Interview avec Kanon Wakeshima lors de Japan Expo

interview - 06.09.2009 00:00

Peu de temps après son passage lors du défilé Laforêt Harajuku à la Japan Expo, JaME s'est entretenu avec Kanon Wakeshima.

Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs qui ne vous connaissent pas encore ?
Kanon Wakeshima : (En français) Je m’appelle Kanon Wakeshima. Je joue du violoncelle depuis l’âge de 3 ans. Mon passe-temps est le dessin. Mon plat préféré, c’est les spaghettis. J’aime les chats, les miens sont noirs et marrons. Le marron est encore un chaton. C’est la deuxième fois que je viens en France, la première fois je n’ai pas pu aller au Musée de l’Orangerie, cette fois j’aimerais pouvoir le faire.


Comment décririez-vous votre musique pour donner envie aux gens de vous écouter ?
Kanon Wakeshima : C’est Mana-sama qui écrit les musiques et qui arrange les chansons, et moi j'écris les paroles. Le thème principal s'organise autour d’une jeune fille qui se trouve entre l’adolescence et l’âge adulte, avec le côté mignon de cette dernière, et tout ce qui est plus sombre, engendré par les soucis de l’âge adulte. Les paroles sont toutes crées autour de ce thème.


Ce sont vos parents qui vous ont amenés à jouer du violoncelle à l’âge de trois ans. Qu’est-ce qui vous a motivé à chanter en plus de jouer de cet instrument ?
Kanon Wakeshima : Ce sont effectivement mes parents qui m’ont proposé de faire du violoncelle quand j’étais plus jeune. Arrivée au collège, en tant que jeune adolescente j’ai commencé à vouloir écrire des chansons moi-même. Les instruments basiques tels que le piano et la guitare ne me convenant pas, j’ai décidé de me servir de tout ce que j’avais appris au violoncelle pour commencer à poser ma voix dessus. C’est donc comme cela qu’est né, à partir du collège, ce concept de chanter sur la musique de mon fidèle instrument.


Vous venez de fêter votre 21e anniversaire, pensiez-vous accomplir un tel parcours il y a 5 ans ?
Kanon Wakeshima : Je ne pensais pas forcément me lancer dans la musique étant donné que je faisais également de l’illustration. Mais c’est vrai que lorsque j’avais 16 ans, je pensais déjà à faire carrière dans l'un ou l'autre.


Quels sont les artistes qui vous ont inspirés, musicalement parlant ?
Kanon Wakeshima : J’apprècie beaucoup d’artistes, mais au niveau des artistes français, j’aime beaucoup ce que fait Emilie Simon.


Vous entraînez-vous tous les jours au violoncelle ? Si oui, pendant combien de temps ?
Kanon Wakeshima : Ce n’est pas forcément tous les jours, mais lorsque je commence à en jouer, c’est généralement pour le faire toute la journée. Mais il m’arrive de ne pas y toucher.

Jouez-vous d’un autre instrument ?
Kanon Wakeshima : J’ai également appris à jouer un peu de la guitare et du piano, mais ce ne sont pas forcément mes instruments de prédilection.


Travaillez-vous toujours avec Mana-sama maintenant que votre album est sorti ? Allez-vous continuer à travailler avec lui sur vos futurs projets ou allez-vous le faire de façon plus indépendante ?
Kanon Wakeshima : Pour le moment, je travaille avec Mana-sama, qui imagine les chansons et me les propose pour que j'écrive ensuite les paroles. Je suis toujours en période d’apprentissage et j’espère, grâce à cette expérience, pouvoir plus tard être apte à écrire mes propres chansons et ainsi m’exprimer seule.


Pensez-vous qu’un jour une collaboration sur scène ou sur la chanson d’un album sera possible entre vous et Mana-sama ?
Kanon Wakeshima : Pour le moment nous n’avons pas abordé ce sujet, mais ça me paraît assez intéressant. S’il m’invite à venir jouer du violoncelle pour lui sur scène, j’irais à tout prix.

Y a t-il un artiste en particulier avec qui vous aimeriez travailler (musicien, compositeur, ...) ?
Kanon Wakeshima : Etant donné que je débute, je n’ai pas encore eu l’occasion de rencontrer d’autres artistes, mais si un jour quelqu’un m’invite, j’aimerais tenter l’expérience.


Est-ce que vous souhaiteriez participer de nouveau à des musiques d’animes, comme pour Vampire Knight ?
Kanon Wakeshima : Oui, ce qui me plaît le plus dans le générique de fin de Vampire Knight sont les images qui s’accordent parfaitement avec ma musique. Si je peux encore avoir l’occasion de faire une telle production sur un anime, j’aimerais vraiment réitérer l'expérience. Cela pourrait être également très intéressant sur un jeu vidéo.


Vous êtes venue il y a quelques mois dans notre pays pour donner deux concerts. Qu’avez-vous ressenti pendant ces derniers ?
Kanon Wakeshima : J’ai été agréablement surprise par tous les Français qui sont venus me voir à ce moment là. Ils sont très chaleureux et accueillants, je dois dire que j’ai été très bien lotie.


Quels sont les détails qui vous ont marqués lors de ces concerts ?
Kanon Wakeshima : J’ai énormément apprécié les deux concerts, mais un moment m’a marqué profondément. En effet, lorsque j’ai ouvert mon parapluie, beaucoup de personnes ont fait pareil. Je me suis sentie en harmonie avec elles et ça m’a redonné la motivation nécessaire pour offrir de mon meilleur sur scène.


Vous venez tout juste de donner un showcase lors du défilé Laforêt Harajuku. Pouvez-vous décrire votre état d’esprit à l’idée de jouer devant plusieurs milliers de personnes ?
Kanon Wakeshima : Notamment à cause, ou plutôt grâce à l’éclairage, je n’ai pas eu l’impression de jouer devant autant de personnes. Cela m’a permis d’évacuer mon trac et d’être plus relax pour jouer devant ces personnes.


Est-ce que ces différents concerts dans notre pays vous ont donné envie de faire une tournée européenne ?
Kanon Wakeshima : Oui ! S’il vous plaît, appelez-moi dans votre pays ! (rires)


On peut constater votre passion pour le dessin, pensez-vous faire, dans le futur, un recueil de dessins pour vos fans ?
Kanon Wakeshima : J’aimerais bien pouvoir, un jour, créer un volume relié de ces illustrations pour en garder une trace.


Où trouvez-vous l’inspiration pour vos dessins ?
Kanon Wakeshima : J’aime beaucoup ce que fait Alphonse Mucha et je pense que c’est de là que je la tire.


Est-ce qu’il vous arrive, après en avoir dessiné un, de trouver l’inspiration pour écrire une chanson ?
Kanon Wakeshima : En fait, c’est plutôt l’inverse. C’est lorsque j’ai écrit une chanson que celle-ci m’inspire pour faire un dessin.


Quels sont vos projets pour le futur ?
Kanon Wakeshima : Pour le moment, j’aimerais faire écouter ma musique au plus grand nombre de personnes possible, et ainsi la répandre. Nous sommes en train de travailler sur un single en ce moment.


Avez-vous un message à adresser à vos fans ?
Kanon Wakeshima : Bonjour, je m’appelle Kanon Wakeshima, je vous remercie de m’avoir invitée une nouvelle fois à faire un concert en France et d’avoir pu revenir dans cette belle ville qu'est Paris. J’espère avoir l’occasion de jouer à nouveau chez vous. Et pour ceux qui n’ont pas encore écouté mon album, je vous invite à le faire.


JaME tient à remercier Kanon Wakeshima, Wasabi Records ainsi que le traducteur pour cette interview.
artistes liés
concerts et événements liés
La'cryma Christi 21/03

La'cryma Christi
Tokyo - Japan
Zepp
commentaires
blog comments powered by Disqus
themes liés

Japan Expo 2009

publicités