Interview avec LAZYgunsBRISKY à Japan Expo

interview - 20.07.2011 07:00

C'est peu avant leur première performance sur la scène de Japan Expo que nous rencontrons les quatre rockeuses de LAZYgunsBRISKY.

Alors que la douzième édition de la convention s'anime peu à peu en ce jeudi matin, JaME a rendez-vous avec les quatre jeunes demoiselles de LAZYgunsBRISKY. Boules d'énergie sur scène, c'est un peu timidement qu'elles nous répondent mais sans retenue pour autant, parlant librement de la volonté qui les anime, de leur nouvel album et plus encore.

Présentez-nous, chacune votre tour, votre voisine.

Azu : La chanteuse de LAZYgunsBRISKY, Lucy.

Lucy : Notre guitariste, izumi.

izumi : Moe, la batteuse du groupe.

Moe : La bassiste, Azu.

Vous êtes assez jeunes, quel effet cela vous fait d'être déjà au devant de la scène ?

Azu : Comme on est jeunes, ça ne nous effraie pas.
Lucy : On ne connaît pas encore la peur.

Qu'est-ce qui vous a donné envie de faire de la musique votre métier ?

Lucy : Nous avons toujours voulu faire ce que nous voulions et c'était ça.

Il paraît que vous étiez un peu délinquantes à l'époque où vous vous êtes rencontrées. Vous êtes-vous assagies depuis ?

Azu et Lucy : (Rire général) Oui, nous avons mûri depuis.

Vos morceaux sont assez violents, d'où puisez-vous cette agressivité ?

Lucy : Nous l'avons en nous.
Azu : Il y a aussi de la provocation là-dedans, nous cherchons la bagarre et à montrer qui nous sommes.

La scène rock est assez chargée, comment arrivez-vous à vous démarquer ? Qu'est-ce qui, selon vous, fait de LAZYgunsBRISKY quelque chose d'unique ?

Azu : Nous pensons qu'aucun autre groupe féminin ne peut faire un rock comme le notre.

En 2008, vous avez fait vos débuts major avec Victor Entertainment. Depuis, vous avez aussi votre propre label (GOD Records). Quelles différences y a-t-il entre les deux ?

Lucy : Avant, c'était la maison de disques qui nous dictait quoi faire, alors que maintenant nous avons notre mot à dire. De faire notre propre label, cela nous a permis de comprendre toutes les étapes et d'avoir une plus grande affinité et implication dans cette démarche.

Travaillez-vous maintenant uniquement sur votre propre label ?

Azu : Le nouvel album, LAZYgunsBRISKY, est sorti sur un autre label, mais effectivement, le précédent, CHILDHOOD, est sorti sur notre propre label.

Justement, qu'est-ce qui vous a motivé à vous lancer dans cette aventure ?

Lucy : Nous voulions juste faire un CD via notre propre label.

Allez-vous produire d'autres groupes également via ce label ?

Azu : Pour l'instant il n'y a que nous, mais à l'avenir nous aimerions aussi produire d'autres artistes.

izumi, il paraît que vous étiez très triste de quitter la France lors de la tournée précédente, êtes-vous contente de revenir ?

izumi : Bien sûr ! Je suis contente de revenir.

Qu'est-ce que cela vous fait de participer à une convention comme Japan Expo ? Qu'est-ce que vous en attendez ?

Azu : On a constaté qu'il y avait énormément de monde, et quand nous sommes allées faire les balances sur la scène, nous avons vu comme elle est grande. Nous espérons que ça sera un beau live, nous y mettons beaucoup d'espoir.

Pensez-vous que ces événements reflètent bien la réalité de la culture japonaise d'aujourd'hui ?

Lucy : Tous ces animes, les cosplays, etc., oui cela fait partie de la culture japonaise.

Lors d'une récente interview, vous sembliez penser que la propagation de votre musique sur notre continent serait difficile. Les choses ont-elles changé ?

Azu : Pendant notre précédente tournée, nous nous sommes dit qu'avec beaucoup de motivation, par nous-mêmes, en nous déplaçant, nous arriverions à étendre notre musique.

Justement, avec Catching! qui est sorti en Europe (Spark & Shine records), aurons-nous la chance d'avoir d'autres sorties ici ?
(Elles se consultent les unes les autres.)


Azu : Nous n'avons pas de projet d'album européen pour l'instant, mais nous aimerions bien le faire.

Vous avez fait un "guerilla live" lors du Fuji Rock 2009. Comment était-ce?

Moe : Nous avons joué juste après un grand grand concert, donc beaucoup de monde est resté et nous a regardées. C'était sensationnel, nous avons été bien reçues.

Vous venez de sortir un nouvel album, LAZYgunsBRISKY. Pouvez-vous nous en parler ? Comment se sont passés l'enregistrement et la composition des chansons ?

Lucy : Cela représente notre son actuel, mais aussi nous-mêmes.
Azu : En ce qui concerne l'enregistrement, nous étions très stoïques et relaxées. Cela s'est vraiment bien passé.

Est-ce que le choix d'un album éponyme, par rapport aux précédentes sorties, implique un travail plus personnel quant à sa signification pour le groupe ou un tournant dans votre carrière ?

Lucy : C'est à la fois une représentation de nous-mêmes et un tournant pour nous : c'est notre carte de visite.

Si un jour LAZYgunsBRISKY devait s'arrêter, que feriez-vous ?

Moe : Nous ne voulons pas penser négativement et espérons ne pas nous arrêter. Mais si ça arrivait, j'aimerais continuer à taper sur ma batterie.
Lucy : Nous aimerions aussi maintenir notre relation avec le public.

Justement, pour penser positivement, comment vous voyez-vous dans dix ans ?

Lucy et Moe : Nous aimerions devenir de grandes stars et faire une tournée mondiale.

Par rapport à cette relation au public, comment appréhendez-vous celui de la convention ?

Azu : Nous avons vu la scène et nous avons hâte de nous y produire !

Avez-vous un message pour nos lecteurs ?

Moe : Nous aimerions revenir à plusieurs reprises et invitons ceux qui ne nous connaissent pas à venir nous voir jouer et à acheter notre CD.


JaME remercie Japan Expo d'avoir rendu cette interview possible ainsi que la traductrice, LAZYgunsBRISKY et son management.
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
themes liés

Japan Expo 2011

publicités