Les pirates à la conquête de l'Europe

live report - 20.10.2012 07:00

Le concert d'A au Progresja club de Varsovie fut un événement intéressant qui a procuré beaucoup de plaisir au public polonais.

A, aussi connu sous le nom d'Anonymous Confederate Ensemble (ACE), est probablement le groupe le plus original parmi tous ceux qui se sont rendus en Pologne cette année. Malgré ses deux années d'activités, il ne fait aucun doute que la formation sait donner un bon concert : elle va vous époustoufler !

Le trio a un concept insolite : sur scène, tous les membres sont vêtus de costumes de pirates. Le chanteur porte même un chapeau en feutre. Ce thème est aussi utilisé dans ses chansons, ce qui vient compléter son image.
Le groupe possède également un atout unique puisqu'il compte un violoniste en son sein : Rookie Fiddler est telle une poudrière, transmettant son énergie au public sans fatiguer à aucun moment. Il saute et tournoie tout au long du live, agitant son archet dans les airs. Son violon électrique est aussi magnifique que son propriétaire toujours souriant. Il interrompt par ailleurs souvent les MC de Nimo, ce qui embarrasse fort le chanteur.

Ce dernier a d'ailleurs une expression trompeuse. Il arbore souvent un air indifférent, mais il n'en est rien, comme le prouve son comportement : il est amical et semble s'éclater. Le bassiste Toshi, de son côté, est plus réservé et professionnel. Il se concentre sur son jeu, souriant peu, mais il ressemble vraiment à un pirate lorsqu'il se tient au-dessus du public, les bras grands ouverts. Son surnom, « Fire Bass » (« basse de feu »), lui colle à merveille.

Le concert débute avec une mélodie tonitruante au piano. Peu après, les musiciens se lancent à l’unisson pour une composition heavy, quoique le violon se fasse plus léger. La majorité des titres d'A sont dans le même genre : guitare, basse et batterie agressives avec un violon plus doux. Avec la chanson Night of the Knights, le chanteur dévoile ses capacités vocales impressionnantes, ayant à tenir de longues notes.

Rookie Fiddler est vraiment étonnant : dans LOVELESS, il chante avec une voix d'opéra, contrastant avec celle mélodieuse de Nimo. Une fois la piste terminée, le violoniste a son quart d'heure de gloire : il joue un court solo après s'être adressé au public. Les applaudissements le persuadent de s'essayer à un autre, interprété plus rapidement cette fois, le violoniste souriant tout le temps avec douceur, ne faisant qu'un avec son instrument.

Puis, Nimo annonce une autre chanson, MASQUERADE, aux accents hispaniques, sortie sur le premier album du groupe. La guitare acoustique est malheureusement pré-enregistrée, mais cela ne gâche en rien notre plaisir, les fans tapant dans leurs mains et sautant durant le refrain. La composition suivante, Mirror of Terror, tirée du Black Album, donne une touche sombre à l'atmosphère. Bien que les couplets soient relaxants, la mélodie des refrains est lourde et monumentale. Le morceau est menée par la basse et Rookie fait à nouveau usage de son chant lyrique.

Ensuite, la lumière clignote et la musique s'arrête quand le chanteur s'avance au devant de la scène pour un court MC. Très amical, il essaye de communiquer avec l'auditoire. Durant tout le concert, il n'a de cesse de répéter combien les membres du groupe sont excités de pouvoir jouer en Europe. Il fait aussi l'éloge des fans, disant qu'ils sont « très chauds ! ». Lors de ce premier entracte, il tente de dire quelques mots en polonais, retranscrits en katakana sur un papier au sol, et a l'air d'en souffrir, mais les fans sont ravis quand il vient à lancer un « bonsoir », un « merci », un « de rien » ou encore un « Comment allez-vous ? ».

Puis il annonce l'une de compositions les plus connues du répertoire d'A, Black Butterfly, et le public devient fou. Au début du morceau, les musiciens sautent ensemble et Nimo effectue même un split jump très impressionnant. L'audience les imite, reprenant la phrase principale et acclame les membres lors de leur solos – plus particulièrement celui du guitariste de session, Kentaro, du groupe Rikka. Les musiciens courent d'un côté à l'autre de la scène et se penchent vers la fosse, permettant aux fans de les toucher.

Quand Black Butterfly se termine, Toshi joue son propre solo, recevant lui aussi de nombreux applaudissements. Fool's Gold montre de façon merveilleuse les capacités de Rookie au violon et Kanaria provoque un headbanging effréné soutenu par le violoniste. La batterie est rapide et devient même plus complexe lors d'un court solo après la chanson. Le batteur de session, Shunji, qui joue d’habitude avec le groupe de power metal Vigilante, montre son adresse incroyable et gagne le cœur du public. Nimo le présente plusieurs fois aux spectateurs qui l'acclament dans un tonnerre d'applaudissements.

Le show continue et le groupe commence la piste suivante, Viva la Casta, dans un style plus entraînant. Nimo démontre une nouvelle fois ses talents au chant et les membres dansent, surtout Rookie, qui tourne de son côté de la scène. Ensuite vient une autre composition, NUDE. De nouveau, le violoniste nous offre de beaux solos. Le public saute avec enthousiasme et essaye de toucher le groupe lors de cette dernière occasion. Le bassiste et le guitariste jouent dos à dos un instant et Nimo sautille joyeusement tout en tenant son chapeau pour éviter de le perdre.

Les spectateurs crient pour obtenir un rappel et ceux qui se tiennent à côté de la scène commencent à battre la mesure pour que les membres reviennent plus rapidement. La formation arrive, affublée du tee-shirt de la tournée. Nimo a toujours son chapeau de pirate et, face au public, déclare que la Pologne est un pays magnifique. Un spectateur répond que le Japon l'est tout autant, ce qui sert de prétexte au chanteur qui annonce que le groupe « va jouer un morceau typiquement japonais » et commence les premiers couplets de SAKURA, a cappella. L'atmosphère du pays du soleil levant transparaît clairement grâce au violon et au vibrato caractéristique dans cette douce composition durant laquelle le public agite ses mains.

La dernière chanson, Shangri-La, est sans comparaison possible. Elle débute avec le chant et le violon : Nimo l'interprète mélodieusement alors que Rookie le fait de façon lyrique. Arrive alors tout ce que tout le monde attendait : une mélodie à la sauce pirate retentit, provoquant des sauts. Les membres du groupe se rentrent dedans, bondissent dans la joie et la bonne humeur. Rookie danse avec furie, l'archet à la bouche, et commence à jouer du violon comme s'il s'agissait d'un banjo. Toshi se décide à bondir sur la petite scène et évite de peu un choc avec Kentaro. La musique devient de plus en plus rapide et le public fait de son mieux pour suivre. Tout le monde rayonne – le contraire serait étonnant avec une telle composition.

Le concert prend fin dans un style purement pirate : une fête incroyable, dansante et joyeuse. Le chanteur crie encore plusieurs fois « We are... » et le public lui répond « ACE ! » Tout le monde lève les mains, formant avec ses doigts le triangle qui symbolise la lettre « A » du nom du groupe . Les membres saluent et se penchent vers les fans pour serrer quelques mains. Toshi ouvre les bras et salue une dernière fois. Rookie Fiddler ferme la marche, promettant alors aux fans de « se rencontrer de nouveau ! ». En partant, il brandit le drapeau polonais sur lequel on retrouve le logo du groupe en gros. Après le concert, le trio signe des goodies. Même les membres de session, agrippés par des fans lorsqu'ils débarrassent la scène, doivent s'y plier.

L'organisation du concert était géniale et les membres du groupe ont gagné le cœur des fans polonais. Le son était parfois un peu faible sans toutefois vraiment être gênant. L'ambiance du côté du public était chaude et les spectateurs n'ont cessé de s'éclater ; même la gent masculine présente incitait ceux qui se trouvaient autour d'elle à participer à la fête. Cependant, on peut noter plusieurs incidents fâcheux, le pire étant le vol des baguettes du batteur après le live, quelqu'un s'étant faufilé sur scène pour les retirer de leur étui. De plus, les tentatives éhontées d'arracher des bouts de costumes du groupe durant le live mérite d'être réprimandées. Tout le monde devrait savoir que ce genre de comportement peut mettre à mal la tenue de futurs concerts. Heureusement, les bons souvenirs pèsent un peu plus dans la balance, et si le groupe revient comme il l'a promis, soyez sûrs d'aller à son concert car l'amusement y est garanti ! Ohé !

Set list :

01. Night of the Knights
02. LOVELESS
-violin solo-
03. MASQUERADE
04. Mirror of Terror
-MC-
05. Black Butterfly
-bass solo-
06. Fool’s Gold
07. Kanaria
-drum solo-
08. Viva la Casta!
09. NUDE
Rappel :
10. SAKURA
11. Shangri-La
artistes liés
concerts et événements liés
A 11/07

A
Warszawa - Poland
Progresja
commentaires
blog comments powered by Disqus
galerie photos
publicités