Kuroyume - Misery

chronique - 17.03.2011 06:00

Un bon retour

Après s'être réuni le temps d’un concert, le 29 janvier 2009 au Budokan, afin de fêter les quinze ans de carrière major de Kiyoharu, Kuroyume s'est officiellement reformé avec la sortie d'un nouveau single. De nombreux doutes ont planné sur le retour du bassiste Hitoki, puisque le chanteur avait fait appel à de nouveaux membres pour SADS. Cependant, il est bel et bien revenu pour le plus grand plaisir des fans.

Mis en vente le 29 janvier dernier, Misery est donc le premier single de Kuroyume après douze ans d'absence. Il est sorti en trois éditions. Deux d'entre elles comportent une face B différente et la version limitée offre le clip de la chanson-titre.

Misery est assez représentative des dernières musiques produites par Kuroyume avant sa séparation. La chanson a un feeling entraînant lors des couplets grâce à l'instrumentation plutôt clean, simpliste, mais efficace alors que le refrain est marqué en puissance par un crescendo et l'accentuation du chant de Kiyoharu aux moments-clés. Elle a un aspect gentillet comme Shounen ou Maria par exemple. Du rock assez classique en somme. Ce n'est pas sa meilleure composition, mais l'écoute reste agréable.

Si vous avez opté pour la version A du single, vous aurez le droit à la face B, Paraphilia. Cette dernière est bien plus agressive que Misery. Cette fois, l'accent est porté sur le jeu de voix de Kiyoharu, en contraste avec les autres instruments. Soit ce dernier mène le show, soit des riffs de guitare distortionnés très aigus et bien placés prennent le relai afin de créer un effet psychédélique. Cet effet est d'ailleurs très bien mis en avant grâce aux cris caractéristiques stridents du chanteur.

D'un autre côté, la version B du single présente une face B différente, Glory Hole. Elle fait totalement rupture avec la chanson-titre de part l'atmosphère très noire et violente qu'elle dégage. Les accords de guitare sont bien plus lourds et joués en puissance, tandis que la basse de Hitoki est beaucoup plus présente. La voix du chanteur a été modifiée pour l'occasion et les instruments ont été électronisés. La piste s'apparente donc plus à ce que Kiyoharu a produit pour SADS dernièrement et dégage la même impression que l'on a en écoutant son dernier album solo, madrigal of decadence. Du très bon en somme.

Au final, Kuroyume aura très bien marqué son retour avec Misery. Le problème majeur reste qu'il est difficile de trancher entre les différentes versions du single puisqu'elles disposent toutes de quelque chose qui n'est pas présent sur les autres... Au vu de la qualité des faces B, il vaut tout de même mieux se contenter d'une des deux éditions normales puisque le clip n'apporte pas grand chose en soi. Après écoute, on ne peut qu'attendre l'album promis avant la reformation du groupe !

★★★★☆
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités