Live report de BREAKERZ à l'Akasaka Blitz

live report - 28.02.2009 13:00

Dernier concert complet en 2008 pour le groupe phénomène de DAIGO

BREAKERZ, l'un des groupes phénomènes de l'année 2008 a donné son dernier concert de 2008 dans la salle Akasaka Blitz d'une capacité de 1900 personnes.
Les places ont été vendues en une minute pour ce live, et toute leur tournée a été sold-out dans le pays. On ne peut donc qu'attendre un sacré show du nouveau groupe de DAIGO.

Petit aparté : même s'il est vrai que DAIGO a été connu comme jouant dans la cours du visual kei avec DAIGO☆STARDUST (les fans de Miyavi ne peuvent l'avoir oublié!), il présente ici un show clairement pop-rock de qualité. On peut aussi oublier l'image de "télébi talento" (talent de la télévision). Ici on en est loin et tant mieux pour tout le monde !


Préambule...

Quelques heures avant le live de ce 28 décembre 2008, des centaines de filles se retrouvent déjà à côté de la salle qui juxtapose une patinoire. Et malgré le froid, les fans n'hésitent pas à se changer dans le hall de la station de métro pour mettre leur t-shirt à l'effigie de leur groupe fétiche.
On retrouve une proportion bien conséquente de demoiselles, dont la majorité tourne entre 20 et 25 ans.
Une fois tout le monde rentré, DAIGO, surexcité, chauffe rapidement la salle. On retrouve comme d'habitude ses deux accolytes à la guitare, à savoir AKIHIDE (membre du projet Acid Black Cherry) et SHINPEI.
Celles et ceux qui ont eu l'occasion de voir AOI en concert vont aussi reconnaître MAKOTO, le batteur.
C'est donc avec un sacré groupe de musiciens que la bande de DAIGO va se lancer dans un show... mémorable !

Et c'est parti pour le show !

En effet, les filles, qui s'étaient échauffées dehors en préparant leurs danses (NDLR : malgré les 2°C environnant), se lâchent de suite et donnent de la voix pour appeler chaque membre du groupe.
BREAKERZ pour couronner le tout commence avec deux chansons et non des moindres, à savoir BIG BANG! et SUMMER PARTY, deux gros hits du groupe.
Tout le public frappe vite des mains et AKIHIDE embroche une guitare deux manches pour assurer les soli juste après. Le chanteur profite de la moindre occasion pour appeler le public à bouger et danser, ce que ce dernier fait sans se faire prier. L'ambiance est très vite chaude et tout est fait pour que cela continue ainsi.

La voix de DAIGO, bien maitrisée, se fonde très bien avec les riffs de SHINPEI et AKIHIDE. Chaque chanson lance un solo de guitare, par alternance entre les deux guitaristes. Et à chaque fois que leur tour se présente, le guitariste concerné saute sur l'estrade face à eux pour être plus à même de se présenter au public. Jusqu'à REAL LOVE, tout s'enchaîne sans trop de surprise, on apprécie le show donné.

Lors du second MC avec le public, DAIGO appelle tour à tour les filles, puis les rares garçons de la salle qui essayent comme ils peuvent de rattraper le niveau féminin. Puis le charmeur de ces dames entame une belle ballade avec Koko Kara Dashite, où l'on ressent une nette évolution depuis sa carrière solo. Et avec B.R.Z~Ashita e no Kakyou~, les fans accompagnent de leur voix DAIGO, ce qui fait plus que plaisir aux musiciens dont on ne voit plus qu'un énorme sourire sur leur figure.
Ils courent de part en part de la scène, jouant entre eux, se collant dos-à-dos. Une réelle complicité les lie tous.

Deux danseuses font alors leur apparition pour apprendre une nouvelle chorégraphie sur Crystal Night au public, mais c'est à ce moment-là que deux jeunes femmes tombent dans les pommes, ne pouvant sûrement plus supporter d'être si compressées aux premiers rangs. DAIGO lui-même fait appel à la sécurité et indique où se trouvent les femmes à faire sortir, tandis que les musiciens ont arrêté de jouer. Puis le chanteur tout en souhaitant un prompt rétablissement aux deux femmes demande à chacun de faire attention: on se croirait presque dans un sauna, même au niveau de la mezzanine!
Une fois la chanson finie, DAIGO présente chaque musicien avec un surnom ridicule dès qu'il le peut. AKIHIDE devient AKI-dayo (du style "c'est AKI" version amicale), AKI-sama (Maître AKI), AKI-dayo-sama ("c'est AKI le maître" version amicale). Bref, il ajoute ensuite tous les substantifs possibles pour se moquer de lui avec du "-kun", "-san", etc. AKIHIDE de son côté essaye de se cacher derrière son estrade, pour mieux jouer avec le public qui le défend face au chanteur.
La pause finie, c'est l'heure du dernier set de chansons. Les lumières se font plus insistantes pour mieux exploser comme le fait BREAKERZ sur scène.
DAIGO, après avoir refait son fameux signe croisé des bras et mains que tout le monde reprend, demande à tout le monde de faire tourner sa serviette comme d'habitude sur Shakunetsu.
Vu de la mezzanine, c'est comme si un tourbillon énorme se créait dans la fosse hystérique! Le groupe, après presque deux heures de show à en faire suer même un esquimau sur sa banquise, se retire quelque peu, pour un premier rappel.

Vous vouliez du rappel? Vous allez en avoir pour votre argent!

BREAKERZ revient sur scène avec AKIHIDE et SHINPEI et leur guitare acoustique pour interpréter une douce ballade, Aitakute. Pour la première fois du concert, le public reste bien calme et silencieux pour profiter au mieux de la chanson. La chanson se révèle bien plus poignante que sur l'album. Ils continuent à jouer ainsi jusqu'à I WISH et une petite reprise de Mr.Children, à savoir le petit bijou qu'est Dakishimetai. Ce premier rappel se conclut avec WINTER PARTY qui se prête bien sûr à la date du concert, avec de la fausse neige qui tombe du plafond sur le public.
Le groupe repart une nouvelle fois, avant de revenir pour un second rappel avec Angelic Smile. Des rubans avec le nom de BREAKERZ sont lancés dans tout le public et chacun se maintient lié aux personnes proches avec. Tout le monde est essoufflé, que cela soit sur scène ou dans la fosse, mais cela n'empêche pas chacun de continuer et d'en vouloir encore et encore! Après un énième retour en backstage, le groupe revient pour un troisième rappel, ce qui se comprend vu les applaudissements et cris incessants du public. Les membres se concertent pour choisir les chansons qu'ils joueront en bonus cette fois-ci.
Ce dernier enchaînement de chansons montre encore une fois tout le potentiel du groupe, car malgré la vision que certains pourraient hâtivement avoir de BREAKERZ comme un groupe à midinettes, ce n'est clairement pas le cas. Le show, assuré et de qualité, démontre tout le bien que l'on peut penser d'eux.
BREAKERZ reprend une dernière fois SUMMER PARTY, leur dernier single, mais finalement le public seul chantera avec la batterie comme support tout le premier couplet. Les membres en sont visiblement émus forcément...

C'est ainsi qu'avec plus de 3 heures de show, le public applaudit BREAKERZ et les membres de support pendant plus de 10 minutes. Ils quittent la scène après avoir envoyé des dizaines de médiators et autres petits éléments du groupe dans la fosse.

Que dire à part... A quand un concert dans nos contrées? Mais alors vite!


SETLIST

1. BIG BANG!
2. SUMMER PARTY
-MC-
3. Sentimental Scrap
4. ROSE
5. FAKE LOVE
6. GUILTY
7. REAL LOVE
-MC-
8. Koko kara Dashite
9. Sekai Wa Odoru
10. B.R.Z~Ashita e no Kakyou~
11. Kimi no Koe ga Kikoeru
12. Crystal Night
-MC-
13. GRAND FINALE
14. BUZZER BEATER
15. NO SEX NO LIFE
16. Shakunetsu

Encore 1
17. Aitakute
18. Nanzenkai... Nanmankai (version acoustique)
19. I WISH
20. Dakishimetai (Mr.Children)
21. WINTER PARTY

Encore 2
22. Angelic Smile

Encore 3
23. Ao no Mirai
24. Neo-Breaker
25. WAKE UP MY SOUL
26. SUMMER PARTY
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
galerie photos
publicités