanté une chanson pour la première fois, la musique a été ma plus fidèle compagne. Elle ne me quitte jamais. L'arc~en~ciel a été l'un des tout premiers groupes que j'ai vu en concert et je suis devenu un grand fan. En grandissant, j'aimais vraiment écrire des histoires et à partir de là, j'ai commencé à écrire des paroles de chanson. Le chant m'est venu naturellement. J'ai été chanteur dans plusieurs groupes pendant dix ans, jusqu'à ce que je décide de me lancer en solo. J'ai senti que j'avais besoin de créer mon propre univers en tant qu'artiste, c'est ainsi que David est né.


Tu as parlé de L'arc~en~ciel. Quelles sont tes autres inspirations ?


SUI : Je puise la plupart de mon inspiration dans l'art et les films, mais j'essaie d'éviter de les laisser trop m'influencer. Je ne voudrais pas qu'ils entravent ma capacité à ressentir et à penser librement. L'un de mes thèmes favoris est la culture gothique. L'esthétique de David est également très gothique. J'aime cependant peindre le concept de "gothique" avec mes propres couleurs. 


Tu as déjà travaillé en étroite collaboration avec KAMIJO de Versailles et Lareine. Comment est-ce qu’il t’a influencé en tant qu'artiste ?


SUI : Quand je faisais partie de Metis Gretel, l'un de mes premiers groupes, KAMIJO était notre producteur. Quand nous nous sommes séparés, il m'a donné beaucoup de conseils sur la façon de poursuivre ma carrière solo. C'est un artiste très respecté sur la scène musicale japonaise et il m'a vraiment appris comment m'épanouir en solo, sur scène et en coulisses !


Comment décrirais-tu la musique et le concept artistique de David ?


SUI : Je dirais qu'elle est mélodique et qu'elle comporte de nombreux éléments typiques de la musique rock japonaise. Notre pierre angulaire est la musique symphonique mélangée au métal. J'essaie de faire en sorte qu'elle incarne tous mes propres idéaux ainsi que mes concepts artistiques, tels que la culture gothique, le rock gothique et le métal. J'ai choisi l'étoile de David comme logo parce que c'est un symbole minimaliste omniprésent. J'ai également choisi le nom de David parce qu'il me rappelle le David historique [un berger qui est devenu célèbre en tant que musicien dans les Livres de Samuel, ndlr]. En tant que chanteur, SUI aspire à être l'incarnation moderne de David. 



Dis-nous-en plus sur ton groupe de session. Qu'est-ce qui te plaît chez Syu, Erina et Ryu en tant que musiciens ?


SUI : Nous nous connaissons tous grâce à nos collaborations passées au Japon. Les chansons de David requièrent à la fois des compétences techniques et un talent d'interprète, ainsi que certaines qualités humaines. Je les ai choisis parce qu'ils cochent toutes ces cases et qu'ils font un excellent travail pour me soutenir en tant qu'artiste solo. Même en tant que tel, avoir un groupe qui joue avec assurance et éloquence est quelque chose de très important pour moi. 



Parlons de tes dernières sorties en France, les mini-albums Souseiroku 1 Birth and Confession et Souseiroku 2 Fearless Scenario. Comment décrirais-tu ces deux mini-albums ? 


SUI : Souseiroku 1 Birth and Confession est rempli de mon désir de créer quelque chose d'unique en tant qu'artiste solo. Souseiroku 2 Fearless Scenario dépeint mon combat pour atteindre mes propres idéaux et créer mon propre univers. Le titre, "souseiroku" ["journal d’une création" en français, ndlr], est une métaphore de mon propre voyage et de mon illumination. Ensemble, ils forment une série que je compte poursuivre à l'avenir. Je serais ravi que vous les écoutiez !

En 2019, tu as brièvement mis ton projet solo, David, en hiatus. Pourquoi ?


SUI : C'était un choix artistique. Selon le concept de Fearless Scenario, le personnage de David se tue après son concert solo.


Nous sommes heureux d'apprendre qu'il renaît ! Et pour l'avenir, quels sont tes projets ? Est-ce que tu travailles sur de nouvelles musiques ? 


SUI : Bien sûr ! En plus de David, je travaille sur un nouveau groupe, CULA. J'aime explorer mon propre potentiel sans arrêt, je veux toujours en faire un peu plus, pousser un peu plus loin, chanter un peu plus longtemps ! 


Et last but not least, veux-tu laisser un message spécial à tes fans français ?


SUI : Bien sûr. Cela fait huit ans que j'ai fait ma première tournée européenne en tant que membre d'un groupe et trois ans que je n'ai pas joué ici en solo. Je suis très content d'avoir la chance de jouer à Paris en tant que David. Le 11 avril, j'aurai enfin l'occasion de réaliser mon rêve de jouer en tant que musicien soliste international. Je serais ravi de vous y voir nombreux, j'ai vraiment hâte de vous rencontrer et de vous montrer David et la culture du visual keï dont le Japon est si fier !



JaME France tient à remercier SUI, Syu et 33degrees pour cette opportunité d'interview. 


David jouera à Paris le 11 avril 2020 au O'Sullivans Backstage by the Mill. Les billets sont déjà en vente ici et des options de Meet & Greet sont disponibles.


Sorties liés

Mini-Album Edition Numérique 2020-02-28 2020-02-28
David
Mini-Album Edition Numérique 2020-02-28 2020-02-28
Various Artists
PUBLICITÉ