Live Report de GARI

live report - 15.06.2007 14:00

Concert au Sangenchaya HEAVEN’S DOOR le 28 avril 2007

Alors que la fumée des cigarettes et les échos des effets sonores se mélangeaient dans l'air du live house, les derniers réglages des instruments s'achevaient sur scène. La foule était majoritairement constituée d'hommes, la plupart une bière à la main alors qu'ils discutaient avec les amis autour d'eux tout en se balançant sur les rythmes de la musique.

Le bassiste Naoki Fujimoto était débout sur la droite, Yuta Dokko avec une guitare à double-manche occupait la partie gauche et la batterie de Kei Kusakabe était installée au milieu de la scène. Quand la musique d'intro prit fin sous les spots bleus, brusquement coupée par les sons de guitare, YOW-ROW apparut soudainement sur scène. Il s'agrippa au pied du micro avec ses deux mains, chantant les rythmes rap avec sa voix rauque alors que les chœurs étaient repris par sa propre voix préalablement enregistrée sur bande. Les effets digitaux étaient contrebalancés par le son live de la guitare et de la basse, donnant une nouvelle profondeur au son de GARI.

Naoki, avec ses cheveux rouges en piques assortis d'une barbichette écarlate jouait de la basse. Yutaka avait la tête rasée et portait un costume noir, changeant souvent les réglages de ses pédales d'effet avec son pied tout en continuant à jouer. Kei, plutôt discret, se concentrait sur son jeu de batterie. YOW-ROW secoua sa longue chevelure brune, la faisant tournoyer dès que les rythmes devenaient plus agressifs. Sa voix rauque devint un instrument à part, se fondant dans le son de GARI et m'aspirant peu à peu à l'intérieur de celui-ci. Le public autour de moi bougeait sauvagement, tout à fait dans le show.

“Nous sommes GARI. Nous sommes heureux de vous voir. Appréciez donc notre musique.” Après cette courte prise de parole du chanteur au milieu du concert, une batterie lourde et les déflagrations sonores des guitares résonnairent à nouveau. Le chant de YOW-ROW se transforma en hurlements alors qu'il s'agrippait au micro, s'appuya contre lui, tête baissée. Quand des chansons plus enjouées prirent le relais, il marcha autour de la scène, grimpa sur des amplis et interpella le public, lequel se fit un plaisir de répondre en se déchaînant encore plus.

La musique de GARI peut être définie comme un mélange de sons générés par ordinateur, instruments réels et voix humaines, extériorisant les sentiments primitifs et instinctifs des musiciens plutôt que leur monde spirituel. Durant la dernière chanson, le public sautait, les poings brandis, alors que YOW-ROW criait puissamment, le visage levé vers le ciel. Alors que les gens ont coutume de dire que la musique n'a pas besoin de paroles, notre réalité est pourtant entrecoupée par les barrières linguistiques, et GARI vainc cela en transformant ce qu'ils ont à dire en art pour que tout le monde puisse l'apprécier.

Setlist

1. F.A.M E
2. FOOTSTAMP
3. Cuttin’lt Up
4. waterpuzzle
5. BugFilter
6. X-TREAM
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
themes liés

Japan Expo 2007

galerie photos
publicités
  • Chaotic Harmony
  • SYNC NETWORK JAPAN