Ryo Fujimura - Concrete 0.2

chronique - 24.04.2009 22:43

Un jeune artiste ! 6.5/10

Résolument tourné vers l’Europe, Concrete est le nom du projet solo de Ryo Fujimura, autrement connu comme le leader du groupe Acid FlavoR. Après un premier maxi single totalement instrumental nommé Concrete 0.1, Ryo est revenu à la charge le 1er février dernier avec son nouveau maxi, sobrement appelé Concrete 0.2.

Cet album marque un tournant dans la carrière de Ryo, puisqu’en plus de jouer de la guitare, il s’essaye maintenant au chant. Ainsi, la première chanson du single est une reprise d’un ancien morceau de Concrete 0.1, HATATAGAMI, à laquelle Ryo a ajouté des paroles. Musicalement, la chanson est très intéressante et montre d’emblée les limites vocales du musicien. Les aigus sonnent faux, les paroles sont hachées et ne sont pas toujours en rythme avec la musique. L’instrumental reste quant à lui très bon et ne change pas réellement de la version non chantée.

Cependant, passée la première écoute, on s’aperçoit que cette chanson n’est en fait que le vilain petit canard de l’album. Les quatre autres sont d’un bien meilleur niveau et heureusement ! On ressent que ces morceaux ont été composés pour sa voix et lui demandent un effort moins important. Les pistes 2 et 4, respectivement KYAKKARYORAN et SYUNSHOIKKOKU, sont les plus agressives. Les riffs sont efficaces et ménagent la voix de Ryo qui subit au passage une petite déformation à la manière « mégaphone » lors des couplets. Vocalement parlant, les refrains sont plus décevants que les couplets, les crescendo étant mal gérés par l’artiste. KYAKKARYORAN bénéficie en plus d’une instrumentation à la guitare très légère, contrastant avec les riffs énergiques beaucoup plus violents et tranchés.

Les pistes 3 et 5, Sweet Revenge et Solitary Flight, bien que dans la continuité de l’album, sont quant à elles plus orientées pop. Des synthés électroniques viennent édulcorer les chansons, cohabitant parfaitement avec la guitare de Ryo qui, lors du solo de Sweet Revenge, vient assombrir un peu plus le tableau dressé au début de la chanson. Cependant, qu’elles soient pop ou rock, toutes les compositions bénéficient de solos très dynamiques, nous rappelant que Ryo est avant tout un bon guitariste.

Concrete 0.2 ne restera cependant pas bien longtemps dans les esprits. Les mélodies ne sont pas forcement très accrocheuses, ce qui est dû en grande partie à la faiblesse du chant. Le maxi-single est cependant un bon présage pour l’avenir de Ryo qui, on l’espère, n’arrêtera pas de s’améliorer !
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités