MUCC - aishuu

chronique - 13.05.2004 14:00

MUCC - aishuu

Sorti en décembre 2001, Aishû est présenté dans un boîtier cartonné renfermant également un puzzle de 108 pièces.
Le mini album comporte cinq chansons tirées des demo tapes Aika, Tsubasa wo kudasai et Shûka et réenregistrées pour l’occasion. Un autre extrait de Shûka est proposé en bonus, Roberto no thema qui est une reprise de The house of the rising sun plus connue en France sous le nom des Portes du pénitencier.

Le puzzle est le même dessin que celui de la jaquette du CD mais différent de celui de la boîte. Il est assez loufoque car par exemple Yukke y est représenté en petit chien tenu en laisse par une taupe. Un sachet de colle et une spatule sont fournis pour coller les pièces mais nous privent par la même occasion des paroles qui sont au dos du puzzle…

Le livret se déplie en quatre volets avec d’un côté des photos très intéressantes du groupe sur scène et en backstage et de l’autre côté, des renseignements plus ou moins intéressants sur les chansons. On y apprend donc qui a écrit quoi, quand et où et aussi le temps d’occupation de chacun sur les chansons sous forme de statistiques… Ce qui est intéressant ici, c’est de savoir que Hana est sans doute la première chanson du groupe puisqu’elle a été écrite et composée les 24 et 25 décembre 1996 par un certain Tatoo (l’ancien nom de Tatsuro) et Miya dont le nom s’écrivait encore en Kanjis.
Les chansons noires et mélodiques préfigurent déjà du style du groupe même si celui-ci a évolué ces dernières années.

Limité à 5000 exemplaires, ce mini album n’est aujourd’hui plus disponible qu’en occasion et à un prix assez élevé. Toutefois, vous pouvez avec de la chance le trouver à un prix raisonnable ou acheter le CD et le puzzle séparément.
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités
  • euroWH
  • Chaotic Harmony
  • SYNC NETWORK JAPAN