Interview avec le label Bishi Bishi

interview - 23.08.2011 07:00

Au début de l’été, le label Bishi Bishi a remporté le Japan Expo Awards du meilleur groupe ou artiste de J-music avec le groupe Aural Vampire, l’occasion pour JaME de revenir sur cet événement et faire le point sur l’actualité du jeune label.

Xavier Norindr, responsable du label Bishi Bishi, a pris le temps de répondre à nos questions entre deux averses estivales.


Le label

Le label Bishi Bishi fêtera bientôt son premier anniversaire, n'est-ce pas ? Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur sa création ?

Bishi Bishi fêtera en effet officiellement son premier anniversaire en octobre prochain. Le temps passe très vite…
Bishi Bishi est né suite à ma rencontre avec le dirigeant d’Ankama Music. Courant 2010, Ankama Music développait son activité musicale et voulait créer un nouveau label lié à l’univers du jeu et de la pop culture japonaise. Après plusieurs discussions, nous avons convenu de nous lancer dans la création d’un label dédié à la J-music et aux autres scènes musicales asiatiques.

A l’heure où tout le monde parle de la crise de l’industrie du disque, n’est-ce pas un peu risqué de se lancer dans un tel projet ?

A la base, l’activité de label musical est uniquement de promouvoir l’album d’un artiste. Aujourd’hui, la notion de label a évolué puisque certains font du live, de la distribution, du management, de l’édition musicale…
Il y a en effet une crise de « l’objet disque ». Je vous confirme que de nos jours, aucune société ne peut rentabiliser un album uniquement en vendant un CD, c’est juste devenu impossible.
Bishi Bishi n’a donc pas basé son modèle économique uniquement sur la vente de CD. Nous développons en fait plusieurs activités, ce qui nous permet de lancer ce projet sereinement et avec beaucoup d’optimisme.

Quel bilan tirez-vous de cette première année ?

Nous avons atteint notre principal objectif qui était d’acquérir nos contenus, mettre en place les réseaux de diffusion, et enfin faire connaître le label auprès de notre coeur de cible.


Les Japan Expo Awards

Comment avez-vous reçu l’annonce des résultats des JEA ?

J’ai été très content de l’annonce des résultats, voire même surpris, car les autres groupes en compétition ont tout de même une notoriété beaucoup plus forte en France qu'Aural Vampire.

De nombreux fans critiquent ce classement du fait du choix limité aux labels européens inscrits, qu’avez-vous à leur répondre ?

Je pense que c’est normal que les fans critiquent, car ils ne connaissent pas l’envers du décor des JEA. Il faut savoir qu’il y a plusieurs conditions pour qu’un artiste puisse se présenter (ou soit représenté) aux JEA. En fait, on peut dire que les JEA sont dédiés aux artistes de J-music qui sont édités en Europe. C’est pour cela que le choix est « limité » selon les fans.

Face à la prédominance du visual kei, n’est-ce pas un résultat pour le moins surprenant cela dit ?

En effet, c’est peut être le signe que le public évolue.


Aural Vampire

Quel a été la réaction du groupe ?

Le groupe était content et surpris également. Il a tout de suite diffusé l’info sur les réseaux sociaux. C’est dommage qu’il n’ait pas été sur place le jour de la remise des awards.

Peut-on espérer le voir revenir prochainement en France et en Europe ?

Il se peut en effet qu’il revienne prochainement, mais rien n’a été encore décidé à ma connaissance.

Comment travaille-t-on au développement d’un groupe aussi atypique qu'Aural Vampire en France et en Europe ?

Bishi Bishi est juste un support pour le développement d'Aural Vampire en France et en Europe. C’est Avex qui gère sa carrière et qui décide de la stratégie pour l’international. Notre tâche a été de sortir l’album ZOLTANK et de le promouvoir en même temps que l’artiste bien évidemment.


Le développement de Bishi Bishi

A l’heure du numérique, avez-vous une stratégie de développement spécifique vers ce type de contenu, mp3, streaming ou autre ?

Oui, tout à fait. Nous allons développer fortement les contenus dématérialisés sur le territoire européen. Nous sommes en pleine phase d’acquisition de contenus et de mise en place d’accord de distribution. C’est avec BounDEE que nous avons signé notre premier accord.

Justement, pouvez-vous nous en dire plus à propos de ce nouveau partenariat ? Comment cela va-t-il se traduire concrètement ? Quels sont les premiers artistes qui bénéficieront de cet accord ?

Nous avons donc avec BounDEE un accord de distribution et de promotion pour certains artistes et pour le territoire européen. Nous avons commencé avec la dernière sortie du groupe 8otto fin juillet, et notre objectif est d’atteindre d’ici fin 2011 un rythme de cinq sorties par semaine. Les artistes seront uniquement proposés via notre boutique.
C’est BounDEE qui s’occupe de proposer aux artistes indé japonais la possibilité de sortir leurs albums via Bishi-Bishi.

Les CD ont-ils encore un avenir alors ?

Il y aura toujours des acheteurs pour les produits CD. Il reste encore des personnes attachées aux objets. En tout cas, Bishi Bishi ne s’arrêtera pas pour autant de sortir des produits physiques.


Bishi Bishi et l’Asie

On parle souvent des difficultés à travailler avec les compagnies japonaises. Rencontrez-vous des difficultés particulières dans vos relations avec les artistes ?

Il est en effet compliqué de travailler avec des sociétés japonaises, mais on arrive toujours à s’en sortir. La relation avec les artistes se passe généralement toujours très bien, c’est plutôt avec les « managements » que c’est difficile. Mais il ne faut pas oublier que c’est leur travail d’être exigeant au nom de l’artiste.

Avec le récent succès du SM Town au Zénith, de nombreux regards se portent désormais vers la Kpop. A quand un artiste coréen chez Bishi Bishi ?

Normalement, des artistes coréens arriveront chez Bishi Bishi en 2012.

Japon, Corée... A quand la Chine ou d’autres pays asiatiques ?

Bishi Bishi pose ses oreilles un peu partout en Asie justement…


Une petit exclu pour finir ? Du teasing ? Quels sont les prochains artistes qui vont signer chez Bishi Bishi ? Quel style ? Dites-nous tout !

Malheureusement, je ne peux pas vous en dire trop, mais pour les mois à venir il y aura plusieurs artistes qui sortiront en format digital, dont LAZYgunsBRIZKY qui était à Japan Expo et en tournée européenne le mois dernier.
Le nouvel album de TRILL-DAN est bientôt terminé et nous devrions annoncer une date de sortie très prochainement. Vous découvrirez également bientôt son nouveau clip, qui a été tourné en France lors de son dernier séjour.
Voilà pour le moment.

Merci beaucoup !



Le label Bishi Bishi en quelques liens :
http://www.bishi-bishi.com/fr
http://www.facebook.com/pages/Bishi-Bishi/170795359627597
http://twitter.com/#!/bishibishimusic
http://www.myspace.com/bishibishimusic
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités