Miyavi - WHAT'S MY NAME

chronique - 16.04.2011 07:00

ACOUSTIQUE GROOVE !

Sorti à peine quelques semaines après l’exécrable single TORTURE, la peur était grande et les mains fébriles au moment d’écouter ce nouveau CD de 雅-MIYAVI. Egocentriquement appelé WHAT’S MY NAME, celui-ci renoue-t-il avec la réussite de THIS IS JAPANESE KABUKI ROCK, ou s’avère-t-il être un simple soufflet trop cuit, aux ingrédients délicieux, mais au final immangeable après cuisson ?



C’est avec une nouvelle formule que revient le désormais célèbre guitariste. Après la multitude de musiciens, place ici à la simplicité avec un duo guitare/batterie… Et, ce que l’on peut constater, c’est que cela fonctionne à merveille !

Aux carrefours des influences depuis des années, comme nous le prouve son évolution, 雅-MIYAVI a pris ici le temps de composer un album entre blues, rock, jazz et funk, en prenant le meilleur de chaque style ! A l’écoute de cet album, la seule envie qui existe est celle de taper des pieds et de danser en rythme !

L’album est composé en majorité de morceaux enlevés, sur lequel le jeu du guitariste tout en slap fait des merveilles ! C’est dire, l’absence de la basse n’est ici pas un problème, le duo se suffisant à lui-même. En résulte une alternance de morceaux très rapides comme les excellents WHAT’S MY NAME ? ou encore SURVIVE, avec d’autres, au groove imparable comme UNBREAKABLE ou encore A-HA.

Et dans cette formule, la réussite repose autant sur 雅-MIYAVI que sur son batteur, BOBO, tout bonnement impressionnant ! De l’osmose entre ces deux artistes résulte la grande qualité de cet album. Les deux instruments se complètent ici à merveille, avec une aisance technique qui laisse imaginer le résultat dingue que cette musique prend sur scène !

Pourtant, et malgré ce que l’on pourrait croire, le guitariste est loin de se reposer sur ses lauriers et prend des risques, comme avec l’excellente Chillin’ Chillin’ Money Blue$, ou encore des parties où il est seul, comme sur GRAVITY, réussite du disque, à la frontière d’un metal acoustique. Ici, la violence apparaît dans toute sa simplicité, pure et viscérale, et transcende la puissance émotionnelle de cette excellente chanson !

Mais l’album n’est malheureusement pas parfait. Entre la chanson TORTURE ou les quelques ballades de l’album, dont certaines ne se prêtent guère au concept malgré les améliorations vocales de 雅-MIYAVI, on sent ici une formule déjà bien au point, mais pas encore en forme optimale. Mais c’est chercher des broutilles au milieu de ce torrent d’efficacité et de composition musicale, qui témoigne de l’amour pour la musique de cet artiste sincère, chose si rare de nos jours.


Pour conclure, même s’il faut avouer que la nouvelle formule prônée par 雅-MIYAVI n’était pas évidente, celui-ci rempli haut la main son contrat avec un album frais et original. Parfois répétitif, il n’en reste pas moins que les compositions sont ici un condensé de groove et de feeling ! L’osmose entre le jeu du guitariste et celui, survolté, de son batteur, saute aux yeux et provoque de purs moments euphoriques ! Voilà un artiste qui, s’il ne tire ici pas le plein potentiel de sa nouvelle formule, n’hésite pas à se renouveler et se mettre en danger. En résulte un WHAT’S MY NAME parfois inégal, mais surtout salvateur, original, et rafraîchissant.

★★★★☆
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités