KAT-TUN - Going!

chronique - 05.08.2010 03:00

KAT-TUN - Going!

Alors que les KAT-TUN font leur tournée asiatique, un nouveau single disponible en deux éditions sort quelques mois seulement après Love Yourself. Le A de KAT-TUN, étant aux Etats-Unis pour ses concerts, il n’a pas voulu participer à celui-ci. Tout ce qu’on l’on puisse dire c’est que, sans lui, les KAT-TUN ne s’améliorent pas. Du moins ensemble, les solos de Tanaka et Nakamaru étant bien réussis.

Going ! nous annonce, dès les premières notes, la qualité - moyenne - du CD. La plupart des chants ont été modifiés, cependant le véritable problème se trouve dans la répartition des paroles. En effet, Taguchi et Nakamaru se fondent dans le décor sur cette chanson avec à peine trois lignes chacun, tandis que Kamenashi est poussé sous les projecteurs. Ce dernier et Akanishi - qui ne participe pas - étant les membres les plus populaires, Kazuya a été mis en valeur, dans une démarche encore plus commerciale (que d‘habitude?). Le commencement est brut, pour ensuite passer sans aucune transition à la chanson, et finalement ne jamais retrouver un rapport avec l’intro. Cela semble plutôt particulier, et pas forcément agréable. Concernant FALL DOWN, ce titre ne comportant que du rap - à part le refrain - Tanaka est très présent contrairement à Going !. On peut entendre du Beat Box lors d‘une interlude musicale, sûrement Yuichi. Puis Smile , très ordinaire au point de passer inaperçue. Heureusement, les solos sont là, I DON’T MISS YOU de Koki est un mélange ente rock et R&B, en contenant toujours des parties de rap. On peut apprécier ou pas, cela dépend des goûts de chacun. Et pour finir Answer , où Nakamaru nous démontre qu’en plus du Beat box, il sait très bien chanter ce qu’on aurait tendance à oublier. Ce morceau est très doux, ce qui contraste énormément avec les autres musiques, peut-être un peu moins avec Smile.

Ueda n’ayant toujours pas de solo, va bientôt se rattraper avec l’album NO MORE PAIN prévu pour le mois prochain. Ce single est à oublier, du moins en groupe. L’absence d’Akanishi y est peut-être pour quelque chose, on ne le saura jamais.

★★☆☆☆
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités