Berryz Koubou au Sakura-Con 2011

live report - 01.03.2012 06:00

Pour la première fois sur le sol américain, les fans ont eu la chance de voir le groupe du Hello ! Project, Berryz Koubou.

La performance de Berryz Koubou au Sakura-Con a marqué les débuts du groupe aux États-Unis, ainsi que la promotion de l'album 7 Berryz Time. Ce concert a été un franc succès et a attiré les foules.

Comme la nuit précédente, des fans passionnés d'idoles ainsi qu'un public plus ordinaire remplissent le grand hall près de la salle principale, formant une ligne ondulant le long de l'auditorium 4B, et attendent l'heure prévue. Une fois le temps d'attente arrivé à son terme, la foule jusqu'alors patiente envahit la pièce et une autre période d'attente démarre alors. Ce soir-là, l'auditoire, un peu plus jeune que d'habitude, est aussi excité qu'il l'était la nuit de vendredi lorsqu'il a pu voir exist†trace. Cependant, la plupart des gens présents ce soir sont nerveux et patientent en discutant.

Alors que Berryz Koubou est sur le point d’apparaître, d'épaisses nuées de fumée blanche artificielle se déversent sur la scène, de la même manière que la nuit précédente, avec pour but de chauffer l'auditoire et dissimuler l'arrivée des membres – ce que le public n'a pas vraiment relevé, contrairement au soir précédent. Trois écrans suspendus à la scène diffusent le logo du Sakura-Con sur fond noir. Le début du premier concert de Berryz Koubou en terre américaine est marqué par la projection d'images des dégâts causés par le récent tremblement de terre survenu dans le Tohoku en mars 2011, agrémentée de la voix d'une des membres du groupe et titrée “We are not alone... We are all and all for one...” ("Nous ne sommes pas seuls... Tous pour un et un pour tous...").

Dès l'entrée sur scène enjouée des sept Berryz Koubou, les fans se mettent à hurler et acclament leurs idoles avec excitation. Les filles portent des tenues assorties : de mignons ensembles bleu, blanc et gris clair d'inspiration lolita, dans un esprit "beach-meets-London", accompagnés de bottes noires montant jusqu'aux genoux. De gros nœuds papillons brillants sont attachés à leurs ceintures. Une vidéo de l'enregistrement de la chanson de charité des sept chanteuses est diffusée sur les deux écrans latéraux alors que le premier morceau débute : Ganbarou Nippon – Ai wa katsu. La grande majorité de l'auditoire bouge en rythme avec la musique. L'éclat que l'on peut remarquer sur le visage de chaque membre du groupe sur la vidéo est en parfait accord avec la joie qu'elles distillent au public pendant leur performance.

Après une courte pause, chaque fille se présente et lance son petit slogan, en japonais et/ou partiellement en anglais. Alors que la formation commence sa deuxième chanson, Special Generation, la mignonnesse baigne la foule, même ceux ignorant tout des idoles, se retrouvant comme enveloppée dans un doux cocon. Les voir ainsi danser et sourire donne envie à tout le monde d'en faire autant, un irrépressible désir de sauter sur la scène et de danser avec le groupe est palpable.

L'intro de Shining Power est un mélange entre J-pop des années 80 et celle des années 90, mixée avec un soupçon de denpa ("denpa" peut se traduire par "quelque chose d’irrévocablement mignon"), mais ce n'est rien de vraiment transcendant. La chorégraphie esquissée par les membres est plus lente qu'à l'accoutumée. Puis la musique s’accélère, provoquant le déchaînement de la foule ainsi que celui des idoles de Berryz Koubou, bougeant et se déhanchant sur scène. Leurs jupons à plusieurs volants vire-voltent alors qu'elles dansent les unes autour des autres et sautent sur un pied puis sur l'autre. Se tenant en ligne horizontale puis se replaçant verticalement, elles endossent tour à tour le rôle de leader en prenant la tête de la file, ayant ainsi l'opportunité d'être mise en avant et d'être le centre de toutes les attentions. La chanson est suivie d'un petit discours durant lequel les filles parlent des endroits qu'elles ont visités à Seattle, des expériences qu'elle y ont faites, de l'ambiance joyeuse qui règne dans la salle, et enfin des objets qu'elles ont achetés. La foule semble particulièrement affectionner la charmante Momoko, mais chacune d'elles est appréciée à sa manière.

Après la gentille Tsukiatte runoni katamoi, chorégraphiée à merveille, et l'adorable Berry Fields, une autre courte pause survient. Chinami se précipite hors de scène et pendant son absence, l'auditoire est transporté de surprise. C'est le meilleur moment de tout le concert. Pour passer le temps, le groupe, sans Chinami, demande à son public de répéter quelques mots en japonais, tels que "konnichiwa" ou "arigatou". C'est Momoko qui dirige la "leçon". Après avoir fait répéter aux fans des phrases comme "uchuu no masa" ou "MAJOR tanoshii", Momoko et les autres chanteuses s'extasient devant les talents du public et continuent leur enseignement.

Lorsque Chinami revient sur scène, elle porte un costume de poisson rouge étincelant où il est écrit "tai" (que l'on peut traduire par "vivaneau"). Elle se joint ensuite à ses acolytes pour la leçon de japonais en s'adressant à l'audience dans un anglais approximatif. "Est-ce que vous aimez ça ?", demande-t-elle avec un grand sourire. "Est-ce que vous aimez mon costume de poisson ?". Les six autres membres de la formation ne peuvent s’empêcher de rire alors qu'elle s'agite dans son déguisement. Chinami semble être la bout-en-train du groupe. Elle demande ensuite au public "Comprenez-vous mon anglais ?", celui-ci lui répond chaleureusement oui. Chinami remercie alors les fans et semble toute excitée. Elle continue de danser alors que le morceau suivant, CLAP, retentit. Quatre membres du groupe sortent de scène pour se changer, et lorsque ceux-ci reviennent, les trois autres font de même.

Durant cette transition, les idoles sont passées d'une image "mignonne" à un style plus sexy, avec des jupes plus courtes révélant leurs silhouettes. Leurs corsages sont chacun d'une des couleurs de l'arc-en-ciel, censé représenter un symbole d'unité. A ce moment-là, on identifie sans difficulté les vrais fans qui connaissent le "furitsuke" (que l'on peut traduire par "danse des mains"), pour qui cela paraît très aisé. Même une personne cosplayée en Kon (personnage du manga "Bleach") plus vrai que nature danse au rythme de la musique.

La dernière chanson, RIVAL, est aussi amusante que la première jouée ce soir, et se termine par une pose spectaculaire et le cri du mot "Wow". Chacune des filles remercie l'audience en japonais. Chinami demande aux auditeurs s'ils ont aimé la prestation, ce à quoi ils lui répondent par un grand "OUI !!!!". Berryz Koubou quitte la scène, et le public réalise aussitôt qu'une heure seulement s'est écoulée. Il commence à crier "Berryz wa saikou" (ou "Berryz est le meilleur") plusieurs fois jusqu'à ce que la formation réapparaisse pour un morceau de plus.

Immédiatement après la fin du concert, les fans se précipitent à l'endroit où ils avaient dû patienter précédemment et attendent en ligne afin d'obtenir un autographe, tout en entonnant "Berryz wa saikou". Les personnes ayant acheté 7 Berryz Time au Sakura-Con sont prioritaires dans la file de dédicaces, à noter que la majorité des CD a été vendue le vendredi. Le stand de produits dérivés propose aussi des sacs, des serviettes et divers petits objets.

Selon un message posté sur le compte Twitter du magasin américain Hello, le total de participants à cet événement atteint le nombre impressionnant de 3 500.

Berryz Koubou termine son étape aux États-Unis par une nouvelle séance de dédicaces, la première s'est déroulé vendredi après-midi dans le surchargé Vendor's hall, et par un tirage au sort spécial dont la récompense est une bannière portant un message personnel écrit par chacun des membres. Les fans américains espèrent le retour du groupe dans un futur proche.


Set list :
01. Ganbarou Nippon ~ Ai wa katsu
MC
02. Special Generation
03. Heroine ni narouka
04. Shining Power
MC
05. P Ri Ri to Ikou
06. Happiness
07. Tsukiatte runoni katamoi
MC
08. Berry Fields
09. CLAP
MC
10. Magi Bomber
11. 1-Chome Rock
12. Otakebi Boy WAO
MC
13. RIVAL

Rappel :
01. ALL FOR ONE & ONE FOR ALL
artistes liés
concerts et événements liés
Berryz Koubou 23/04

Berryz Koubou
Seattle, WA - United States of America
Washington State Convention & Trade Center
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités