Acid Black Cherry - Yes

chronique - 24.02.2012 06:00

L'abus de J-rock est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Un morceau qui s'ouvre sur des notes de piano commence mal. Il va être dégoulinant, nécessairement parler d’amour et faire hurler les groupies. Alors forcément, quand Yes débute, l’avenir semble bien sombre dans la boule de cristal du bon goût.

Les paris sont lancés, que nous réserve Yasu pour ce single ? Acid Black Cherry n’a jamais innové en matière de musique, mais le second degré et l’énergie dont a su faire preuve la formation lui a permis de se démarquer un peu de la masse des groupes J-rock insipides.

Mais la désillusion arrive vite. L’instrumental lancinant qui suit le piano annonce le pire. Et la voix de Yasu, plus travaillée et masculine que sur les précédents opus, qui apparaît d’abord comme bonne surprise, tombe rapidement dans le rythme facile d’un pop rock générique.

Le deuxième et dernier (In God We Trust) morceau du single, Stop in love, réutilise tous les ingrédients de Yes, mais en pire. Entendez par là des solos au synthétiseur et non plus à la guitare et une voix aux sales relents de vocoder.

En bref, un single inutile qui, en dépit de faire ressortir le talent des musiciens, aura peut-être celui de leur rapporter de l’argent.
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités