kagerou - Hakkyô Sakadachi onaniste

chronique -

kagerou - Hakkyô Sakadachi onaniste

Le CD est enfermé dans un écrin argenté refletant notre propre image. Une estampe érotique sert de picture disc. Mais que peut contenir un CD où apparaît le logo “parental advisory explicit lyrics” ? Rien que le titre nous laisse songeur : Kakkyô Sakadachi oraniste signifie "l'onaniste dément se dresse".

Les trois chansons de ce maxi sont l’assemblage d’une multitude de courants de musicaux. Daisuke et ses amis mixent, mélangent, malaxent les sons et les rythmes. Des combinaisons qui pourraient paraître incohérentes sont dans leur mains de petits bijoux.

Seiteki kenchô inplant débute avec une force incroyable. Guitare saturée, chant hybride, kagerou se montrent, étonnent dans leur orcherstration. Daisuke posséde une étendue vocale exceptionnelle pour un chanteur indies, passant du grave au très aiguë. Il sait aussi bien vider ses tripes que faire jouer sa voix de façon mélodique.

(corde) est la plus mélodique avec une guitare accoustique agréable. On ne pourra s’empêcher de balancer ses bras sur le refrain. La partie rythmique n’est pas en reste et accompagne la mélodie pour ne plus faire qu’une à la fin du morceau.

Pour finir : Shikkô yûyo sannen, il s’agit de la plus violente avec des guitares saturées, une batterie lourde suivit d’une basse linéaire le tout accompagné du chant gutural de Daisuke. Il se laisse même aller à un rap soupoudré de quelques scrach.

On ne s’ennuie pas avec kagerou. Et je ne peux que conseiller ce CD !

Paru initialement dans le PROTOTYPE n°11 - décembre 2001
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités
  • Chaotic Harmony
  • SYNC NETWORK JAPAN
  • euroWH