lynch. TOUR’11 [THE BELIEF IN MYSELF] TOUR FINAL ~un ombra~

live report - 10.04.2012 07:00

Alors que le groupe va sortir un nouvel album le 6 juin, revenons un peu en arrière avec le final en deux actes de la tournée estivale [THE BELIEF IN MYSELF] à l'Akasaka BLITZ.

Un ombra, l'italien pour une ombre, est le titre de ce concert qui se tient en ce 3 septembre. Le blanc et le noir se sont emparés de la salle, les tee-shirts des fans étant à l'image de la scène avec ses murs immaculés, ses instruments et ses planches noirs. Alors que résonne l'intro, la foule se met immédiatement à bouger et à taper des mains. Sous une lumière rouge, de la fumée envahit la scène, empêchant d'apercevoir le visage des membres lors de leur entrée, en en faisant alors littéralement des ombres.

Le concert débute avec la classique LAST NITE, le public plongeant immédiatement dans la musique. Se léchant les lèvres tout en se balançant sur le rythme, Hazuki donne la cadence, incitant les fans à lever leurs bras. I’m sick, b’cuz luv u amène son cortège de violents headbangs, les spectateurs se joignant au chanteur pour le « I just hate myself because I love you ! » du refrain.

Alors que le rouge revient pour I BELIEVE IN ME, des lumières stroboscopiques illuminent la scène et Hazuki, qui secoue la tête avec ardeur tout comme la foule. Derrière sa batterie, Asanao donne la mesure, le guitariste Yusuke et le bassiste Akinori se balançant sur son rythme. Reo, et son calme caractéristique, s'avance sur le devant de la scène pour son puissant solo, jambes écartées. La chaleur est palpable, obligeant le chanteur à enlever sa veste en cuir pour JUDGEMENT. Le groupe se donne à fond, interagissant avec son public et l'encourageant à crier et à lancer son poing dans les airs.

Pour le premier MC de la soirée, Hazuki salue la salle, sourire en coin, « Hi, Tokyo ! », auquel elle répond par un hurlement fracassant, accueillant ainsi le groupe. « Merci d'être venus et faisons tout pour que la chaleur atteigne le deuxième étage », continue-t-il d'un ton malicieux, désignant ainsi les invités et la presse, qui, contrairement aux fans, restent de marbre. Il s'excuse aussitôt auprès de ces gens, de façon plutôt peu convaincante, à voir le sourire qui s'affiche sur son visage.

STARZ et MARROW amènent encore plus de cris et de headbangs avec eux. Le vigoureux solo de batterie est contagieux, le chanteur tournoyant sur son rythme, tout en prenant différentes poses toutes plus charmeuses les unes que les autres. Avec une énergie sans fin, Yusuke saute partout, comme en transe, sans pour autant négliger ses parties. Rien ne s'arrête pour -273.15°C. La seule chose qui rappelle le froid n'est autre que les lumières violettes et blanches, devenant pourpre pour les passages plus lourds du morceau.

Le rose s'empare de la salle pour LIE, offrant une transition douce pour BEFORE YOU KNOW IT. Le silence s'installe alors que de la fumée blanche recouvre le sol, transformant la scène en un décor lunaire. La batterie résonne comme les battements d'un cœur, sur laquelle s'ajoutent des paroles mélancoliques que Hazuki accentue physiquement, les mots s'échappant de sa bouche dans un cri douloureux. Trempé de sueur, il continue avec une autre ballade, THIS COMA. La douce tristesse laisse alors place au rouge de la colère dans une transition quasi parfaite.

Des guitares intenses et une batterie tonitruante ouvrent le chemin aux headbangs de quarter life. La salle retourne dans les profondeurs de l'enfer, des flash rouges sang l'illuminant à chaque growl. La voix de Hazuki ne flanche pas un seul moment et son énergie est communicative, les autres musiciens l'accompagnant sans faille, même s'ils disparaissent parfois dans son ombre.

La fraîcheur des guitares de SCARLET incite les gens à lever leur poing dans les airs. Entre chaque growl sourd du chanteur, celui-ci demande plus, Yusuke l'aidant au micro. Avec ses bras ouverts, le public accueille chaleureusement EVILLY. « Tokyo ! Prête-moi ta voix ! », demande Hazuki, avant de remercier les spectateurs, secouant leur tête de haut en bas, par une danse stupéfiante pendant laquelle il bouge sa main de son entrejambe à sa poitrine. Reo aussi se déchaîne, envoyant sa tête en arrière alors qu'il joue. Les bras se lèvent pour le refrain, suivant les instructions du groupe. Yusuke ouvre ALL THIS I’LL GIVE YOU avec un solo réussi. Les sauts et autres danses de métalleux repartent de plus belle quand le classique THE BLASTED BONE se fait entendre.

Les chansons lourdes se succèdent, TIAMAT suivant la frénétique ALIEN TUNE. Yusuke demande à la foule d'exécuter la chorégraphie et de mettre toute son énergie et son cœur dans ce concert. Le chanteur, après avoir mis un point final au morceau avec un cri véhément, s'enquiert auprès des fans, « Vous êtes toujours vivants ? », auquel ils répondent par des poings lancés dans les airs et encore plus de headbangs. La transition entre DAZZLE et pulse_ est des plus fluides. Les deux compères donnent tout ce qu'ils ont, demandant au public de faire de même. Le moshing zélé et les têtes se balançant sur la batterie irrésistible sont sa réponse.

Dans un cri, Hazuki annonce le dernier titre. Le groupe met toute son énergie dans UNTIL I DIE, accompagné par la foule qui lance son poing dans les airs tout en criant « Hey ! Hey! Hey ! ». lynch. quitte alors la scène sous les acclamations rugissantes, qui bien que fatigué, semble ravi de cette réaction. Avant même que le dernier musicien ait disparu dans les coulisses, les fans demandent un rappel. Ne montrant ni signe de fatigue, ni envie de rentrer, ils crient « Encore ! », comme un mantra, n'ayant pas à attendre très longtemps avec que les cinq hommes ne reviennent.

Souriant, Hazuki remercie le public de son support et son énergie. « Je suis désolé, mais pour ne pas changer, je vais parler un peu, même si c'est le BLITZ ! J'étais un peu inquiet quant à ce concert de deux jours. » confie-t-il alors, avant d'annoncer le premier single major du groupe. « Il contiendra trois chansons. Nous sommes en plein enregistrement, et si tout se passe bien, il sera dans les bacs le 9 novembre. Et comme vous semblez aimer les concerts, on va faire une tournée hivernale de sept dates ! » Les fans acclament chaque nouvelle, jusqu'à ce que le chanteur n'ait plus rien à dire, appelant ses camarades à l'aider mais en vain.

C'est finalement melt qui le sauve, signant le retour aussi des headbangs. Reo donne du sien pendant les refrains, le chanteur sautant énergiquement avec la foule. Aucune introduction n'est nécessaire pour ADORE. Dans une sorte de transe, le public se balance tout en lançant son poing, criant à l'unisson. Le concert arrive à son apogée lors de unknown lost a beauty, et alors que la salle est en feu, lynch. annonce le dernier morceau, A GLEAM IN EYE. Le groupe et les fans chantent avec Hazuki, les poings se lèvent, les corps se déchaînent sur le rythme.

Après avoir lancé bouteilles d'eau et autres médiators, le groupe salue le public, promettant de revenir avec d'autres concerts puissants. Et c'est avec impatience que nous attendons le fameux single et ces prochains lives !


Set list

SE
01. LAST NITE
02. I’m sick, b’cuz luv u.
03. I BELIEVE IN ME
04. JUDGEMENT
05. STARZ
06. MARROW
07. -273.15°C
08. LIE
09. BEFORE YOU KNOW IT
10. THIS COMA
11. quarter life
12. SCARLET
13. EVILLY
14. ALL THIS I’LL GIVE YOU
15. THE BLASTED BONE
16. ALIEN TUNE
17. TIAMAT
18. DAZZLE
19. pulse_
20. UNTIL I DIE

Rappel
01. melt
02. ADORE
03. unknown lost a beauty
04. A GLEAM IN EYE
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités