Interview avec THE MICRO HEAD 4N'S

interview - 19.04.2013 07:00

Alors en tournée européenne, les cinq membres de THE MICRO HEAD 4N'S ont répondu à une interview par e-mail.

Comme il s'agit de votre première interview avec JaME, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Ricky : THE MICRO HEAD 4N'S est un groupe dont les membres s’entendent super bien !
kazuya : C’est un groupe de V-rock, composé de kazuya et SHUN, ex-FANATIC◇CRISIS, de ZERO et TSUKASA, ex-D'espairsRay, et de Ricky, ex-DASEIN.
SHUN : C’est une formation qui regroupe cinq personnes authentiques.
ZERO : Un groupe de cinq membres qui n’arrêtent pas de rigoler.
TSUKASA : C’est THE MICRO HEAD 4N'S ! Un groupe de rock qui a été réuni par le destin. Nous nous amusons beaucoup.


Pouvez-vous nous dire comment le groupe s'est formé ?

Ricky : Chaque membre avait connu la séparation de son ancien groupe et était en train d’abandonner ses activités dans la musique. On s’est alors rencontrés et nous nous sommes dit qu’on allait monter un groupe ensemble ! C’est comme ça que l'on a démarré.
kazuya : Le groupe s’est formé autour de moi car je voulais monter un super groupe.
SHUN : Oui, on s’est regroupés autour de kazuya.
ZERO : Ca a commencé avec la proposition de kazuya, au moment où j’étais en train de réfléchir sur ce que j’allais faire dans ma vie.
TSUKASA : On s’est réunis autour de kazuya, le leader du groupe.


Comment pourriez-vous définir THE MICRO HEAD 4N'S ?

Ricky : Un groupe où l’on peut vraiment s’amuser ensemble !
kazuya : Avec une grande liberté.
SHUN : Où l'on peut tout faire et où tout est possible !
ZERO : Il n'y a pas que le groupe qui soit amusant, nous le sommes aussi personnellement.
TSUKASA : Tellement drôle qu’on oublie le temps qui passe, mais on est toujours sérieux en ce qui concerne la musique.


TSUKASA, nous savons que HIZUMI vous avait convaincu de rejoindre D'espairsRay, et aujourd'hui c'est ZERO qui vous a parlé de THE MICRO HEAD 4N'S. Pourquoi avez-vous toujours besoin que quelqu'un vous persuade de rejoindre un groupe ?

TSUKASA : J’étais très occupé à ces moments.


Qui a eu l'idée d'écrire “4N'S” à la place de "phones" dans le nom du groupe et pourquoi ?

Ricky : J’ai tout confié à kazuya !
kazuya : Je voulais utiliser un chiffre et au moment de la création du nom du groupe, on était quatre.
SHUN : Oui, au départ, on était quatre.


Vous faites de nombreux concerts avec d'autres artistes au Japon. Comment choisissez-vous ces soirées et qu'en pensez-vous ?

Ricky : Si les autres groupes ont l’air intéressants, on y participe ! Les autres groupes, en fait, je m’en fiche. (Rires)
kazuya : Si ça a l’air sympa ou pas.
SHUN : Si on peut s’amuser, il n'y a aucun souci !
ZERO : Ca dépend, si ça nous donne envie ou pas.
TSUKASA : On en discute ensemble. Je considère les autres groupes comme des rivaux et en même temps comme des confrères avec qui on contribue à ce que l’événement soit une réussite.


Quel est pour vous le moment le plus marquant en tant que groupe ?

Ricky : Je pense que cette tournée européenne sera mon meilleur souvenir !
kazuya : La tournée japonaise, la sortie du CD, la tournée européenne, tout.
ZERO : Les rires sans fin.
TSUKASA : Le moment où on s'amuse tous vraiment et quand on est sur scène, heureux.


Quels sont les artistes qui vous influencent ?

Ricky : BOØWY, JEJUS JONES, Sigur Ros, Elvis Costello, SKID ROW, MR.BIG.
kazuya : A la base, j’étais fan de musique de jeux vidéo.
SHUN : Avant, j’aimais bien Clapton, Jimi Hendrix. Maintenant, j’aime beaucoup la musique de club. J’adore SKRILLEX.
ZERO : Hum, je ne sais pas.
TSUKASA : Plein de musiciens.


Est-ce qu'il y a des musiciens en particulier avec lesquels vous aimeriez travailler ?

Ricky : J’aimerais chanter les chansons de Tomoyasu Hotei et faire un duo avec Björk. (Rires)
kazuya : Peu importe de qui il s'agit, j'aimerais juste travailler avec plein de monde.
SHUN : SKRILLEX.
ZERO : Je ne sais pas vraiment, mais j’aimerais participer à un festival en dehors du Japon.
TSUKASA : MM, KOЯN.


Récemment, vous avez sorti des accessoires de mode en collaboration avec FATIMA DESIGN. Comment s'est passée cette expérience ?

Ricky : J’aimerais que tous portent la même chose et qu’on se sente unis.
kazuya : Que nos fans soient contents.
SHUN : Les concepts de base sont l’originalité et la simplicité.
ZERO : J’ai l’impression d’avoir créé quelque chose que je voulais porter.
TSUKASA : Cela représente l'esprit du groupe. Nous voulions aussi apprécier partager ce genre de choses avec nos fans.


Pouvez-vous nous raconter une journée normale en dehors des tournées ou du studio ? Que faites-vous ?

Ricky : Je vais seul dans des onsens ou au sauna, pour trouver de nouvelles idées.
SHUN : Je fais du vélo….
ZERO : Mes journées normales sont toujours remplies de choses à faire.


Et pendant votre temps libre ?

Ricky : Je lis des mangas.
kazuya : Je fais de la composition, je planifie des projets futurs, je travaille pour le groupe.
SHUN : En ce moment, j’ai l’impression de ne pas avoir de temps libre…
ZERO : Je me laisse aller.
TSUKASA : Je m’occupe du blog, du twitter et de la composition.


Comment décririez-vous votre musique ?

Ricky : Emotive et sentimentale.
kazuya : Une mélodie à la japonaise, qui fait pleurer, mais avec une sobriété raffinée.
SHUN : C’est du non-genre !
ZERO : Elle est née grâce aux expériences de chacun.
TSUKASA : Une musique que personne d’autre ne pourrait faire.


Travaillez-vous actuellement sur quelque chose de nouveau ?

Ricky : Je suis en plein projet extraordinaire… Mais pour le moment, c’est un secret !
kazuya : Absolument !
SHUN : Toujours !
ZERO : On y travaille.
TSUKASA : C'est en projet.


Si vous aviez une chanson à recommander à quelqu'un qui ne vous a jamais écouté, laquelle serait-ce ?

Ricky : La chanson Hikari no Sekai, c’est un titre inédit et une très belle composition.
kazuya : HELLO MY CLONE.
SHUN : MONSTER’S ROAR.
ZERO : HELLO MY CLONE, mais écoutez les autres aussi !
TSUKASA : HELLO MY CLONE.


Quand a germé l'idée de venir en tournée européenne ?

Ricky : Lors des réunions du groupe et quand on se voyait pour aller boire ensemble.
kazuya : L’été dernier.
SHUN : Je me demande quand exactement...
ZERO : Pour moi, au moment où j’ai repris la musique, je projetais d'aller jouer en dehors du Japon.
TSUKASA : Au printemps dernier ? Ou vers l’été dernier.


Pouvez-vous nous donner vos premières impressions sur le début de votre tournée européenne ? Qu'est ce que THE MICRO HEAD 4N'S veut montrer aux fans européens ?

Ricky : Le public est très chaud malgré le froid à l’extérieur ! Écoutez mes chants !
kazuya : En tournée européenne, les fans sont gentils et on s’amuse bien !
SHUN : L’ambiance est incroyable !
ZERO : J’étais très content de voir qu’il y avait même plein de fans de mon ancien groupe qui nous attendaient.
TSUKASA : C’est tellement chouette, je suis vraiment ému. Surtout que ZERO et moi sommes venus plusieurs fois auparavant. J’aimerais que les gens voient notre nouveau groupe, son style et qu’ils apprennent à connaître davantage les autres membres.


Que pensez-vous des myclones européens (nom de leurs fans) en comparaison aux fans japonais ?

Ricky : En fait, ils se ressemblent. (Rires) Certains sont timides et d’autres sont très passionnés. Je pense qu’il n’y a pas de différence entre les pays.
kazuya : Pour nous, les deux sont importants.
SHUN : Ils sont tous mignons.
ZERO : Ils sont agressifs !
TSUKASA : Super réactifs.


Quels autres pays ou régions du monde aimeriez-vous visiter ?

Ricky : Le Maroc, l'Espagne, le Brésil et l’Asie.
kazuya : Partout où l'on pourra !
SHUN : La République Tchèque.
ZERO : D’abord, retourner à tous les endroits où je suis déjà allé.
TSUKASA : L’Amérique de Sud, l’Australie, Singapour et aussi d’autres pays dans l'hémisphère sud.


Aimeriez-vous revenir pour une prochaine tournée européenne, aller dans plus de pays et rencontrer plus de fans ?

Ricky : Nous reviendons quand nous aurons de nouveaux titres !
kazuya : Absolument !
SHUN : Oui !
ZERO : Oui, et si l’occasion se présente, j’aimerais aller aussi aux Etats Unis.
TSUKASA : Absolument.


La scène visual kei en Europe n'est plus aussi active qu'avant. Comment pensez-vous que la base de fans de visual kei peut augmenter et comment ressuciter l'intérêt pour cette scène ?

Ricky : Les fans vont augmenter s’il y a de bons groupes !
kazuya : Qu’importe le temps et la situation, il est important de créer sérieusement de bonnes chansons et de les jouer sérieusement en live.
SHUN : Grâce à de bonnes musiques et de bonnes performances.
ZERO : On n’y peut rien, pour ce qui est du changement de mode en Europe, mais je pense qu’il est important de faire appel régulièrement aux fans européens.
TSUKASA : En tout cas, il faut que nous venions souvent en Europe.


Quels sont vos projets pour le futur ?

Ricky : J’ai dit que c’était secret !
kazuya : La production de nouveaux morceaux.
SHUN : Notre prochain CD.
ZERO : Il y en a plein.
TSUKASA : Sortir un album.


Avez-vous un message pour vos fans ?

Ricky : Ce n’est pas parce qu’on fait partie du visual kei, qu’on ne joue que sur l’apparence ! Notre musique et nos chansons sont incroyables, alors écoutez-les !
kazuya : Je vous aime tous. J’étais vraiment très content de pouvoir vous rencontrer.
SHUN : Je suis super content de pouvoir venir en Europe ! J’espère vivement y revenir ! Merci beaucoup !
ZERO : A peine le groupé formé, nous avons osé faire cette tournée européenne. On entendait aussi que la situation du J-rock en Europe était en difficulté, mais il y avait des fans qui nous attendaient et je les en remercie sincèrement. Nous allons continuer à donner le meilleur de nous pour pouvoir refaire une tournée hors du Japon. Je compte sur votre soutien.
TSUKASA : Merci beaucoup pour tous vos encouragements qui m'ont ému. Je veux absolument revenir jouer en Europe et aller découvrir aussi d'autres pays du monde. Soutenez-nous et on pourra s’amuser encore plus ensemble.


Merci beaucoup pour cette interview, amusez-vous et faites-vous de belles expériences lors de votre tournée européenne.
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités