Interview avec ADAMS

interview - 24.03.2013 06:00

Le duo se confie sur sa musique, son travail, mais aussi sur son concept original – l’homosexualité.

ADAMS est un duo innovant qui inclut la notion d’homosexualité dans son travail, dans sa musique ainsi que dans ses clips. Récemment, le groupe a sorti l’album NEO SEXUAL et un single numérique - KIMI NO SEI - devrait suivre très bientôt. ADAM et Shota ont pu discuter ouvertement avec l’équipe polonaise de JaME au sujet de leur travail, du groupe et de leur concept.


C’est la première interview de JaME avec ADAMS. Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

ADAM : Enchanté. Je suis ADAM, le chanteur du groupe.
Shota : Bonjour, je suis Shota. Je suis le producteur et le guitariste d’ADAMS.


Comment vous êtes-vous rencontrés ? Comment le groupe est-il né ?

Shota : Nous nous sommes rencontrés via nos précédents groupes, qui se sont rapidement séparés. Je suis alors devenu producteur et j’ai créé mon propre label. C’est à ce moment-là qu’ADAM est à nouveau apparu…
ADAM : J’ai demandé à Shota de devenir mon producteur.
Shota : A la base, ADAMS était un projet fait uniquement pour ADAM, en tant que chanteur. L'idée était vraiment intéressante, et même si le concept était écrasant, nous y avons vu la chance de notre vie et c'est pourquoi ce projet est aussi important pour lui que pour moi.
ADAM : Voilà comment ADAMS est né.


Sur votre site officiel, vous écrivez que vous créez une nouvelle Genèse avec deux Adam au lieu d’Adam et Eve. C’est vraiment une idée audacieuse. Pouvez-vous l’expliquer ?

Shota : C’est une bonne question ! Il n’y a pas d’Adam et Eve, uniquement Adam et Adam. Le mythe raconte qu’Adam était la première représentation de l’humanité. Et Adam a créé Eve. Qui a donc donné naissance à Eve ? Elle est venue au monde grâce à un unique homme. Avec notre musique, nous réécrivons la Genèse.


L’homosexualité est l’idée centrale de votre groupe. Voulez-vous promouvoir l’homosexualité ou l’utilisez-vous uniquement pour le groupe ?

ADAM : L’homosexualité est une notion importante pour nous et nous créons de la musique pour transmettre l’amour.
Shota : Nos paroles font référence aux sentiments éprouvés envers le sexe opposé et éveillent de l’empathie envers notre genre. Bien sûr, il y a des différences dans la musique. Vous pouvez également ressentir une étrange profondeur dans nos photos.


Au Japon, l’homosexualité est-elle considérée comme un problème, un tabou, ou comme une chose fréquente ? Y a-t-il de la discrimination envers les homosexuels dans votre pays ?

Shota : Les homosexuels sont rares au Japon. Très peu font leur coming-out, alors il n’y a pas vraiment de discrimination.


Comment pouvez-vous décrire votre musique ? Quelles sont vos sources d’inspirations ?

ADAM : Nous ne vivons que pour elle...
Shota : Chaque jour est une source d’inspiration.


L’année dernière, vous avez sorti l’album NEO SEXUAL. Pouvez-vous nous en dire plus à son sujet ? Que veut dire « neo sexual » ?

Shota : « Neo sexual » est plus une orientation. C’est ainsi que les choses devraient être. C’est le concept du groupe ADAMS.


Comment créez-vous vos chansons ? Qui écrit la musique et les paroles ?

ADAM : Shota compose la musique. Nous écrivons les paroles à deux, n’est-ce pas ?
Shota : Oui. Je crée les chansons dans une forme proche de l’état final. J’écris les textes en même temps que je travaille sur la musique, puis je les donne à ADAM. Il réfléchit à l’idée principale, puis nous en discutons entre nous.


Ce mois-ci, vous allez sortir le single numérique KIMI NO SEI. Pouvez-vous nous en dire plus à son propos ?

Shota : Ce single est vraiment stimulant pour ADAMS. C’est une piste acoustique, ce qui est nouveau pour nous, tout comme le concept…
ADAM : KIMI NO SEI et BOKU NO SEI forment un tout. Il y a deux personnages principaux qui deviennent tour à tour les héros de cette histoire.


Pourquoi avoir décidé de le produire uniquement au format numérique ? Le single sortira-t-il également en CD ?

Shota : Pour l’instant, il n’y aura pas de CD. C’est une décision du groupe. Si nous atteignons la limite de téléchargement, ADAMS se tournera vers un nouveau challenge. (Rires)


Aimeriez-vous faire une tournée en dehors du Japon ? Si oui, où ?

ADAM : Paris.
Shota : Russie. New York.


A quoi ressemblent vos vies ?

ADAM : Shota, à quoi tu penses ?
Shota : Laisse-moi réfléchir.
ADAM : ADAMS au moins…
Shota : Rester hors de portée du monde. Dans le bon sens du terme.


Vos clips sont vraiment artistiques, mais portent également à controverse. Qui en a la responsabilité ?

Shota : Le cameraman, Ryota Sakai, est la personne clé. Je ne travaille pas avec des personnes dont je ne connais pas les qualités. Sinon, nous pourrions perdre notre fierté si durement acquise, n’est-ce pas ?


Quel clip a été le plus difficile à enregistrer ?

ADAM : Le dernier, BOKU NO SEI, a été le plus difficile. (Rires)
Shota : Je suis d’accord.


Vous allez également enregistrer un clip pour KIMI NO SEI. Pouvez-vous nous donner plus de détails ?

Shota : En ce moment, nous ne travaillons pas sur KIMI NO SEI. Nous sommes en plein tournage pour BOKU NO SEI. Nous avons fini de filmer il y a quelques jours, et maintenant nous travaillons sur le montage.
ADAM : Nous prenons tout le temps du plaisir !


Shota, être à la fois musicien, membre du groupe, producteur et manager, n’est-ce pas difficile ? Quel rôle préférez-vous ?

Shota : C’est vraiment une question difficile ! Je crois que la plupart du temps, je suis le producteur du groupe ADAMS. Ce n’est pas un problème… En tant qu’artiste, (rires) je dois encore plus exceller parce qu’ADAM est un chanteur vraiment talentueux.


Vous possédez votre propre maison de disque, HIGHFeel JAPAN, qui travaille avec ADAMS et le groupe sakelime. Pouvez-vous nous parler de cet autre projet ?

Shota : HIGHFeel est uniquement le nom du label… Dans les faits, sakelime ne travaille plus. ADAMS reste l’unique artiste. Au Japon, il y a un trop grand nombre de labels ou de maisons de disque, et ils produisent trop de personnes. Je suis persuadé que moins il y a de protagonistes, mieux c’est. Je crois que parmi tant d’entreprises, la production d’ADAMS se créera une place par elle-même. (Rires)


ADAM, vous êtes une personne assez mystérieuse, et il n’y a quasiment aucune information sur vous. Pouvez-vous nous dire quelque chose à votre propos ?

ADAM : Je suis fier d’être décrit ainsi. Bonjour.
Shota : C’est tout ?
ADAM : (Rires)


Quels sont vos projets futurs ? Que pouvons-nous attendre d’ADAMS ?

Shota : S’il vous plaît, n’espérez pas trop de notre part. Nous n’espérions pas autant.
ADAM : De l’originalité. Quelque chose de révolutionnaire. D’éternel.


Pouvez-vous laisser un message aux lecteurs de JaME ?

Shota : J’aimerai toujours mes fans et je les embrasse.
ADAM : Je vous aime et vous embrasse.


JaME tient à remercier ADAMS pour avoir rendu cette interview possible. Ci-dessous, vous pourrez trouver deux clips du groupe.



artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités