Biographie

Retour sur les débuts d'ASIAN KUNG-FU GENERATION

14/11/2019 2019-11-14 13:32:00 JaME Auteur : Lucy C.H.

Retour sur les débuts d'ASIAN KUNG-FU GENERATION

Il y a 16 ans que ASIAN KUNG-FU GENERATION lançait son premier album studio Kimi Tsunagi Five M.


© ASIAN KUNG-FU GENERATION - All Rights Reserved

Nous sommes en novembre de 2003. A une demi-heure en train de la flamboyante Tokyo, Yokohama est une ville grise et maussade. Tout au fond, si le firmament est de bonne humeur, le Mont Fuji est comme un sommet de glace trouble et crayeuse qui flotte en plein air derrière la quadrature des gratte ciels aux allures néo-brutalistes. C’était pourtant bien ici que, sept ans plus tôt, quatre jeunes étudiants universitaires avaient décidé de former le groupe ASIAN KUNG-FU GENERATION. Ils s’appellaient Masafumi Goto, Kensuki Kita, Takahiro Yamada et Kiyoshi Ijichi.

En début des années 2000, l’atmosphère qui règne au Japon est singulière. Le rock est devenu une institution reconnue à part entière et n’a plus rien à prouver. La fureur des années 1980 et les embrouilles d’une société ultra conservatrice avec les jeunes rockers qui empestaient l’air à coups d’exhalations de nicotine et de brume de laque premier prix sont des choses du passé. Certains de ceux qui ont survécu au virage du siècle songent à s’exporter vers un occident aussi envoûtant qu’inconnu : il y a-t-il une place pour le rock japonais hors des frontières insulaires et hardies d’un pays aussi îlien et inouï ? Certains y croient ferme, et cette décennie verra la genèse de nombreux projets qui visent justement partir à la conquête de cet “autre” inscrutable. De leur côté, fidèles aux coutumes de leur temps, Ajikan, (comme ils sont connus auprès de leurs acolytes) écrivent et chantent leurs chansons en anglais.

Un groupe de rock novice et suburbain ne peut pas se permettre grand faste, raison pour laquelle ses débuts sont souvent humbles - ainsi démarre l’obligatoire carrousel de performances dans des bars et soirées universitaires dans le quartier de Kanazawa. Coup de chance : un premier EP indépendant (The Time Past [sic] And I Could Not See You Again) qui plaît au public, un premier single qui tourne en boucle à la radio locale. Les tempos hâtifs en synergie avec des guitares puissantes et travaillées se marient bien aux crochets nets de Goto qui passent de l’intimisme à la fureur avec audace et promptitude. Un petit groupe d’acolytes se forme autour de ce groupe prometteur, puis s’élargit au fur et à mesure que les quatre musiciens montent une à une les marches de la tant convoitée scène musicale de Tokyo. Les nouvelles compositions se présentent cette fois en japonais et leur premier mini-album (Hōkai Amplifier, 2002, Under Flower Records) atteint la 35e position de la charte Oricon pour les ventes indépendantes.

Il n’y a pas de retour en arrière, le phénomène est bel et bien enclenché : l’été suivant,les performances et les singles s’enchaînent, le groupe anime même son propre festival, le ASIAN KUNG-FU GENERATION presents NANO-MUGEN FES, qui devient par la suite un événement annuel. Et c’est parmi les vents de rock alternatif bien chargé de désarroi sentimental qui balayent l'occident (nous sommes à l’automne de l’année de gloire de 3 Doors Down, Coldplay, Linkin Park…) que Akijan, non sans avoir d’abord pris leur élan, sortent leur premier album studio complet, Kimi Tsunagi Five M (君繋ファイブエム), qui inclut le single Kimi To Iu Hana (Une fleur à ton nom, 君という花), l’une des chansons du groupe les plus demandées en concert. Kimi Tsunagi Five M atteint le numéro 5 du classement Oricon en moins d’une semaine et vend plus de 250 000 copies.

Depuis Kimi Tsunagi Five M, ASIAN KUNG-FU GENERATION ont lancé neuf autres albums de studio et interprété les génériques de nombreuses séries animés au succès international, tels que Naruto, Bleach ou Fullmetal Alchemist. Fidèles au rêve de conquête d’autres horizons qui hante bon nombres de musiciens japonais, ils se produisent une première fois à l’étranger, en Corée, en 2007. En 2013 il jouent trois concerts à Londres, Cologne et Paris, et quelques années plus tard ils partiront à la rencontre de leur public américain. Nous les reverrons en Europe pour deux concerts de la tournée Hometown en novembre de cette année, le 24 à Londres et le 28 à Paris. Aux dernières nouvelles, les places seraient parties en quelques jours, mais pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’avoir la sienne, nous vous promettons, bien sûr, un live report détaillé !

 Site officiel de ASIAN KUNG-FU GENERATION
PUBLICITÉ

Sorties liés

Single CD 2003-10-16 2003-10-16
ASIAN KUNG-FU GENERATION
Album CD 2003-11-19 2003-11-19
ASIAN KUNG-FU GENERATION
Single CD 2003-08-06 2003-08-06
ASIAN KUNG-FU GENERATION

Evénements liés

Date Evénement Lieu
  
24/11/20192019-11-24
28/11/2019
Tournée
ASIAN KUNG-FU GENERATION
  
24/11/20192019-11-24
Concert
ASIAN KUNG-FU GENERATION
Dingwalls
Camden, London
Royaume-Uni
  
28/11/20192019-11-28
Concert
ASIAN KUNG-FU GENERATION
Le Backstage By The Mill
Paris
France
PUBLICITÉ