Mr.Children - SENSE

chronique - 23.12.2010 05:59

Un mélange d'émotions

Mr.Children est un groupe de rock très mainstream officiant chez Toy’s Factory. La formation a réussi à se faire un nom et à devenir culte dans la scène musicale japonaise. Elle est même parvenue à remplir le Nissan Stadium plusieurs fois et a vendu plus de cinquante millions de CD à l’heure actuelle.

Sorti le 1er décembre dernier, SENSE n’a pas démenti ce succès. En effet, il s’est imposé au top du classement de l’Oricon en liquidant 500 000 exemplaires la première semaine et des ventes de plus d’un million de CD sont d’ores et déjà prévues. Mis à part fanfare, musique ayant servi de générique d’un film de l’anime One Piece et donc, connue du public, un mystère total planait sur cette sortie. En effet, le nom et la pochette de l’album n’ont été dévoilés que deux jours avant sa mise en vente ! Une démarche assez rare dans le milieu. De quoi faire durer le suspense et mettre l’eau à la bouche des fans.

Ces derniers n’ont d’ailleurs aucune raison d’être déçus de SENSE. Le quatuor nous a en effet concocté une galette du meilleur goût. Tous les ingrédients qui ont fait le succès du groupe ont été minutieusement ajoutés et mélangés. Ainsi, le public n’a plus qu’à se délecter.
La composition la plus étonnante est très certainement I, donnant le coup d’envoi avec brio. La chanson dégage une atmosphère très noire et la façon de chanter, presque psychédélique, de Kazutoshi Sakurai est très déroutante. Cela fait rupture avec les musiques pop-rock plutôt bon enfant de Mr.Children et l’on se retrouve avec des sonorités assez B’ziennes. Niveau instrumentation, rien à redire également. La petite touche électro, servant à assombrir la musique, et le synthé, sont des plus non négligeables.

Cependant, SENSE est principalement composé de merveilleuses ballades. Il est très difficile de parler de l’une d’entre elles sans citer les autres tant elles sont toutes spécifiques et de qualité. On retiendra tout d’abord 365nichi, qui prend la forme d’un slow ; le rythme est appuyé à la basse et à la batterie, tandis que les parties de synthétiseur et de piano s’entrecroisent brillamment. Il ne faut donc pas très longtemps avant de se laisser transporter par le chant tantôt grave tantôt aigu, toujours très profond et touchant, de Kazutoshi Sakurai. Dans un autre registre, on peut sans aucun doute citer Rosalita. On y retrouve le même schéma instrumental, mais cette fois violon, trompette et guitare se joignent à la partie. La voix se fait plus poignante que dans la précédente et alors que cette dernière était plutôt typée chanson d’amour, celle-ci est déprimante. Comme il est souvent de coutume avec Mr.Children, les paroles valent également leur pesant d’or. Difficile de faire sortir l’air de sa tête après quelques écoutes et de s’empêcher de la passer en boucle ! Forever et ses parties de guitare sèche et de piano en parallèle est également très intéressante ; le chant nous berce au début de la musique avant que la batterie et la basse ne s’invitent et que la musique ne devienne plus entraînante.

Tout cela est très joli, mais Mr.Children a d’autres cartes à jouer et les membres nous le prouvent avec I’m talking about Lovin’ et son air très swing, ou bien avec d’autres titres plus rock. C’est notamment le cas de HOWL. La partie de chant, très accentuée et éraillée, impose un effet très rock’n’roll, alors que le rythme assez soutenu est assuré par une partie de batterie simple et efficace, des riffs de guitare très accrocheurs, une basse très fortement mise à l’avant et un synthétiseur donnant le petit plus qui fait toute la différence avec un groupe de rock classique. Impossible également de passer à côté de fanfare, chanson très attendue des fans. Cette dernière a non seulement servi de générique à un des films de One Piece, mais a aussi été jouée lors de la dernière tournée du groupe, Mr.Children Dome Tour 2009 -Supermarket Fantasy-. Tout le monde a par ailleurs eu l’occasion de l’écouter entièrement dans le DVD reprenant la date du Tokyo Dome. Aucune sortie single n’ayant vu le jour, il aura fallu un an avant de pouvoir enfin écouter une version studio. La musique n’est pas sans nous rappeler GIFT. Tout comme elle, fanfare commence très doucement avec la partie de chant, avant que les deux guitares n’ouvrent la danse en se donnant la réplique. Une fois de plus, le chanteur utilise son jeu de voix éraillé pour accentuer les passages clés de la musique, notamment le refrain, et cela est du meilleur effet. La chanson, très dynamique, colle donc parfaitement à l’anime sans pour autant entrer dans la facilité ou la musique niaise typique des animes. On ne peut que s’imaginer Kazutoshi Sakurai courir d’un côté à l’autre de la scène, sourire aux lèvres, et d’avoir envie de chanter en chœur tout en sautillant.

Mr.Children aura donc une nouvelle fois réussi à ravir ses fans avec SENSE. Le groupe est parvenu à nous transmettre toutes sortes de sentiments et d’émotions avec cet album. Amour, tristesse, pessimisme, espoir, joie de vivre, dynamisme… tout y est. Le message est donc parfaitement passé. La formation nous a encore prouvé qu’elle parvient toujours à plaire malgré les années et que son succès ne vient pas que de son nom. La qualité est encore au rendez-vous et les membres ont signé un très bon album, qui est, sans aucun doute, l’un des meilleurs de l’année. On ne peut donc qu’espérer qu’il continue encore et encore et qu’un DVD reprenant les titres de SENSE sorte très vite !

★★★★★
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités