SHAZNA

major - séparé (1993 - 2009)
Du son rock des débuts indies, ne survivent à leur passage major que quelques riffs sympa de guitare.
Shazna, c'est une musique légère comme une bulle de savon, sucrée comme une guimauve, joyeuse comme un pinson et qui a sévit jusqu'à l'écoeurement du consommateur.
Le succès du groupe est essentiellement dû à l'ambiguïté et l'androgynie du chanteur : IZAM. Un succès qui a bousculé le monde du visual kei entre 1997 et 1999.
auteur: Tanja (2008-11-04)
composition
  • Batterie: Katsura [1993 / 1996 - parti]
Shazna est un groupe dont le succès fut fulgurant, tout autant que leur disparition en 2000. Telle une étoile filante passée dans le ciel obscure du visual kei, Shazna n'y fera qu'une courte apparition…

Tout débuta au lycée, IZAM (Izane, puis IZAMU et enfin IZAM) cherchait à monter un groupe avec d'autres fans de son groupe culte : Culture club (Il participera d'ailleurs à un album hommage quelques années plus tard).
Après avoir passé une annonce dans un magazine, il fait la connaissance d'un jeune homme, mais ce sera son frère qui deviendra le bassiste du groupe, j'ai nommé N.I.Y. Ensuite arrivent AOI et Katsura.
Shazna était né.

Pendant 3 ans, le groupe sort une demo et quelques singles dont le succès ne fait que croître de mois en mois. Leur 1er one man à lieu au Shinjuku Loft en décembre 1995. Par la suite, leurs tournées vont vite devenir sold out.
C'est en 1996 que commence le phénomène Shazna, ou plutôt IZAM. En quelques mois, ils sortent pas moins de 3 mini albums : Sophia, Melty case et Raspberry Time. Si la voix de notre charmant ami androgyne est encore vacillante, les musiques quant à elles sont entraînantes, joyeuses et rythmées. Pourtant Katsura quitte le navire pour rejoindre le groupe Baiser.

Déjà les majors tournent autour de la formation. Promise Eve sort en janvier 1997, suivit de la vidéo Lavender color en juillet. Cette dernière atteindra la 1re place du classement ORICON major ! Ils n'en fallait pas plus au groupe pour sauter le pas et signer en major chez BMG Japan. Un mois plus tard, le 27 août sort dans les bacs leur plus gros tube : Melty love. Une chanson maintes fois reprise sur leurs mini albums, mais cette fois-ci son orchestration s'oriente plus vers la pop que vers le rock.

Pour leur second single, ils feront une reprise : Sumire September love. L'année s'achève avec la sortie du single spécial Noël : White silent night (il vaut le détour surtout pour sa seconde piste : Das spiel).

1998 sera l'année Shazna avec tout d'abord la sortie d'un nouveau single Sweet heart memory suivit de leur 1re album : Gold sun and silver moon. Il sera vendu à 1 million d'exemplaires, Shazna est partout : magazines, émissions musicales, films, dramas (feuilletons), pub pour cosmétique, café au lait ou encore pour un insecticide. C'est d'ailleurs à cette époque qu'IZAM rencontre sur un tournage Hinano une jeune actrice (vue en France dans Tokyo Eyes) et chanteuse. Leur mariage l'année suivante en 1999 fera grand bruit, tout autant que leur divorce en 2000.

Mais revenons en 1998 où les singles s'enchaînent : Pureness, Love is alive, Koibito, ainsi que les vidéos Silent beauty et Dear september lovers - Shazna live at budokan '98.

Les titres se font de moins en moins bons, le groupe de plus en plus mielleux et incolore.
1999 sera leur dernier année en haut de l'affiche avec encore des singles : Pink, Piece of love, Tokyo ballet reprise (qui vaut le détour surtout pour sa reprise de Tout tout pour ma chérie de Polnareff), AQUA et Winter again. Notez qu'entre temps, ils ont changé de maison de disque passant de BMG à Toshiba EMI.
C'est en juin que sort leur second album Pure hearts, mais le succès n'est plus au rendez-vous, Shazna qui n'a pas su évoluer n'est plus qu'un souvenir et leur apparition diminue d'autant.
Si bien qu'ils disparaissent en 2000 comme un nuage de fumée… Pas de séparation mais une évaporation du groupe dans les tréfonds de l'oubli…

Izam essaye de sortir quelques CD solo sans grands succès, AOI forme le groupe Rag Doll et N.I.Y : Fangle.

Coup de théâtre en juin 2006, le groupe annonce son retour sur la scène japonaise. Ils concrétisent ce retour en montant sur scène le 5 septembre au Shibuya duo MUSIC EXCHANGE. Cependant, il faudra attendre le 25 avril 2007 pour entendre leur nouveau maxi single : Kokoro.
Ce qui a laissé entre temps tout le loisir à Izam pour devenir papa et se marier pour la seconde fois. L'heureuse élu se nomme Miho YOSHIOKA.
Finalement, le groupe se séparera définitivement le 22 mars 2009 après un dernier concert.
auteur: Tanja (2008-11-04)
liens
publicités
  • SYNC NETWORK JAPAN
  • euroWH
  • Chaotic Harmony