UPLIFT SPICE fait trembler le sud

live report - 19.12.2011 06:00

Retour sur le concert d'UPLIFT SPICE au Poste à Galène de Marseille.

Le 3 novembre dernier, la tournée d'UPLIFT SPICE s'arrêtait à Marseille pour l'un de ses derniers concerts en Europe. Retour sur le passage explosif d'un groupe de rock déchaîné.

Malgré la pluie incessante, une petite file se dessine lentement devant les portes du Poste à Galène. La salle est de petite taille, mais bien que le public présent semble enthousiaste, on est encore loin du sold-out de la date parisienne. L'espace ne se remplit au final qu'à moitié, mais la foule semble être venue par conviction et trépigne d'impatience en attendant de voir apparaître les quatre membres d'UPLIFT SPICE sur scène. Leur arrivée est d'ailleurs soulignée par de nombreux cris hystériques qui se transforment rapidement en écho virulent des paroles du groupe. Ce dernier commence sans y aller par quatre chemins avec la puissante Justice. L'allure battante des percussions fait la course avec la guitare rapide de YOOKEY. La basse plus discrète n'apparaît que lorsque la voix particulière de Chiori est au repos. Ce chant nasillard qui pourrait d'ailleurs facilement en énerver plus d'un sur CD prend une dimension différente en live, beaucoup plus accrocheuse, plus agressive, et ce n'est pas les chansons suivantes telle ZERO-IN qui feront dire le contraire. La chanteuse, dans un excès d'enthousiasme, en tomberait presque de la scène qui est, heureusement pour elle, assez basse. Les refrains unissent les fans de tous genres et âges en une masse homogène, qui garde le poing levé à tout instant, soulignant le rythme énervé des morceaux. YOOKEY, genoux fléchis, harangue la foule survoltée en grattant violemment son instrument sur le devant de la scène. De l'autre côté, Kenji n'en est pas moins excité et saute sans arrêt, même si le personnage coiffé à la « cousin machin » et vêtu entièrement de noir à fort tendance à se fondre dans le décor de cette salle mal éclairée. Mais si la figure du bassiste s'efface, cela ne fait que trancher encore plus avec l'énergie qu'il déploie dans son jeu, et il est bien dommage de rater un tel spectacle.

Les morceaux qui ont fait le succès du groupe sur Nolife tels que Kanojo, Omega Rhythm, Memento, ou encore NGC224 ne sont pas oubliés ce soir et le public montre qu'il en raffole, reprenant les paroles, bien qu'essouflé par ses mouvements. Les riffs réussis associés à l'énergie d'une chanteuse montée sur ressorts font de ce concert un cocktail détonnant de rock swinguant tantôt vers le néo-punk tantôt vers le metal. Derrière sa batterie, tovita étonne par sa frappe puissante et par son visage illuminé constamment par un sourire sincère et contagieux. Le groupe est communicatif et si ses interventions sont rarement comprises entièrement, l'intention reçoit une réponse plus qu'enthousiaste de la salle.

La set list de ce soir est à peu de chose près la même que celle des autres soirs : très bien choisie, reprenant autant les titres les plus connus du public que les anciennes sorties, mais s'appuyant également sur les morceaux plus récents des albums UPLIFT SPICE et Paradigm shift. On y retrouve pour ce dernier notamment l'excellent Galileo qui ne perd rien de l'effet hypnotique de son couplet ou encore l'instrumentation punky violente de Minority Parade, pendant laquelle la foule fait trembler le sol. L'ambiance ne faiblit pas lorsque arrive le dernier morceau, halleluja, tel un hommage pour ce concert qui touche à sa fin. Le groupe fait part de sa joie, au cas où personne ne l'aurait remarquée jusqu'ici, en s'approchant du public et continue à donner tout son saoul sur scène, jusqu'à la dernière goutte de sueur. « I'll be back » promet Chiori qui semble bien prête à se lancer à la conquête de l'Europe. Après être sortie un instant, la formation revient pour interpréter l'attendu Hanabi no Iro dans un dernier souffle exacerbé.

Après une performance d'environ une heure et demi, le quatuor a réussi à montrer qu'il en avait dans le ventre, prouvant encore une fois que Soundlicious savait parier sur les bons chevaux. Si le concert de Marseille ne fut pas un succès équivalent en terme de chiffres à d'autres dates de cette tournée, la ruée sur les goodies a bien montrer l'engouement du public pour ce genre de formation qui sait convaincre les derniers sceptiques avec un concert dynamique et un son efficace. A noter aussi le petit plus de ce soir-là avec la présence d'un dessinateur esquissant une sorte d'instantané inspiré du concert.

Set list :

01. Justice
02. ZERO-IN
03. Oni
04. Shelter
05. Nijyuusanya
06. Starburst
07. Galileo
08. Minority Parade
09. Kanojo
10. M31
11. Gingasekidou
12. NGC224
13. Liberty Bell
14. Omega Rhythm
15. hallelujah
EN
Hanabi no Iro
items liés
artistes liés
concerts et événements liés
UPLIFT SPICE 03/11

UPLIFT SPICE
Marseille - France
Le Poste à Galène
commentaires
blog comments powered by Disqus
galerie photos
publicités