Interview avec INORAN

interview - 10.09.2012 07:00

Avant le début de sa tournée européenne Seven Samurais, nous avons eu l'occasion de pouvoir interviewer INORAN à ce sujet, ainsi que sur son nouvel album.

L'année dernière, INORAN a promis qu'il ferait une tournée européenne en 2012. L'artiste a tenu parole et il a commencé le 31 août avec un concert à Stockholm. INORAN se rendra ensuite en Autriche, en Allemagne, en Italie et en France. Nous avons interrogé l'artiste sur ses attentes concernant cette tournée, ainsi que sur l'anniversaire de sa carrière solo.


Félicitations pour cette tournée européenne. Quelles sont vos attentes concernant cette série de concerts ?

INORAN : C'est ma première tournée en Europe en tant qu'artiste solo, et je suis donc très impatient de vivre cette expérience excitante.

Cette tournée se nomme Seven Samurais. Pourquoi avoir choisi ce titre et quel est son concept ?

INORAN : J'arrive du Japon avec sept personnes. J'ai pensé que ce nom collait bien. (Rires)

Quels pays européens avez-vous déjà visités ? Pourquoi vous y êtes-vous rendu et quels sont les endroits que vous avez préférés ?

INORAN : Je me suis rendu plusieurs fois en Allemagne, en France, en Autriche, en Italie et au Royaume-Uni pour le travail et pour le plaisir. Je suis aussi allé en Allemagne avec LUNA SEA dans le cadre de la tournée REBOOT. L'auditoire passionné m'a fait grande impression et m'a laissé de fabuleux souvenirs. De toutes façons, tous les endroits que j'ai visités étaient magnifiques.

Un grand nombre d'amoureux de la musique japonaise viendront à vos concerts. Que comptez-vous faire pour attirer ceux qui y sont étrangers ?

INORAN : Pour ma part, je ne me considère pas comme un artiste de J-rock. Nous tournons avec un groupe italien sur certaines dates, donc nous voudrions que les personnes soient touchées par sa musique et qu'elles viennent au contact de la nôtre.

En juin dernier, vous avez sorti l'album DIVE YOUTH, SONIK DIVE. Quel en est le concept ?

INORAN : « LIKE A ROCK&ROLL ».

Comment avez-vous choisi le titre et la jaquette de cet opus ?

INORAN : J'ai choisi ce titre avec les membres du groupe. Au départ, nous avions choisi ce nom pour la tournée, mais nous avons pensé qu'il irait bien à l'album aussi, donc nous avons décidé de lui donner le même titre. La jaquette a été choisie pour sa beauté.

Comment ont été créées les chansons ? Où puisez-vous votre inspiration ?

INORAN : Dans les émotions que je ressens sur le moment, ce qui vient à moi naturellement...

Les fans ont pu écouter cet album en ligne avant sa sortie officielle. Pourquoi avez-vous fait ce choix ?

INORAN : Je n'ai pas fait cela uniquement avec cet album. Je l'ai déjà fait auparavant. Tout d'abord, parce que je voulais que ma musique soit entendue par le plus grand nombre possible de fans. Pas seulement mes fans japonais, je voulais qu'elle puisse atteindre les personnes du monde entier.

Vous avez travaillé avec Anna Tsuchiya sur la chanson No Options. Pourquoi l'avez -vous choisie pour ce morceau ?

INORAN : Cette idée m'est venue un jour. J'ai pensé que la chanson sonnerait mieux si j'y ajoutais une voix féminine. La première voix à laquelle j'ai pensé a été celle d'Anna. Elle a une voix puissante qui recèle un charme que personne d'autre ne possède.

Une nouvelle version de LEMONTUNE, originellement interprétée par votre groupe FAKE?, est également présente sur cet opus. Pourquoi avoir fait cette reprise ?

INORAN : Lorsque nous travaillions sur les chansons de l'album, l'équipe a exprimé l'envie que je fasse un morceau tel que LEMONTUNE. Donc j'ai pensé que si je devais le faire, autant prendre l'original. Plusieurs mois après, lors d'un festival, j'ai rencontré par hasard Ken, le chanteur de FAKE?, alors que je ne l'avais pas vu depuis longtemps. FAKE? célèbre ses dix ans cette année, donc la combinaison de tout cela a fait que j'ai pensé que c'était un coup du destin et j'ai ressenti que c'était inévitable. Cette version a une aura différente de l'originale, mais je suis assez content de la façon dont elle sonne.

Vous avez demandé à vos fans via Facebook de faire une reprise du morceau Get Laid. Que pensez-vous des créations que vous avez reçues jusqu'à maintenant et y en a t-il qui sortent du lot selon vous ?

INORAN : Chaque version que j'ai reçue de Get Laid était fantastique. Je suis très reconnaissant envers les gens qui ont participé. Il y a une reprise au piano qui était très surprenante et qui m'a beaucoup plu.

Vous avez collaboré avec Kiyoharu sur le single Ryuusei / the sun. Comment cela s'est-il passé ?

INORAN : Je pense que nous avons pu partager des moments très stimulants tous les deux.

Vous avez aussi collaboré avec lynch. récemment. Comment avez-vous vécu cette expérience sachant que la musique et l'univers de lynch. sont très différents des vôtres ?

INORAN : Cela fait longtemps que nous sommes amis et nous nous sommes déjà vus en concert. Cette fois-ci, le timing était parfait et nous avons finalement pu concrétiser ce projet. C'est un honneur d'avoir l'essence de ma musique transposée dans celle de lynch.. Je pense que si vous êtes passionné par la musique, vous pouvez l'apprécier quels que soient votre univers ou votre expérience musicale.

Vous avez travaillé avec beaucoup d'artistes par le passé. Comment choisissez-vous les personnes avec qui vous souhaitez travailler, et quels sont les ingrédients d'une collaboration réussie selon vous ?

INORAN : La plupart du temps, cela se fait par le biais des relations. Le timing est l'élément essentiel de ma collaboration avec quelqu'un. Pour moi, travailler avec un autre artiste est une expérience très enrichissante. C'est la base de la musique du futur. C'est quelque chose que j'aimerais faire plus souvent.

Cette année vous célébrez vos quinze ans de carrière solo. Vous avez déjà réalisé de nombreux projets pour cet événement, mais que pouvons-nous attendre de plus ?

INORAN : J'ai encore beaucoup de projets en préparation. Donc gardez l'œil ouvert !

Cela fait vingt ans que vous faites partie de la scène musicale. Votre attitude face à cet univers a t-elle changé au fil des ans ?

INORAN : Rien n'a changé depuis le début. Je veux toujours faire de la musique de façon franche et honnête.

Enfin, auriez-vous un message pour nos lecteurs ?

INORAN : A tous les fans du monde entier, nous venons jouer près de chez vous, venez-nous voir ! Unissons-nous et amusons-nous ! Je vous verrai en concert !

Merci beaucoup de nous avoir accordé cette interview et bonne chance pour votre tournée !


JaME tient à remercier INORAN et Paul Chu pour avoir rendu cette interview possible. Un grand merci à Daniella pour la traduction.
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités