Interview avec SPYAIR

interview - 19.09.2013 09:00

Avant ses débuts en France au festival Tokyo Crazy Kawaii Paris, SPYAIR a pris le temps de répondre à quelques questions.

Bonjour, pourriez-vous vous présenter s'il vous plaît ?

SPYAIR : Bonjour. Nous sommes SPYAIR. IKE est le chanteur principal, UZ est le guitariste, MOMIKEN est le bassiste et KENTA le batteur.


Comment décririez-vous votre univers musical ?

SPYAIR : Pour faire simple, c'est du rock.


Par quels groupes ou artistes êtes-vous influencés lorsque vous écrivez vos chansons ?

SPYAIR : Musicalement parlant, je dirai Linkin Park.


Quel morceau conseilleriez-vous à quelqu'un qui n'a jamais écouté votre musique et pourquoi ?

SPYAIR : Notre album MILLION a été composé comme une entité logique. Donc je conseillerai de l'écouter en entier, de la piste 1 jusqu'à la piste 11. Chacun peut ainsi se faire une idée de notre travail.


SPYAIR a débuté ses activités en 2005. Comment vous êtes-vous rencontrés ?

SPYAIR : IKE, MOMIKEN et KENTA étaient dans le même collège et se sont dit que ce serait vraiment cool de créer un groupe. UZ nous a ensuite rejoint et SPYAIR était né.


Qu'est-ce qui vous a donné envie de débuter une carrière musicale ?

SPYAIR : Ça semblait drôle ! Ce qui vous pousse à commencer quelque chose n'a pas vraiment d'importance. Plus on avance et plus on a de bonnes raisons de continuer.


Avec le festival Tokyo Crazy Kawaii Paris, c'est la première fois que vous allez vous produire en Europe. Quelles sont vos attentes concernant ce concert ?

SPYAIR : Il est toujours intéressant de voir comment le même concert se déroule dans des pays différents. Nous sommes pressés de voir ce qui sera différent en France !


Comment vous y êtes-vous préparés ?

SPYAIR : Nous sommes toujours prêts pour jouer. Nous avons concocté une setlist spéciale pour notre visite en France. On espère qu'elle vous plaira.


Si vous en avez le temps, qu'aimeriez-vous visiter à Paris ?

SPYAIR : On adorerait visiter le Louvre. Je pense que c'est un musée exceptionnel qui mérite sa renommée mondiale.


Tokyo Crazy Kawaii Paris est un événement qui se concentre énormément sur la mode. Vous intéressez-vous vous même à la mode ? Y-a-t-il un style vestimentaire ou une marque de vêtements que vous appréciez particulièrement ?

SPYAIR : Bien sûr que nous nous intéressons aux vêtements que nous portons ! Concernant les marques, IKE aime JULIUS, UZ aime LAD MUSICIAN, MOMIKEN aime H>FRACTAL. Pour KENTA, je ne suis pas sûr. (rires)


Au-delà de cet événement, quels sont vos autres projets pour les mois à venir ?

SPYAIR : Nous allons faire une tournée nationale pour promouvoir notre nouvel album cet automne. Cette fois-ci, nous ne jouerons pas dans des live house mais dans des salles de concert plus grandes. On va faire de notre mieux pour les rendre mémorables.


L'année dernière, vous avez collaboré sur le titre Rock This Way avec le rappeur Seamo. Pouvez-vous nous parler de cette expérience ?

SPYAIR : Nous sommes tous originaires de Nagoya. On discutait souvent de ce qu'on pourrait faire ensemble si on en avait l'occasion et c'est ainsi qu'est née Rock This Way.


Avec quel(s) autre(s) artiste(s) aimeriez-vous travailler si vous en aviez l'occasion ?

SPYAIR : Il y en a tellement. Mais puisque nous allons venir en France, nous aimerions vraiment travailler avec des artistes français. Pour l'instant, nous avons écouté le groupe français Pleymo. Ce serait super de pouvoir faire quelque chose avec eux.


En décembre 2012, vous avez joué pour la première fois dans la mythique salle du Budokan. Pouvez-vous nous parler de cette expérience ?

SPYAIR : Jouer au Budokan était le but que nous nous étions fixés l'année dernière et c'est également un rêve que tout groupe se doit de réaliser. Maintenant que nous avons réussi cette étape, nous sommes prêts à réaliser de nouveaux rêves. Tout est possible ! Nous avons fait un bon concert au Budokan , ce qui nous a aidé à élargir notre point de vue ! Il n'y a pas de meilleure salle de concert ! Nous espérons pouvoir nous y produire à nouveau !


C'est aussi en décembre 2012 que ENZEL, alors DJ au sein du groupe, a décidé de quitter la formation. Quelles ont été vos réactions ? Est-ce que cela a entraîné des changements dans votre façon de travailler ?

SPYAIR : Il a décidé de partir de lui-même et si nous ne cherchons pas un nouveau membre, c'est parce que nous avions débuté à quatre et que ça nous convient comme ça.


En août sortira votre troisième album, MILLION. Que pouvons-nous attendre de ce prochain opus ?

SPYAIR : J'ai grandi en achetant et en écoutant des CD. Sur ce disque, il y a plus que de la simple musique. Mes souvenirs et mes sentiments en tant qu'auditeur sont aussi enregistrés sur cet opus. En faisant ce CD, j'espérai qu'un million de personnes allaient l'acheter et qu'elles allaient découvrir ce que je ressens. Surtout aujourd'hui, où on achète de moins en moins de CD.


Enfin, pourriez-vous laisser un message à nos lecteurs ?

SPYAIR : Nous sommes impatients de nous produire en France ! Vraiment ! Nous sommes ravis de savoir que des Français écoutent nos chansons et avons hâte de découvrir ce pays ! Ce sera un concert unique pour la France !



JaME tient à remercier SPYAIR pour avoir rendu cette interview possible.
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
themes liés

Tokyo Crazy Kawaii Paris

publicités