Interview dans les coulisses de l'Individual Fashion EXPO IV

interview - 05.11.2008 13:00

JaME a assisté à l'Individual Fashion EXPO IV pour demander aux artistes participant à cet évènement (KAMIJO et HIZAKI du groupe Versailles-Philharmonic Quintet-, Gou de Megamasso, Makoto de Doremidan et DAISHI d'Amaterasu) de nous parler de leur expérience en tant que mannequins.

Le 23 septembre, l'évènement Individual Fashion EXPO IV a eu lieu à Tokyo. En plus des mannequins, sont également montés sur le podium de nombreux artistes appartenant à la scène musicale. JaME s'est rendu dans les coulisses, avant et après le défilé, pour parler avec les cinq musiciens de leurs impressions.


KAMIJO (Versailles-Philharmonic Quintet-)

Avant le défilé



Qu'est-ce que cela vous a fait de porter des vêtements de la marque ALICE and the PIRATES ?

KAMIJO : Ca m'a rappelé que je peux tout porter.

Vous avez beaucoup d'accessoires, comme ce chapeau et cette cape.

KAMIJO : Ha, ha, oui, je vois qu'ils ont été faits rien que pour moi... (rires) Je plaisante. (éclate de rire)

Hein ? Vous vous moquez de moi ? (rires) Qu'avez-vous ressenti quand vous êtes entré dans la salle pour les répétitions ?

KAMIJO : Je ne vous charrierai plus maintenant... (rires) J'ai envie de faire un concert en one-man ici, avec Versailles -Philharmonic Quintet-.

Que voulez-vous montrer lors de cet évènement ?

KAMIJO : J'ai envie de montrer notre liberté. Je pense que Versailles -Philharmonic Quintet- a une image et un concept défini. Qu'est-ce que je peux dire... une image qui dresse un mur autour de nous, quelque part. Toutefois, nous ne sommes pas comme ça. Nous sommes capables de représenter Versailles -Philharmonic Quintet- n'importe où.

Allez-vous montrer une autre facette de KAMIJO ?

KAMIJO : Non, je reste le même. La seule différence, c'est que je ne chanterai pas ; je m'exprimerai sans chanter.


Après le défilé

Comment était la vue depuis la scène ?

KAMIJO : J'ai pu voir le public, bien sûr, mais je me suis surtout concentré sur comment exprimer des choses sans chanter. Par exemple, j'essayais différentes chose lorsque je marchais ou que je me tournais un peu. Honnêtement, je pense que j'ai réussi.

Vous avez fait tourner votre canne et vous vous êtes agenouillé ; ça rendait vraiment bien. Est-ce que vous y avez pensé vous-même ?

KAMIJO : Oui. En fait, je l'ai fait sans réfléchir.

Alors vous pouvez vous exprimer sans chanter ?

KAMIJO : Eh bien, je pense que je vais laisser le public en décider.


HIZAKI (Versailles -Philharmonic Quintet-)

Avant le défilé
Qu'est-ce que cela vous a fait de porter les créations de BABY, THE STARS SHINE BRIGHT ?

HIZAKI : Je pense que j'ai changé. En concert, je porte mes vêtements habituels ou des costumes, et je pense que cela a changé. Mais là, c'est encore différent.

Votre robe rose avec de la fourrure blanche est trop mignonne. Qu'avez-vous ressenti quand vous êtes entré dans la salle pour les répétitions ?

HIZAKI : Je n'ai eu aucun problème ! (rires) La salle est grande, mais je voulais faire ça bien.

Quelle impression voulez-vous donner ?

HIZAKI : Hmm... Je veux que l'on voit une autre facette de moi.


Après le défilé

Qu'avez-vous ressenti quand vous êtes monté sur scène ? C'était surprenant qu'il y ait une balançoire.

HIZAKI : Je n'avais pas de guitare, bien sûr, alors j'étais un peu nerveux.

Avez-vous pu voir le public ?

HIZAKI : Lors de nos concerts, je peux voir les gens s'éclater et différentes expressions sur leur visage, mais aujourd'hui, ils étaient assis, c'est quelque chose d'assez nouveau pour moi.

Pensez-vous que vous avez pu vous exprimer ?

HIZAKI : De mon point de vue, je ne peux pas dire que j'ai été parfait, mais certains m'ont dit que j'ai été bon, alors...


Gou (Megamasso)

Avant le défilé


Quel style de vêtements aimez-vous ?

Gou : Je porte ce qui me plaît. (rires)

Est-ce que vous portez des jeans et des T-shirts comme aujourd'hui ?

Gou : Oui, j'aime ça, et les pantalons larges aussi.

Vous avez fini les répétitions ; qu'est-ce que cela fait de défiler sur le podium ?


Gou : Cette fois, on m'a dit que je pouvais marcher comme je le voulais, alors c'était facile.

Ca veut dire que d'ordinaire, vous devez faire des choses plus précises ?

Gou : Quand j'ai été mannequin pour Tokyo Collection l'autre jour, il y avait un thème, alors j'ai défilé de façon à y correspondre.

Le plafond est haut dans cette salle, et ça a l'air spacieux, vous ne trouvez pas ?

Gou : Oui. On pourrait y faire un concert.

Quelle impression voulez-vous donner ?

Gou : Eh bien, je veux me montrer, moi. (rires)

Vous voulez dire, en tant que Gou de Megamasso, ou bien en tant que Gou le mannequin ?

Gou : En tant que Gou de Megamasso.


Qu'est-ce que cela vous fait de porter les créations de Sixh. ?

Gou : Ce n'est pas du tout le genre de vêtements que je porte, mais j'aime beaucoup la fourrure blanche sur cette tenue.

Est-ce que vous aimeriez l'ajouter à votre collection ?

Gou : Si j'en ai l'occasion, oui.


Après le défilé

Comment vous sentez-vous ?

Gou : Je me suis beaucoup amusé !

Avez-vous pu voir le public ?

Gou : Oui. Je ne pense pas que ce soit dû à la réaction du public, mais plutôt au fait que je me suis bien amusé avant tout.

J'aime beaucoup cette fourrure blanche et le sac à dos. Vous aviez l'air détendu et vous avez vraiment bien défilé.

Gou : Vous en êtes sûre ?! Ca me fait plaisir.

Avez-vous pu vous exprimer ? Est-ce que c'était parfait ?

Gou : Oui, on peut me mettre 20 sur 20 ! (rires)


Makoto (Doremidan)

Avant le défilé


Quel style de vêtements aimez-vous ?

Makoto : Je ne fais pas particulièrement attention à ça. Je porte ce qui me plaît.

Est-ce que vous portez des vêtements "à la Makoto" ?

Makoto : Oui... Hein ? Que voulez-vous dire par "à la Makoto" ? ... Je ne comprends pas. (rires) Mais quelque part, je vois ce que vous voulez dire. Eh bien, ces derniers temps, je porte des vêtements assez simples.

Je trouve que votre image renvoie à quelque chose de très coloré.

Makoto : Je vois. Mais je ne porte pas beaucoup de vêtements aux couleurs vives ces derniers temps. J'aime ce qui est simple.

Qu'est-ce que cela vous fait de porter les créations de Kuroshitsuji ?

Makoto : Ca me va plutôt bien et je me sens à l'aise.

Vous avez un bandeau noir sur l'oeil, c'est cool.

Makoto : Oui. D'habitude, je ne porte pas de bandeau sur l'oeil à moins d'avoir une infection. (rires)

Vous avez beaucoup d'accessoires.

Makoto : J'ai eu un peu de mal à tous les mettre (rires), surtout le bandeau sur l'oeil et les accessoires à mettre sur la tête.

Vous êtes tellement mince que vous pouvez porter des vêtements féminins.

Makoto : Oui. Mais là, le tissu est extensible, alors ce n'est pas difficile. C'est confortable.

Qu'avez-vous ressenti quand vous avez défilé pendant les répétitions ?

Makoto : La vue était magnifique parce que le plafond est haut. Même si il n'y avait pas encore de public, je pouvais m'imaginer la scène, et je me suis dit que ça serait génial.

Que voulez-vous montrer aujourd'hui ?

Makoto : Je ne chanterai pas, donc ce sera difficile d'exprimer ma personnalité rien qu'en marchant. Toutefois, je trouve que mon costume me représente bien, alors je pense que cela me permettra de m'exprimer tel que je suis. Je ne pense pas que j'aurai à aller au devant de la scène agressivement aujourd'hui. (rires)


Après le défilé

Qu'avez-vous ressenti quand vous êtes monté sur scène ?

Makoto : J'ai fait la même chose que lors de la répétition, ce n'était pas très différent. Mais il faisait plus sombre, alors c'était un peu plus difficile de marcher. En tout cas, je me suis bien amusé, c'était bien. Sauf que c'était difficile de rester immobile parce que les talons de mes chaussures étaient hauts. (rires)

Avez-vous pu voir le public ?

Makoto : Honnêtement, avec le bandeau sur l'oeil, j'ai à peine pu voir le public. (rires) Enfin, je pouvais vaguement le voir.

Avez-vous pu exprimer l'univers de l'anime "Kuroshitsuji" ?

Makoto : J'espère ! (rires)

Mais vous avez pu exprimer l'univers de Makoto, n'est-ce pas ?

Makoto : Je pense que oui. J'ai fait de mon mieux !


DAISHI (Amaterasu)

Avant le défilé


Quel style de vêtements aimez-vous ?

DAISHI : Je ne suis pas du genre à me soucier de ça, mais mon entourage dit souvent que mon style est Oniii-kei ou Gyaruo-kei. (rires) J'achète juste ce qui me plaît quand je fais du shopping.

Est-ce que ça vous arrive de porter une veste de costume de temps en temps ?

DAISHI : Je porte des vêtements plus habillés en automne et en hiver.

Alors vous portez des débardeurs quand il fait chaud comme aujourd'hui ?

DAISHI : Oui, et je porte des vêtements décontractés comme des jeans déchirés.

Vous allez porter deux tenues aujourd'hui, une de Sixh., et une de Kuroshitsuji. Qu'est-ce que cela vous fait de porter une création de Sixh. pour la première fois ?

DAISHI : Je me sens d'attaque à monter sur scène immédiatement. (rires)

C'est comme un costume de scène.

DAISHI : Je n'ai jamais porté de costume aussi décontracté que celui-ci. D'habitude, ce sont des costumes plus conceptuels, plus difficiles à porter, alors c'est agréable.

Est-ce que vous aimeriez l'ajouter à votre collection ?

DAISHI : Oui, j'aime la façon dont on peut attacher la jupe, là. J'adore les chaînes. (rires)

Je vois. Il y a beaucoup de chaînes sur ce vêtement. Qu'avez-vous ressenti quand vous êtes monté sur scène pour les répétitions ?

DAISHI : Je me suis dit que j'allais bien m'amuser, tout simplement. Je n'étais pas nerveux. J'avais vraiment envie de faire un concert ! Je me suis presque mis à faire comme si c'était le cas. (rires)

Que voulez-vous montrer lors de cet évènement ?

DAISHI : C'est une excellente opportunité pour moi, alors je vais me concentrer sur ma gestuelle. Mais je n'en ferai pas trop, je resterai moi-même.


Après le défilé

Qu'avez-vous ressenti quand vous êtes monté sur scène ?

DAISHI : C'était la première fois de ma vie que je participais à un défilé de mode en tant que mannequin. (rires)

On ne dirait pas pourtant, vous étiez si calme.

DAISHI : Non, pas du tout ! J'étais assez nerveux. (rires) Mais je me suis beaucoup amusé. Et puis j'aime bien faire des choses que je n'avais jamais faites auparavant. C'était un challenge un quelque sorte.

Vous faites preuve de beaucoup de combativité.

DAISHI : J'aime m'exprimer non seulement à travers la musique, mais aussi à travers l'art, alors j'ai voulu faire de mon mieux.

Votre tenue de Kuroshitsuji est très belle aussi. Avez-vous pu exprimer l'univers de l'anime "Kuroshitsuji" ?

DAISHI : Je ne sais pas. (rires) Avant de monter sur scène, l'anime était diffusé sur l'écran ; j'ai regardé alors j'espère avoir bien joué mon rôle. (rires)

Pensez-vous que vous avez pu montrer une nouvelle facette lors de cet évènement ?

DAISHI : J'espère !











artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
galerie photos
publicités