Moon Stream à Paris Manga

live report - 04.03.2013 06:00

Retour sur la toute première performance européenne du groupe Moon Stream

Les 9 et 10 février derniers, le duo de visual rock Moon Stream, formé de Satsuki, ex-chanteur de RENTRER EN SOI, et de Tomo Asaha, guitariste du groupe echostream, faisait ses premiers pas en Europe à l'occasion de la convention Paris Manga. La formation s'étant jusqu'à présent uniquement concentrée sur des performances aux États-Unis, sa venue en France fut une très belle surprise. Retour sur ces débuts.

C'est sur la scène numéro un de Paris Manga que le premier concert français, et plus largement européen, de Moon Stream a lieu. Face à un public de fans et à une foule de curieux, les musiciens entrent en piste. Tout d'abord les deux membres de session, le batteur Takaya et le bassiste POEL, suivis de près par les deux principaux intéressés : le guitariste Tomo Asaha et le chanteur Satsuki.

Le concert débute sur les sonorités de SYMPATHY, annonçant une introduction plutôt en douceur. Celle-ci est suivie de ROMANCE et DETERMINATION, plus punchy, et permettant de chauffer plus efficacement le public. Le ton est donné dès le début, le live sera aux couleurs du dernier album de Satsuki : LUMINOUS. Le chanteur s'impose d'ailleurs très vite sur scène : c'est lui que les fans connaissent le mieux et c'est sans doute prioritairement pour lui qu'ils se sont déplacés aujourd'hui.

L'heure du premier MC arrive et c'est l'occasion pour Satsuki de présenter brièvement le groupe et de remercier les spectateurs. Chaque membre a droit à son lot d'ovations, permettant de les remettre dans la lumière.
Les chansons reprennent et le public est sollicité sur AFTERGLOW, reprenant une chorégraphie initiée par le chanteur. En plus de cette impression de convivialité qui en résulte, elle a pour effet de dérider ceux qui pouvaient se sentir encore frileux.

Le second MC est entièrement traduit en français par une interprète. Malheureusement, et ce sera l'un des plus gros défauts de cette scène, le micro de la traductrice est si mal réglé que seules les personnes présentes au premier rang ont sans doute pu saisir l'ensemble du discours ainsi rapporté. De ce fait, le public peine à réagir aux injonctions du chanteur et ses paroles seront restées un mystère pour la plupart. De plus, Satsuki est le seul à prendre la parole. Moon Stream étant officiellement un duo, il aurait été plus sympathique d'entendre au moins une fois le son de la voix de Tomo, l'autre principal protagoniste de la formation. Par manque de temps peut-être ?
Notons tout de même le plaisir du chanteur d'être de retour en France aux côtés de Moon Stream et son espoir d'avoir l'occasion de revenir de nouveau. Il en profite pour présenter le bassiste, POEL, qui comprendrait un peu le français. Ce dernier reste cependant en retrait, se contentant d'un hochement de tête accompagné d'un sourire.

Après un dernier remerciement adressé à l'ensemble du public, le groupe reprend son flot de chansons. C'est le temps de l'émotion sur des morceaux empreints de nostalgie et de tristesse avec en point d'orgue INSIDE, AVEC LE TEMPS et Veil of Maria qui font toujours leur petit effet en live. Le public adhère et le groupe réussit même à instaurer une ambiance de quasi-recueillement. Un exploit pour une scène ouverte avec une agitation constante tout autour.
Un petit bémol à noter malgré tout à ce stade du live : on regrette le manque de communication entre les membres. En effet, même s'ils restent souriants et attentifs aux réactions du public, les interactions entre eux sont rares voire inexistantes. On en vient même à se demander si ce n'est pas Satsuki en tant que performer solo que Paris Manga accueille aujourd'hui, en lieu et place d'un véritable groupe. L'absence de compositions propres à la formation renforce cette impression : il lui manque une véritable identité.

Ces moments de calme laissent bien vite la place à des morceaux plus énergiques. Le public s'avère très réceptif et se déchaîne sur NVN ou encore FATE. Les musiciens vont chercher la foule pour la plus grande joie des fans. Ce fut l'une des rares fois où l'on a réellement pu ressentir une cohésion de groupe et ce fut un vrai bonheur ! Petit moment de nostalgie qui rappellera sans doute un peu les concerts de RENTRER EN SOI pour ceux ayant connus cette époque.
La formation descend alors de scène et les spectateurs la rappellent aussitôt. Belle surprise de constater que malgré les circonstances particulières, un rappel a été prévu. Et c'est en arborant les T-shirts aux couleurs de Moon Stream que le groupe revient pour certes quelques courtes minutes, mais non pas moins intenses avec MALACHITE. La foule répond encore favorablement à cette dernière chanson et se déchaîne, chacun sentant la fin bien trop proche. Des derniers headbangs et riffs furieux et le morceau se termine.
Les membres saluent une dernière fois leur public. Quelques médiators, roses et baguettes sont lancés et des sourires échangés avant que les membres ne disparaissent de scène un à un.
C'est ainsi que prend fin le tout premier concert de Moon Stream sur le sol français

Ainsi, cette prestation reste malheureusement en demi-teinte du fait de sa réalisation au cœur d'une convention. En effet, même si c'est un excellent moyen de se faire connaître, les conditions ne sont pas idéales. La lumière blanche rend extrêmement difficile la possibilité d'instaurer une ambiance soit sereine, soit chaotique, collant ainsi à chaque morceau joué, ce qui est bien dommage. L'activité permanente autour de la scène ne favorise pas non plus la communion parfaite entre le groupe et son auditoire. Les mauvais réglages de micro rendent parfois quasiment inaudible le chant et les affiches publicitaires en arrière plan finissent de gâcher le tableau.
Malgré tout, Moon Stream a prouvé qu'il assurait et semble avoir conquis son public. Une heure et quart de concert, c'est plus que convenable pour une représentation en convention et la formation a su se montrer proche de ses fans au travers des séances de dédicaces et autres rencontres VIP organisées tout au long du week-end. Cette première prestation en laisse espérer des prochaines, avec des morceaux plus personnels, et dans une vraie salle de concert cette fois.


Set List :

1. SYMPATHY
2. ROMANCE
3. DETERMINATION
4. AWAKE (UPPER REGION Ver.)
5. AFTERGLOW
6. TWILIGHT
7. INSIDE
8. AVEC LE TEMPS
9. Veil of MARIA
10. NVN
11. RAIN DROP
12. FATE

- Encore -
13. MALACHITE
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
galerie photos
publicités