Biographie spéciale D'espairsRay, 1e partie

dossier - 26.11.2009 00:00

Pour marquer le 10e anniversaire de D'espairsRay, voici une "petite" biographie en trois parties. Commençons par les six premières années du groupe.

1e Partie – Le groupe et son histoire, des années 1999 à 2005

1999/2000
Le 9 septembre 1999 marque la naissance de +DéspairsRay+. Par chance, les groupes précédents des quatre jeunes garçons se sont déjà séparés à ce moment. HIZUMI (au chant), KARYU (à la guitare), 零-ZERO- (à la basse) et TSUKASA (à la batterie) se connaissent déjà depuis le lycée. Mais c’est le guitariste KARYU qui initie vraiment le projet. Ils choisissent d'appartenir au visual kei car ils aiment créer leurs propres styles mais aussi car ce genre leur offre une base parfaite et un terrain de jeu adapté à leur propre rébellion ainsi qu'à leur musique. KARYU invite donc les trois autres musiciens à Tokyo, où ils se retrouvent en studio. Ils font leurs premiers enregistrements dans la foulée, et, le soir même, décident de la direction musicale à prendre pour leur avenir. Il semble que, musicalement parlant, l’alchimie soit au rendez-vous, et ils enregistrent aussitôt une demo tape ao, qui sera distribuée pendant les concerts de décembre 1999. Avant cela, ils jouent leur tout premier concert (leur bastion précipité) au Takadanobaba AREA le 24 septembre, et bien que +DéspairsRay+ ne joue que devant une dizaine de personnes, par la suite de plus en plus de fans se montrent à ses concerts.

Pleins de vigueur et d’énergie, les membres continuent d’enregistrer des chansons dans un style de musique industriel et offrent à leur public deux nouvelles demo tapes à la fin de janvier 2000 : [S] yste [M] et Sakura. Cette dernière se retrouve aussi sur l’album omnibus SouNDBeast, qui sort le 3 mai 2000. Leur tournée, intitulée AN EXPERIMENT OF A HUMAN BODY, débute le 25 juillet et se termine le 26 septembre. Le même mois, leur quatrième demo tape, RAZØR, sort dans les bacs. Environ quatre semaines plus tard, leur premier single indépendant, [Kumo], paraît sous XXX-Records, un sous label de Speed-disk. Leur apparence à cette époque est plutôt sombre : ils portent du cuir lacé rouge et noir, ont le visage blafard, les yeux cernés d’eyeliner foncé et portent des lentilles de contact de couleur ; on peut aussi souvent les voir avec des accessoires tels que des colliers dentés. La sortie de leur single est accompagnée d’une courte tournée, qui démarre le 29 octobre au CYBER d’Ikebukuro et prend fin le 17 décembre au Takadanobaba AREA. Vers la fin de l’année, ils se retrouvent sur l’album omnibus HYSTERIC MEDIA ZONE, et, quelques jours plus tard, ils jouent leur dernier concert de l’année au Takadanobaba AREA, le 31 décembre.


2001
Le 10 février, ils jouent au BOTTOM LINE de Nagoya. Ce concert marque le début d’une courte tournée, de quatre dates, qui s’achève le 12 mars. A peine sept jours plus tard, la tournée promotionnelle de leur second single -genwaku- est lancée, mais le single, lui, ne sortira que quelques jours après la fin de ladite tournée. Le groupe avait en effet réalisé quelques nouveaux enregistrements en début d’année, il avait en particulier travaillé sur ce second single. La première édition du disque, limitée à 1000 copies s’était vue épuisée en pré-commande, une première pour le groupe. Le label réagit donc sans attendre et le 1er avril, sort la première et la seconde édition du single, ainsi qu’une réédition de son premier single, Kumo. Le désir du groupe de jouer à l’étranger commence déjà à se faire sentir, bien qu’il ne s’aventure pas encore dans cette direction. Le groupe fait quelques dates avant la sortie du single, principalement au Takadanobaba AREA où il donne d’ailleurs un concert spécial peu après la sortie du single, le 7 avril. Prenant à peine le temps de se reposer, les membres enchaînent avec de nombreux concerts à travers Tokyo, de la fin avril à la mi-mai. Et, le 1er mai, leur "semi-officielle" page d’accueil murder freaks ouvre au groupe les portes du virtuel.

Les concerts s’enchaînent durant l’été : le 29 juin, ils remontent sur la scène de leur bien aimé Takadanobaba AREA, puis, le 12 juillet, tiennent un concert à trois au Rock May Kan de Meguro. Le 19 juillet marque la première de leur événement [D]eep69[R]ed, qu’ils ont organisé eux-mêmes et qui se tient à nouveau au Takadanobaba AREA. En plus des concerts, ils passent du temps en studio à enregistrer et donnent aussitôt vie à un nouveau bébé. Le résultat de cet enregistrement pourrait être décrit comme rebelle et extrêmement provocant. Il s’agit de leur premier mini-album -TERRORS-, qui sort en juillet. Les quatre musiciens n’avaient encore jamais travaillé comme s’ils répondaient de la Gestapo ou signé une chanson aussi provocante que Fascism. La tournée promotionnelle accompagnant cette sortie, au titre très intéressant de Tour - Nine TERROR SEEDS -, démarre le 19 juillet par leur évènement au Takadanobaba AREA et les conduit à Nagoya, Hiroshima, Sendai et Osaka. La tournée se termine le 29 août par le premier oneman de +DéspairsRay+ à nouveau au Takadanobaba AREA. Lors de ce final au titre spécial de Sixth TERROR les fans ont la chance de pouvoir se procurer gratuitement le single du même titre, distribué gracieusement. Sur ce single se trouve la première ballade du groupe [Monokuro] ni natta saigo no hi, pour laquelle KARYU joue de la guitare acoustique. Leur look change aussi un peu avec ce nouvel album, devenant plus sombre et plus sauvage. L’apparence de 零-ZERO- ressort tout particulièrement : ses cheveux oranges longs jusqu’aux épaules font place à des extensions bleues-noires tandis que le côté gauche de sa tête est rasé. Les vêtements, eux, restent sombres (cuir vernis noir ou vieux vêtements noirs avec accessoires assortis) et les visage pâles à l’exception des yeux bien mis en valeur.

Leur été bien rempli se prolonge jusqu’à l’hiver et donne lieu à de petits concerts parfois sold out à Tokyo, Yokohama, Nagoya et Sendai. Le 29 novembre un twoman réussit à se faufiler dans la longue liste de concerts, et le 31 décembre ils apparaissent au stylish wave COUNT DOWN'01-'02 qui se joue au Yokohama Bay Hall.


2002
Pour commencer la nouvelle année, la grandissante « Mania bande » (ainsi que se font appeler les fans du groupe) peut profiter, le 19 janvier 2002 du deuxième événement organisé par le groupe [D]eep69[R]ed vol.2 au Takadanobaba AREA. Et, quelques jours plus tard, s’ensuit la sortie en édition limitée du tout juste bouclé Ura mania theater (1,000 copies). C’est la première sortie sous son propre label "MANIAC RECORDS" et les quatre musiciens ont pensé à un design très spécial. L’enregistrement repose sur une couverture VHS et l’enregistrement lui-même est enveloppé d’un papier vidéo cassette. Sur l’enregistrement on retrouve Valentine et la b-side [Monokuro] ni natta saigo no hi légèrement modifiée en Maniabreak Ver.. La tournée tour [mania theater] suit la sortie et est constituée de neuf concerts. Le final se tient le 9 mars au MUSE HALL d’Osaka. Malgré le nombre conséquent de concerts pour la tournée, ils participent tout de même à un événement organisé par Like an edison le 23 février. Par ailleurs, tout comme les chansons sur le CD, leur look a changé, incorporant désormais des cheveux décolorés et des coupes féminines, du maquillage, de longs faux ongles et des costumes en cuir recouverts de fourrure ou de haut résille. Dans les deux mois qui suivent, ils jouent un certain nombre de concerts, mais moins qu’en tournée.

Leur premier documentaire de tournée sort en VHS en mai et permet aux fans de jeter un coup d’œil dans les coulisses de ce groupe extraordinaire. Entre temps, le groupe est en studio du 1er au 8 mai pour l’enregistrement de son nouveau single. Le 29 mai, il se produit au Shibuya ON AIR WEST pour un oneman intitulé SEXUAL BEAST. C’est le 5 juin que sort SEXUAL BEAST son nouveau single, limité à 2,000 copies, ainsi qu’une réédition de son premier mini-album. Dans le livret accompagnant le single, on trouve des illustrations dans un style manga signé 零-ZERO- et qui représentent ses comparses pendant leur passe-temps. HIZUMI est représenté dans une cave et regardant vers l’extérieur, KARYU pendu à une branche tel une chauve-souris, 零-ZERO- enfermé dans une cage dorée et TSUKASA derrière un chevalet, tenant pinceau et palette de peinture à la main. Avant et après la sortie du single ils se produisent plusieurs fois aux côtés de Syndrome et de Nightmare. Les cheveux décolorés sont toujours de rigueur – tout comme le cuir vernis noir – mais malgré cela ils continuent de se concentrer sur leur côté obscur. C’est surtout 零-ZERO- qui semble apprécier les look efféminés, puisqu’il ressemble vraiment à une femme.

A peine un mois plus tard (en juillet) une seconde édition de SEXUAL BEAST sort dans les bacs. Le chat noir de KARYU, Ryutarou, fait son entrée dans le livret. Le shooting quant à lui, s’inspire d’un conte de fée, avec décor fantaisiste coloré et costumes : HIZUMI est déguisé en monstre vert, KARYU porte un costume en velours noir et un chapeau assorti et se tient dans une cuisine en ébullition de sorcière, 零-ZERO- est en Blanche-Neige, avec la fameuse pomme rouge, les cheveux noirs et d’inhabituels gants ; et TSUKASA, quant à lui, est déguisé en Arlequin.

Le groupe reprend vite le chemin des studios : du 23 juillet au 18 août il travaille sur son single omnibus. L’été est aussi ponctué d’une courte tournée – incluant deux twoman, l’un avec Syndrome, l’autre avec deadman, ainsi qu’un événement organisé par Takadanobaba AREA auquel participent quelques autres artistes. Le 8 septembre marque la sortie du single Ori no naka de miru yume (limité à 3,000 copies). Cet album est plus une édition limitée qu’autre chose et en plus du CD, les fans reçoivent des stickers du groupe. Le single présente pour la première fois un morceau d’ANIMAL MANIA, le groupe alter ego de +DéspairsRay+.
ANIMAL MANIA n’est au départ qu’une blague qui, du fait d’une conception qui ne sera jamais poussée, n’aboutit guère. Les quatre musiciens n’arrivent pas à se mettre d’accord sur qui jouera de quel instrument et qui chantera. Il arrive que les membres se déguisent en animal lors de certains rappels pour jouer une ou deux chansons. Ils changent parfois de rôles, mais la plupart du temps conservent leur position habituelle. Ils gardent aussi le même nom, attachant toutefois le mot “animal” à la fin (HIZUMI devient ainsi HIZUMI-animal). En septembre et octobre on les retrouve aux côtés de nombreux autres artistes sur deux albums omnibus : SHOCK JAM CD Edition.1 et Shock Edge 2002, et ils jouent aussi quelques petits concerts.

Début novembre, le Takadanobaba AREA invite le groupe à venir jouer et plus tard dans le mois +DéspairsRay+ se produit aux côtés de Iroha, ViViD, S et de plusieurs autres artistes au Sapporo Pennyland. Le 23, on le retrouve au Kyoto MUSE HALL avec les collègues du genre Nightmare, NUDE, Doremidan, PERSONA et Kra pour un événement qui lui tient particulièrement à cœur. Fin novembre, il fait la tête d’affiche de l’événement sold out Chikashitsu de mania-tachi mikkai au Meguro Rock May Kan. Puis, le groupe tourne pendant presque tout le mois de décembre, ne s’arrêtant que du 8 au 11 pour l’enregistrement de son prochain single. Deux gros événements parviennent quand même à se faufiler dans l'emploi du temps de décembre, le dernier se tenant au ON AIR OSAKA le 28 décembre.


2003

Au tournant de l’année le groupe commence à songer très sérieusement à se séparer. Les membres sont en désaccord quant à leur futur musical et doutent que leurs fans les suivent – les temps sont durs, comme le dira KARYU. Mais ils parviennent malgré tout à un point d’entente et décident de nouvelles lignes de conduite pour leur avenir. Après cette discussion (vers février), les choses se passent à nouveau bien pour le groupe. Mais l’année 2003 s’annonce riche en émotion, remplie de bouleversements et d’importantes décisions.
En dehors des enregistrements en studio, +DéspairsRay+ passe beaucoup de temps en concert et à faire des événements en compagnie d’autres musiciens. Les manias (fans) sont présentés en janvier avec la sortie de leur seconde Ura Video et du soi-disant single secret Itanji. Le trait le plus caractéristique de ce single est sont design simple et le fait qu’aucun nom d’artiste ou de compositeur ne soit révélé. Ce qu’on trouve à la place sont des points d’interrogation. Les manias peuvent se procurer ce single gratuitement durant l’un de leurs concerts. Détail intéressant, ce même single sera publié trois mois plus tard sous un autre nom : MaVERiCK (limité à 5,000 copies) et accompagné de trois autres chansons. Le groupe fait aujourd’hui référence à ce single comme celui du changement en matière de style musical. Les fans aussi semblent apprécier ce changement puisque le single doit être réédité un mois plus tard.

La première crise surmontée, le groupe se lance dans sa première tournée nationale : -Pregnancy eight months- et les garçons sont très occupés à accrocher des posters promotionnels aux portes des salles de concerts, ainsi que sur les étagères des magasins de CD eux-mêmes. Ce que l’on pourra d’ailleurs voir dans un autre documentaire de tournée et qui prouvera aussi que le groupe s’amuse beaucoup en dehors de la scène, comme par exemple dans les bains publics ou les salles de jeu.
Du 14 février au 3 avril, ils sont en tournée. Côté VK, ils ont abandonné le cuir vernis pour faire place à des costumes signés Coeur de Roi, avec cordes, des textiles noirs surtout pour HIZUMI, et la peau souvent apparente.
Sans prendre le temps de se poser, ils font un oneman le 27 avril au LIQUIDROOM de shinjuku – pendant le rappel du spectacle ils reviennent en tant que KARYU.H Zungle with T.com et jouent dans l’ordre suivant : KARYU (au chant), 零-ZERO- (à la guitare), HIZUMI (à la basse) et TSUKASA toujours derrière son kit de batterie. Quelques jours plus tard, au début du mois de mai, ils repartent en tournée.

Le 5 mai ils sont sur le plateau d’un show télé de saitama, le “Hot Wave”, pour la promotion de la ré-édition de leur single MaVERiCK. Ils tiennent aussi un nouveau Mania-tachi chikashitsu de mikkai vol.3 au Takadanobaba AREA (le 23). Puis, à la fin du mois ils sont sur la scène du stylish wave'03 Mega Force au Shibuya Kokaidou.
Quelques concerts plus tard, le 19 juin, on les retrouve aux côtés de Schwarz Stein pour un twoman au Takadanobaba AREA. Puis vient l’été : du 17 juillet au 2 août, ils font leur Mania no JIN tournée, qui est quasiment simultanément accompagnée de la tournée stylish wave'03 Natsu no JIN lancée le 22 juillet. S’ensuit une courte tournée de trois dates intitulée ~Doom & Gloom~ (les 13 et 20 septembre et le 2 octobre). Devant cet emploi du temps chargé en concert, le groupe n’a que peu de temps pour enregistrer en studio, néanmoins, il annonce la sortie d’un nouveau single, Gärnet. Mais avant cela, il y a la sortie du premier volume de la collection Zy.FORCE. Sur ce disque, limité à 2,000 copies, on retrouve des extraits de l’évènement stylish wave'03 Natsu no JIN du 2 août. Gärnet quant à lui, sort finalement le 12 novembre et le single se positionne directement à la 1ère place de l’Oricon indies charts.

Trois changements mineurs s’effectuent alors dans le groupe. La typographie du nom du groupe se voit légèrement modifiée et passe de +DéspairsRay+ à simplement DéspairsRay ; il signe chez SWEET-HEART Co. LTD. (un sous label d’UNIVERSAL MUSIC) et son site officiel définitif ouvre enfin. Presque au même moment, le groupe filme sont premier clip musical. Les membres retournent vers le noir, le cuir vernis moulant et les couleurs sombres, mais ne soulignent pas leur regard autant qu’auparavant ; seule la couleur de l’iris est cachée derrière la blancheur de leurs lentilles de contact, créant un effet visuel stupéfiant qui colle parfaitement au trait sombre du single.
La sortie est encore une fois accompagnée d’une série de spectacles. Le dernier événement, et sans doute le plus important pour le groupe, est celui qui se tient le 28 décembre au TOKYO BAY NK HALL, le Beauti-fool’s Fest 03, où ils jouent aux côtés des collègues du genre miyavi, deadman, Gazette et bien d’autres.


2004
Une année mouvementée s’achève et une autre, excitante, se profile à l’horizon pour nos quatre musiciens. Ils jouent un bon nombre de concerts et participent à plusieurs événements durant les quatre premiers mois de 2004, on note en particulier leur tournée oneman Garnet... ~Sennou shite xx e~ ainsi que leur participation au stylish wave CIRCUIT’04. Cependant, ils trouvent quand même le temps d’aller en studio et travaillent avec enthousiasme sur leur second mini-album. BORN sort le 28 avril et inclut dans son édition limitée, non seulement le PV sur le DVD bonus mais aussi une chanson de plus. Qui plus est, ils avaient obtenu de SUGIZO (LUNA SEA) de participer à l’enregistrement, c’est lui qui joue l’intro au violon sur Marry of the blood. Naturellement, la sortie est accompagnée d’une nouvelle tournée (DEEP SWEET INSIDE 04) et de plusieurs événements. Côté look, les cheveux ont poussé (grâce aux extensions) et ont été teints. Côté musique, le style est à faces multiples. En dehors de Marry of the blood, l’album contient aussi des chansons plus claires et mélodiques telles que la chanson titre BORN, ainsi que quarter void et Yami ni furu kiseki, la seconde ballade du groupe.

Juste avant la sortie de la seconde édition le 21 juillet (qui inclut, au passage, une version légèrement modifiée de la chanson murder freaks), le groupe tourne son second PV BORN. Sombres et sinistres, HIZUMI, Karyu, ZERO et TSUKASA se déchaînent dans un tunnel embrumé. Du mois d’août à la mi-septembre ils sont à nouveau en tournée, au milieu de laquelle ils participent au LIKE AN EDISON PRESENTS “EDISIDE~Tokyo sen~”. Ils y jouent aux côtés d’An Café, Vidoll, Fatima, Shulla, D et alice nine. au Shibuya O-EAST le 16 août.

Leur nouveau single -GEMINI-, sur lequel on retrouve le PV de BORN sort le 1er septembre et se retrouve deuxième au classement indies chart. Les deux chansons [Fuyuu shita risou] et Reddish -DIVA version- traitent du "ryoukyotan", deux extrêmes du thème de “l’été". Malgré les compositions agressives de Karyu sur [Fuyuu shita risou], la chanson crée un sentiment d’ouverture (l’été au grand air), TSUKASA lui, consacre plutôt cette chanson à l’idée d’un été passé à l’intérieur. -GEMINI- est leur premier single à sortir en deux éditions : l’édition limitée avec le DVD bonus et l’édition normale. Une tournée conceptuelle s’ensuit, séparée par le groupe en trois concerts intitulés Bloody marry Day (le 16 septembre au MUSE d’Osaka), Furachi na toiki Day (le 17 au ell.FITS ALL de Nagoya) et murder Day le 23 au LIQUIDROOM d’Ebisu à Tokyo.

Peu de temps après ils prennent le risque de partir à l’étranger. Le 30 octobre ils sont à Berlin en Allemagne, pour une tournée intitulée Wollust ward dem Wurm gegeben, et le lendemain ils jouent à Paris. Les deux concerts sont sold out et le groupe est chaleureusement accueilli par les deux pays. DéspairsRay répond donc immédiatement, “On va revenir !”. Même s’il n’a joué que deux jours à l’étranger, le groupe a recueilli de nombreux souvenirs et de nouvelles impressions qui donnent de l’inspiration à Karyu et TSUKASA. Qui plus est, le groupe connaît maintenant un ressenti totalement différent : ils se sentent enfin vrais. Les fans européens ont découvert un DéspairsRay sombre, androgyne, charismatique et énergique, au look composé de costumes rouges et noirs. On peut dire, dés lors, que DéspairsRay a accompli un travail de pionnier pour la scène VK à l’étranger, et ce grâce à son courage et son intrépidité. Bien des groupes ont en effet suivi leur exemple après ce premier voyage réussi.

Le 20 novembre, les fans retrouvent le groupe pour un premier Chikashitsu de mania-tachi mikkai au Takadanobaba AREA, suivi d’un second, six jours plus tard à Kyoto. Finalement, le 15 décembre, il joue au Kawasaki CLUB CITTA’.


2005
“Ne pas faire les choses à moitié” est probablement l’idée de base du groupe en 2005. On ne peut décrire son aventure à l’étranger d’une autre façon. Mais avant de s’envoler vers de nouvelles contrées, le groupe offre à ses fans japonais un nouveau concert au Shibuya O-WEST le 7 janvier. Au printemps – la saison préférée du groupe – il est de retour en studio. Il en ressortira son premier full album [Coll:set], rempli de nouveaux sons. Mais avant cela, un DVD live du concert de l’année précédente murder Day sort dans les bacs en deux versions le 1er avril. L’édition limitée est accompagnée de cartes dédicacées. Le clip et le making of de Reddish -DIVA version-, quant à eux, accompagnent les deux versions. Ce début de printemps fait aussi place à deux nouvelles tournées. La première, intitulée One-man Live Tour 2005 [fifth Coll:set] et constituée de cinq dates, démarre le 15 mai au Sendai Hook et s’achève le 28 au Shibuya O-EAST. La seconde emmène les membres aux USA pour quatre concerts. La tournée US Tour 2005 -Infectious I Mania- démarre le 30 mai à San Jose et se termine par deux concerts les 2 et 4 juin à Dallas au Texas. Leur fidèle manager Naoya Sato - est toujours présent pour soutenir les membres du groupe et se joindre à eux dans leurs délires.

Cette première tournée américaine a aussi permis au groupe de se lier d’amitié avec deux groupes américains : TRASH LIGHT VISION et soundevice aux côtés desquels ils ont joué à plusieurs reprises. Puis le 15 juin, [Coll:set] sort en édition limitée dans un packaging spécial. Les fans découvrent tout un monde de sons complètement différents avec des chansons inattendues et à facettes multiples telles que ”Forbidden” ou Tainted World (la première chanson pour laquelle les quatre membres ont participé à l’écriture des paroles). Leur style visuel se compose de satin noir et de robes lacées. Du fait de ce look et de certaines chansons comme in vain, ils sont rapidement catalogués dans la catégorie rock gothique (même si c’était déjà le cas avant, c’est vraiment [Coll:set] qui a forgé cette impression). Cela dit le groupe ne s’est à ce jour jamais exprimé sur le genre « gothique ». Deux semaines plus tard DéspairsRay sort l’édition régulière de [Coll :set], qui se positionne à la 8ème place du chart album. L’intitulé Premium One-man Tour [Secret Coll:set] s’ensuit et démarre le 29 juin. Constituée de quatre dates, cette tournée s’achève le 2 août et est entrecoupée d'une performance au stylish wave CIRCUIT’05 Manatsu no kyou en le 30 juillet au Kawasaki CLUB CITTA’.

Juste après la tournée, ils montent sur scène en compagnie de Gargoyle, puis, à partir du 8 août, ils se joignent à D pour une tournée qui s’achève par le Mad tea party vol.7 (un événement organisé par D), et pour lequel ils jouent aux côtés de D, Vidoll et Phantasmagoria au LIQUIDROOM d’Ebisu. Le 17 septembre, ils sont sur la scène du SHIBUYA-AX pour le SWEET EXTRA 2005 -ON THE BORDER-. Puis, le 6 octobre ils se lancent dans une tournée à deux avec kagerou, la kagerou x DéspairsRay COUPLING TOUR 2005~Ryuugai no kannou~ qui démarre à Kawasaki. A la mi-octobre, une seconde édition de leur best-selling single Gärnet sort dans les bacs. Enfin, à la fin du mois, ils s’envolent pour l’Europe avec kagerou - ils sont à Munich le 21 et à Paris le 23. Le groupe profite d’ailleurs de l’occasion pour signer chez Gan-Shin, un label J-rock allemand. La pierre angulaire de leur conquête mondiale est posée. Le groupe ne s’accorde que quatre jours de repos avant de programmer leur prochain voyage à l’étranger – il planifie une nouvelle tournée américaine intitulée -Infectious Mania Act II-, pour laquelle il balaye la côte ouest. Cette tournée relativement longue renforce leur sentiment d’unité. Du fait de voyager dans un tour bus, un changement interne s’opère : alors qu’ils voyaient souvent les mauvais côtés des autres, les membres du groupe commencent vraiment à découvrir les bons côtés de chacun. Ils se rapprochent et leur désir de séparation, qui pesait toujours sur leurs têtes comme une épée de Damoclès, disparaît totalement.

Entre temps au Japon, le SHOCK WAVE CD the SELECT, un best of des Cds Shock Edge et Shock JAM sort en octobre et on y retrouve la dynamique et aggressive [Tatoeba] kimi... ga... shinda... ra....

La tournée américaine finie, le groupe rentre au Japon, et en studio, puis reprend le chemin des salles de concert début novembre. Un événement à trois, le THREE IN THE BLACK se fraye un chemin dans leur emploi du temps chargé. Ils jouent aux côtés d’ISABELLE et de Közi le 14 novembre au Shibuya O-EAST. A la fin décembre, après une nouvelle tournée, le groupe participe aux événements -Degrade to Maniac- un twoman avec Phantasmagoria, EDISIDE kyokugatsu no JIN (un événement organisé par Like an Edison), Black X’mas et BEAT SHUFFLE LIVE SIDE 2005 ~7th Anniversary~, où ils partagent l’affiche avec MUCC, Nightmare, SID et Merry. Comme si cela ne suffisait pas, ils font un oneman à Omiya Sonic City le 30 décembre.
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités
  • euroWH
  • Chaotic Harmony
  • SYNC NETWORK JAPAN