exist†trace au Shibuya WWW

live report - 10.06.2013 09:00

Le 11 novembre 2012, exist†trace concluait sa tournée par un show percutant au Shibuya WWW.

Par un après-midi pluvieux de novembre, les fans d'exist†trace, mélange bigarré d'âges et d'origines multiples, envahissent le Shibuya WWW, une salle de concert ressemblant à un amphithéâtre avec un sol en pente douce. Aussi calmes que la musique diffusée par les hauts-parleurs, les membres d'exist†trace entrent avec grâce sur scène, accueillis à grand renfort de cris et d'applaudissements.

Alors que des notes d'orgue plongent la salle dans une ambiance plus sombre, le show débute sur les sonorités pesantes de WONDERLAND, le puissant jeu de batterie de Mally créant l'ossature de cet énergique morceau. Les auditeurs sautent au rythme des mélodies les plus enflammées de Daybreak ~13gatsu no shikisai~, encouragés par la chanteuse Jyo. Le groupe souhaite ensuite la bienvenue à ses fans au final de sa tournée Be My Virgin et leur demande de s'amuser jusqu'au bout de la nuit. Les lumières éclairent la sombre salle sur TRUE, ses mélodies fraîches et dynamiques faisant particulièrement bien écho à la profondeur de la basse. Utilisant toute la largeur de la scène, les membres interagissent malicieusement les uns avec les autres ainsi qu'avec l'auditoire, le sentiment d'unité parfaite devenant de plus en plus présent tout au long du spectacle.

La leader du groupe encourage la foule, “C'est une salle de concert intéressante - nous pouvons voir tous vos visages alors ne nous faîtes pas voir que vous êtes fatigués – mais vous n'êtes pas déjà fatigués, hein ? Eclatons-nous !”, avant d'annoncer un classique, JUDEA. En réponse aux hurlements rauques et à la violente musique, la foule s'agite ardemment avant de s'assagir, hypnotisée par le chant puissant de Jyo lors du mélodieux refrain. Futatsu no koe, un titre plus léger et plus calme, est introduit en douceur. Soutenu par la puissante rythmique de Mally, la remarquable basse de NAOTO tranche avec le tempo modéré et languissant de keiyaku. Les membres quittent ensuite la scène sur un air apaisant de valse.

Réapparaissant silencieusement, exist†trace porte désormais des masques, tandis que Jyo revêt une robe élégante et une cape en fourrure. Le récital enchanteur de Little Mary to utsukushiki nikushimi no donau débute. miko et Jyo chantent tour à tour puis à l'unisson, formant un duo hypnotique. Omi et miko délaissent leurs guitares pour danser sur la mélodie mélancolique avant de se séparer avec un baiser. Alors que le morceau arrive à son apogée, miko avance lentement vers Jyo qui tient désormais un verre de vin. Après avoir bu la coupe, elles s'effondrent toutes deux au sol sur la dernière note du morceau. La chanson suivante, la sombre Anata, débute alors que Jyo chante face à un miroir, dos au public. On perd la notion du temps, emporté par le flux hallucinatoire du titre, qui semble briser toutes les frontières entre les genres. Un à un, les instruments s'évanouissent dans le silence, faisant forte impression. L'humeur ambiante change rapidement avec l'arrivée de la jazzy KISS IN THE DARK qui fait danser la foule. Jyo, qui a enlevé sa cape, montre son côté féminin en dansant élégamment tout en encourageant le public à taper des mains en rythme. La chanteuse quitte la scène et les quatre membres restants se réunissent face à la batterie afin de jouer une session combinant R&B dynamique et timbres rock enflammés, tout en interagissant malicieusement avec l'auditoire.

De retour, Jyo, habillée d'un étincelant costume, incite la foule à applaudir plus fort sur l’entraînante GINGER. Pendant le MC, la leader commence par demander aux fans s'ils s'amusent, ceux-ci se manifestant aussitôt, avant de poser la même question aux membres. La radieuse Mally répondra avec le plus d'enthousiasme. Jyo annonce ensuite que le groupe souhaite jouer une nouvelle chanson, écrite avec sincérité. “C'est à vous que nous pensons lorsque nous la jouons, alors pensez à ceux que vous aimez en l'écoutant.”, demande la chanteuse avant que les paroles sucrées et la douce mélodie de Shabon no tegami n'emplissent la salle, dans une ambiance légère et chaleureuse. Le contraste est immédiat avec le prochain morceau, RAZE. L'instrumental sombre et rapide fait bouger la foule. Encouragés par le groupe qui se positionne sur le devant de la scène et les gonfle à bloc, les fans lèvent les poings à l'unisson de l'énergique VANGUARD.

L'atmosphère sombre, caractéristique des premiers morceaux d'exist†trace, enveloppe la salle avec liquid. Les musiciennes et l'audience headbanguent pendant l'intro alors que l'émouvant refrain fait littéralement froid dans le dos. Mally réussit à jouer tout en se levant et encourage le public à sauter sur HONEY. Tous les membres semblent apprécier les cris des fans, alors que la température ne cesse de grimper. En sifflant, Jyo incite la foule à être de plus en plus excitée sur l'optimiste et enjouée Signal. Remerciant l'audience pour son enthousiasme, le groupe annonce la dernière chanson de la soirée, la douce et gracieuse SORA. Cette dernière emplie la salle de chaleur humaine et laisse un léger arrière-goût lorsque la formation quitte la scène calmement.

Les applaudissements et les cris de rappel font revenir le groupe sur scène. Remerciant les fans pour les avoir rappelées et pour cette incroyable tournée, Jyo pousse miko à parler de quelque chose qui lui a tenu à cœur récemment. La séduisante guitariste admet que durant la tournée, Jyo est toujours en train de la surveiller, ce qui la rend nerveuse et maladroite. Du coup, elle fait beaucoup de bêtises. Par exemple, elle a renversé de la sauce tartare sur son costume, elle a fait tomber sa boite de maquillage sur les costumes des autres membres, et elle a marché sur son téléphone portable. Pour se venger, miko avait décidé de surveiller elle aussi la chanteuse, mais comme ça ne semblait pas déranger Jyo, elle avait commencé à perdre espoir avant qu'elle ne tombe sur quelque chose d'intéressant dans une vidéo de leur concert à Osaka. Pendant Little Mary to utsukushiki nikushimi no donau, alors que les guitaristes dansaient au premier plan, Jyo était en train de siroter du vin en arrière plan, celui-ci étant censé être empoisonné selon les paroles de la chanson. Jyo admet timidement qu'en ce moment elle a pour habitude de siroter un peu de vin “empoisonné”, et que ce n'était pas la première fois. Le groupe annonce ensuite plusieurs concerts à venir – un live pour fêter le nouvel an le 9 janvier et une nouvelle tournée en mars. L'annonce de la troisième chanson inédite de la soirée est accueillie avec encore plus d'enthousiasme. Les paroles sont écrites par Jyo et la musique composée par Omi – une collaboration qui n'avait plus eu lieu depuis longtemps. Enjouée et rocky, SHINE illumine la soirée : les paroles vives s'harmonisant à la perfection avec la mélodie optimiste du morceau. Une transition rapide vers Orleans no shoujo atteste de l'excitation de la foule, muée par les riffs lourds et brutaux. En comparaison, la voix puissante et claire de Jyo paraît douce et sensible, hypnotisant les spectateurs.

“Merci. La sympathie que vous nous témoignez tous nous pousse à nous surpasser”, lance Jyo avec émotion. Elle remercie les fans présents, ceux qui étaient présents à Nagoya et Osaka, tous ceux qui n'ont pas pu venir, ainsi que tous les fans étrangers de la formation. “Nous avons créé cette chanson pour vous, pour que nous nous retrouvions à nouveau”. Le groupe conclu le show avec Cradle. La salle entière baigne dans une lumière chaude pour ce titre touchant et optimiste. Remerciant la foule émue, le groupe demande aux fans de joindre leurs mains, et à ceux qui n'ont personne à côté d'eux de serrer les poings, pour penser à tous ceux qui ne peuvent être avec eux ce soir. Même les invités de l'espace réservé à la presse joignent leurs mains. La totalité du Shibuya WWW bondit, uni dans cette atmosphère chaleureuse.

exist†trace a conclu sa tournée par un show énergique marqué par un son puissant et violent, mais également par des émotions chaleureuses et légères qui ont touché au cœur tous les participants. En jouant face à son public au Japon, le groupe n'a pas oublié ses fans étrangers, laissant espérer plus de performances à l'international dans un futur proche.


Setlist

01. WONDERLAND
02. Daybreak ~13gatsu no shikisai~
-MC-
03. TRUE
04. Honnou
-MC-
05. JUDEA
06. Futatsu no koe
07. Keiyaku
-SE-
08. Little Mary to utsukushiki nikushimi no donau
09. Anata
10. KISS IN THE DARK
-Band Session-
11. GINGER
-MC-
12. Shabon no tegami (New song)
13. RAZE (New song)
14. VANGUARD
-MC-
15. liquid
16. HONEY
17. Signal
-MC-
18. SORA

Encore:
19. SHINE (New Song)
20. Orleans no shoujo
-MC-
21. Cradle
artistes liés
concerts et événements liés
exist†trace 11/11

exist†trace
Tokyo - Japan
Shibuya WWW
commentaires
blog comments powered by Disqus
galerie photos
publicités