the studs en Europe

live report - 26.06.2007 14:00

Live report de leur premier passage sur le vieux continent

Samedi 16 juin était la date du premier concert de the studs à la Maroquinerie. Les fans attendent, déjà devant la salle, certains ont même dormi là. Pour un groupe dont on ne connaît que six titres, c’est assez surprenant. Mais l’effet Daisuke (ex. chanteur de kagerou) a réussi à faire venir des fans. La moyenne d’âge est très jeune ce qui expliquera peut-être le mauvais comportement de ceux-ci lors du concert...

A 19H30 passées, les premiers fans accourent dans la salle, la remplissant vite. On constate d’ailleurs qu’il y a moins de monde que lors de la venue de Merry, ce qui est relativement compréhensible quand on sait que le groupe est encore inconnu.
Les fans sont tellement excités qu’à la simple vue de la fumée d’ambiance ils se mettent à hurler. Après quelques réglages, Hibiki suivis de Aie et Yukino entrent en scène et débutent une introduction instrumentale. Le guitariste et le bassiste nous tournent le dos, et une fois le bœuf fini, Daisuke entre en scène : c’est alors la folie générale dans la fosse. Si on se posait la question de savoir qui le public était venu voir, on a une réponse claire et précise. Ils sont là pour Daisuke et ils le crient à en perdre les poumons.
Le groupe commence par Yuki no basse et Disclosure avant de devoir arrêter net le concert. Ils retournent en coulisse pendant que le staff extirpe de la fosse une jeune demoiselle qui a fait une crise d’épilepsie. C’est manquer de discernement que d’aller dans la fosse dans ces conditions… La jeunesse du public (moyenne d’âge 16 ou 17 ans) explique peut-être ce genre d’événement. Du coup, le service d’ordre se place entre la scène et le public pour empêcher tout débordement. Une annonce est faite même pour nous avertir qu’on risque de tous retourner chez nous vite fait si la fosse n’obtempère pas. Tout rentre dans l’ordre et le groupe revient pour reprend le concert comme si de rien n’était.
Les chansons s’enchaînent, les titres inédits sont de la même teneur que le reste du mini album. Si Daisuke et Aie semblent à l’aise, ce n’est pas le cas de Yukino qui semblent avoir un peu peur de ce public si débordant de vitalité. Quant à Hibiki il reste concentré et chante de temps en temps (sans micro). On peut tout de même regretter le son un peu faible du chant et la médiocre qualité du jeu de lumière (récurrente en France).
Mon passage préféré restera Tonight in the night qui boostera le public. Mais quel dommage, c’est déjà la fin. Les membres du staff éteignent les amplis et range les micros, il n’y aura pas de rappel.

Je garde un avis assez mitigé sur ce concert, c’est un premier essai pas forcément concluant, avec une multitude de défauts et de couac. Mais le public semble avoir apprécié malgré tout. Alors nous devons lui laisser le dernier mot. Il sera d’ailleurs tout autant enthousiaste le lendemain à la séance de dédicace au Hard Rock café, malgré la pluie abondante qui sera suivie par des cris au combien critiquables d'un groupe de jeunes.


Set List

01. Intro
02. Untitled
03. Disclosure
04. Untitled
05. Untitled
06. Untitled
07. Untitled
08. Untitled
09. rain drop
10. Untitled
11. spread from sister
12. Untitled
13. Untitled
14. false the skin
15. Untitled
16. thursday
17. tonight in the night
18. Outro

01. Intro
02. Yuki no basse (titre non définitif)
03. Disclosure
04. Yuki no geki (titre non définitif)
05. Bunbun (titre non définitif)
06. reggae (titre non définitif)
07. 6 gatsu 8 nichi (titre non définitif)
08. atama uchi (titre non définitif)
09. rain drop
10. hane (titre non définitif)
11. spread from sister
12. acidline (titre non définitif)
13. uta guitar (titre non définitif)
14. false the skin
15. tsuinkii (titre non définitif)
16. thursday
17. tonight in the night
18. Outro

Photographies du concert : Niok-
Photographie principale : Ayou
items liés
artistes liés
concerts et événements liés
the studs 16/06

the studs
Paris - France
La maroquinerie
commentaires
blog comments powered by Disqus
themes liés

the studs - 1er concert en Europe

galerie photos
publicités
  • euroWH
  • Chaotic Harmony