flumpool - Fantasia of Life Stripe

chronique - 07.03.2011 06:00

Un album en douceur

flumpool est un groupe de rock crée en 2002 dont le succès a réellement décollé en 2008 suite à l'utilisation d'Over the rain ~Hikari no hashi~ comme générique de Bloody Monday, drama à succès de TBS. Un an après la sortie de son premier album major, What's flumpool !? et de quelques singles, le quatuor est de retour avec son deuxième opus, Fantasia of Life Stripe.

La formation avait décidé de faire languir ses fans avec une annonce assez particulière. Elle avait déclaré sur son site officiel qu'un nouvel album était prévu pour le 26 janvier et que le nom serait dévoilé à l'aide d'une publicité sur la chaîne de télévision Fuji TV le 28 novembre entre 23h45 et 23h55. Finalement, il n'y a pas que cette annonce surprise qui était alléchante. En effet, Fantasia of Life Stripe est paru en deux éditions différentes et contrairement au DVD bonus habituel qui n'a pas grand intérêt, flumpool a sorti le grand jeu pour sa version limitée. En plus de contenir les quatorze titres présents dans l'édition classique, elle offre également un plus beau packing, un photobook de 48 pages et un CD bonus intitulé antezie muzicala de curcubeul vietii (Fantasia of Life Stripe - Bloody Remix -). Ce dernier reprend toutes les chansons de l'album, remixées par Red Dracula Scar Tissue (dont plus de détails peuvent être lus dans notre précédente news ici).

Fantasia of Life Stripe reprend bien sûr tous les singles précédemment sortis et avec two of us, générique d'Ainori 2, une émission de Fuji TV TWO et Snowy Nights Serenade~Kokoro made mo tsunagitai~, ending d'Onegai! Ranking du mois de décembre sur TV Asahi, six pistes sont d'ores et déjà connues.
Malheureusement, cette fois, chacun ne trouvera pas son compte dans cet album. En effet, ceux s'attendant à quelques pistes dynamiques accrocheuses seront lésés. L'accent étant mis sur les ballades, il en résulte que Fantasia of Life Stripe est assez mou du genou... Mis à part Kimi ni todoke, déjà disponible en single, et Kono jidai wo kinuku tame ni, on ne peut pas dire que le reste donne envie de se remuer un tant soit peu. La première a un air caractéristique des compositions de la formation de part le fait que les guitares dirigent la mélodie et que les couplets assez calmes s'opposent au refrain puissant et rafraîchissant, produit par la mise en valeur des instruments et du chant crié de Ryuuta Yamamura. La deuxième, quant à elle, vaut le détour grâce à ses paroles sympathiques, à son rythme presque dansant crée par les riffs de guitare, aux accentuations aux moments opportuns du chanteur, mais également à ce refrain typique qui prend aux tripes dès la première écoute.

Fantasia of Life Stripe est donc principalement composé de ballades et de musiques plutôt bon enfant offrant un bon moment de détente. Inutile de tergiverser pour dire qu'une fois de plus, flumpool ne serait pas ce qu'il est sans son chanteur. En effet, sa voix particulière et nasillarde, parfois profonde ou à l'opposé stridente, joue un rôle primordial pour ces pistes. En plus de l'instrumentation, le chant détermine leur tristesse et leur profondeur, comme une cerise sur le gâteau. On notera notamment two of us, assez sympathique avec ses couplets chantés très bas et ses refrains lumineux et Kimi no tame no 100 no moshi mo. Cette dernière se distingue avec sa partie de piano mise en avant avec la basse et au chant dansant donnant un effet assez jazz durant les couplets ainsi qu'à ses refrains poignants. On retiendra également Zanzou, générique de Bloody Monday 2, et ses violons et piano, qui est certainement l'un des meilleurs singles du groupe.

Au final, difficile de vraiment juger cet album. Selon ses attentes, on ne peut être que totalement ravi ou complètement déçu. A condition d'avoir sa préférence pour les ballades du groupe, Fantasia of Life Stripe n'est que du bon. Le CD bonus de l'édition limitée aurait pu contenter les autres, mais malheureusement, on ne peut pas dire que les remix soient très convaincants. Il s'écoute tout de même, mais beaucoup de titres sont un vrai massacre. Par contre, Elegie pentru Tokyo (Tokyo Aika) vaut le détour grâce au chant et au réarrangement très noirs transmettant une ambiance assez malsaine. La version originale ne cassant pas trois pattes à un canard, celle-ci est bien mieux. A noter que flumpool a prévu de sortir un DVD live le 06 avril prochain, flumpool Live at YOKOHAMA ARENA!! Special Live 2010 "Snowy Nights Serenade ~Kokoro mademo Tsunagitai~". Le précédent étant très bon, n'hésitez pas à vous le procurer en attendant un nouveau single !

★★★☆☆
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités