JAPAN EXPO 2009 - Journée 2

live report - 19.07.2009 00:00

Tous les live reports des concerts du vendredi 3 juillet à Paris

Seconde journée musicale à la Japan Expo, et pas des moindres puisqu'après la mise en bouche de la première journée, celle qui s'annonce s'avère plutôt riche. L'évènement tout d'abord, c'est la venue d'une délégation d'AKB48, groupe d'idols qui classe actuellement ses singles dans l'Oricon, puis les retours de GARI, qui avait enflammé la scène du JE live il y a deux ans, et de Ra:IN au grand complet. Sans oublier bien sûr TRILL-DAN qui a sû créer la surprise au milieu des autres artistes attendus. Mais trêve de bavardage, voici le résumé de la journée :


AKB48

Il y a encore quelques années, la présence d'idols en Europe était encore un doux rêve pour les fans. Sans être de la trempe des groupes "made in Tsunku", l'annonce de la présence d'AKB48 à la Japan Expo eut un effet certain.

Ce petit live report est l'occasion de revenir tout d’abord sur le showcase qui était prévu deux jours auparavant à la FNAC des Champs Elysées. Les fans, bien qu’en très petit comité, avaient peut être senti l'arnaque puisque d'une part, seulement trois des membres étaient présents pour une prestation décevante, et d'autre part la séance de dédicaces aura coûté bien chère aux fans ce jour là. En effet, une fois sur place, il nous a fallu attendre presque 1h pour que la livraison des singles ait lieu. Nous avions alors le choix entre trois CD différents au prix de... 36€ (Single CD+DVD) !! Le comble était que l'on pouvait se les procurer le lendemain à la Japan Expo pour 15€ (sauf un des trois mais encore aurait-il fallu savoir lequel). Ils nous tardaient donc de voir les petites idols se produire dans de meilleures conditions, Japan Expo l'a fait pour nous.

S'il y a bien quelque chose qu'on ne peut pas nier, c'est qu'il y avait foule à l'entrée. En effet, plus de 5500 personnes s'étaient amassées devant l'entrée de la JE Live House criant à tue-tête les différents slogans du groupe. Même la presse était fortement mobilisée puisque beaucoup de journalistes se sont faits refouler à l'entrée de la fosse réservée. Après une entrée fracassante des fans dans la salle, le show peut commencer ! Le concert débute par un grand classique du groupe, Aitakatta, sur des chorégraphies très réussies et fluides pour cette formation spéciale "France". Les chansons s’enchaînent dans la joie et la bonne humeur pour arriver à la présentation du groupe membre par membre. Nous en retiendrons particulièrement deux : la première est celle qui se présente en tant que Sophie Marceau, ce qui colle plutôt bien à la peau des idols et la seconde, beaucoup moins glamour, se présente comme la plus vieille du groupe avec une voix qui n’est pas sans rappeler celle d’Ursula dans "La petite sirène" de Disney. Avant de quitter la scène pour se changer, les dernières idols encore présentes nous gratifient d’une superbe imitation du croissant ! Très appétissant !

Les quatre chansons suivantes nous permettent d’admirer la superbe garde-robes des jeunes filles. Allant de la robe rose bonbon à la chemise accompagnée d’un jean, le spectacle est un plaisir pour les yeux. Le groupe revient alors presque au complet pour interpréter les trois dernières chansons dont l’excellente Bingo!. Avant de nous dire au revoir, elles annoncent leur dernier morceau "Les pétales de Sakura", Sakura no Hanabirtachi pour les intimes.

AKB48 nous aura enjoué grâce à ses chansons entrainantes, ses chorégraphies énergiques et une mise en scène agréable. Ce ne sont pas les fans japonais présents sur place qui diront le contraire. On ne peut que ressortir heureux d’une telle prestation même si les idols ne sont pas au goût de tout le monde.


TRILL-DAN

Sexy et dangereux ! C'est sous ces termes que se présente le trio punk-rock TRILL-DAN, mené par ses deux front-women en bas-résilles JUAN et MARU, chanteuses, tigresses, puis respectivement guitariste et bassiste. Alors qu'on ne s'y attendait peut-être pas forcément, la musique du groupe acquiert toutefois une toute autre dimension en concert, pour laquelle l'adjectif explosif ne serait qu'un euphémisme.

C'est d'ailleurs bien en live que TRILL-DAN se doit d'être apprécié. Les morceaux, bien trop policés en studio, trouvent une résonance à la hauteur du vocable dangereux sur scène. Le rock'n'roll savonné à l'huile d'amande douce que l'on pouvait connaître du groupe crache alors son kérosène et se transforme en véritable fournaise heavy metal, avec ses riffs thrash fielleux, simples mais terriblement accrocheurs, qui ne dépareilleraient pas chez Anthrax ou Motörhead.

JUAN et MARU, totalement déchaînées sur scène, font preuve d'une impressionnante vitalité. Les jambes écartées et les pieds solidement plantés dans le sol, elles brutalisent leur instrument, secouent leur tête de tous côtés, et haranguent la foule. GIVA, batteur et unique élément masculin du groupe, a quant à lui bien du mal à se faire remarquer derrière ses fûts, bien qu'il ne soit pas en reste niveau puissance et énergie.

TRILL-DAN reste une excellente surprise en concert, et à en croire le retour du public, l'un des groupes les plus appréciés de la Japan Expo. En tournée européenne durant la première quinzaine de juillet, et accompagné d'un maxi-single spécialement enregistré pour l'occasion, la formation devrait rencontrer espérons-le un beau succès et une reconnaissance tout à fait mérités.


GARI

GARI c'est un peu comme la formation qui n'a pas de chance. Attirant les foules à chacun de ses passages à la Japan Expo, les tournées françaises du groupe n'intéressent que très peu de monde. C'est bien malheureux à l'égard du show proposé par la formation, qui présentait ce soir son nouveau mini album TOKYO SOLDIER. Et on peut dire que le show a été dantesque, mettant le feu à une J.E live house complètement accroc du mélange electro/rock de GARI. En effet, pour donner une idée de l'impression sonore et de l'ambiance d'un de leur live, il suffit de simplement mélanger RAGE AGAINST THE MACHINE à du PRODIGY. Résultat ? Ca headbangue, saute et danse au fur et à mesure d'un concert de qualité mené par des artistes chauds comme la braise. Ainsi, le trio Yutaka, Kei et Naoki met en avant un YOW-ROW dont la palette de voix et le charisme feraient taire grand nombre de chanteurs. Haranguant la foule, sautant dans tout les sens accompagné du bassiste qui fait la même chose, les nouvelles chansons que sont HEY NOW! ou SUPERSTAR montrent que c'est en live que TOKYO SOLDIER prendra toute sa dimension.

Ambiance électrique qui a fait bouger la J.E Live House comme peu l'ont fait en 4 jours, l'ambiance mise par GARI ce soir ne nous donne qu'une envie : revoir le groupe une nouvelle fois en live, mais cette fois-ci avec un succès à hauteur de son talent.


Ra:IN

Dernier groupe a jouer de la journée, et nous pouvons dire que Ra:IN n'a pas déçu. Bien loin du show de l'an dernier, où le groupe n'avait joué qu'à peine 30 minutes, ici la formation de Michiaki a joué une partition folle, pendant plus d'une heure d'un rock progressif ambiant et psychédélique ayant mis dans sa poche à une J.E Live House quasi pleine. Contrairement à l'an dernier c'est à 4 que se présentait le groupe, comptant sur la présence du batteur Tetsu et du nouveau venu D.I.E au clavier. Et dire que le résultat est différent est un euphémisme tant l'osmose entre les 4 membres est grande et permet tous les excès. Car la musique de Ra:IN est faite pour laisser la place à l'improvisation et les musiciens s'en donnent à coeur joie, PATA faisant des solis à l'envie sur les chansons que sont METAL BOX ou FREAKOUT comme sur les nouvelles présentées ce soir CIRCLE et PSYCHOGENESIS avec une technicité et un feeling simplement hallucinant. Improvisation à tout va, faisant que chaque concert du groupe ne se ressemble pas, mené par des membres au charisme et à la bonne humeur communicative. C'est ainsi que Michiaki n'hésitera pas à faire un solo de basse à califourchon dans la fosse des photographes, DIE jouant sur les enceintes ou montrant ses fesses, quand il ne chantait pas.

Au final, le show parfait pour clôturer la journée, avec une musique passant par tous les rythmes pour faire headbanguer ou calmer le public, qui donnera l'occasion ici de se déchainer au rythme d'un show génial.



つづく (à suivre)...
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
themes liés

Japan Expo 2009

galerie photos
publicités