Interview avec THE MICRO HEAD 4N'S

interview - 14.02.2018 01:01

Les cinq membres de THE MICRO HEAD 4N'S font le bilan de l’année 2017 avec JaME.

L’année 2017 a été faste et chargée pour le groupe de visual rock THE MICRO HEAD 4N'S. Outre de nombreux concerts, la formation a sorti son troisième album Hyakuoku no mirai to tatta hitotsu no ima -INFINITE∞FUTURE- en juin, son sixième single Jougen no tsuki no Orchestra -Stella Note Magic- en novembre et a rejoint le label européen Gan-Shin Records en fin d’année. Dans cet entretien avec JaME, THE MICRO HEAD 4N'S fait le bilan de l’année écoulée.

Bonjour THE MICRO HEAD 4N'S. Plus d’une année s’est écoulée depuis notre dernière interview en juin 2016. Avez-vous vécu des expériences notables depuis ?

Nimo : Depuis 2017, nous avons pu travailler avec Gan-Shin et doucement investir la scène internationale.
kazuya : Cet été, Nimo a été malade. Nous avons donc eu beaucoup d’appréhension pour le dernier concert de notre tournée, mais grâce à de nombreuses personnes nous avons miraculeusement réussi à le faire. Cela nous a permis d’apprendre à surmonter une lourde épreuve ensemble. Nous avons aussi appris à quel point il est important de croire en nous-mêmes.
SHUN. : Nous avons sorti le single Jougen no tsuki no Orchestra -Stella Note Magic-, et je crois que cela a donné encore plus de profondeur à notre groupe.
ZERO : Nous avons terminé notre premier album avec les membres actuels, et nous avons vraiment réussi à montrer notre vision du monde en tant que groupe lors de nos concerts. Bien sûr, le passé reste très important pour nous, mais nous sommes heureux de vivre ce si précieux présent que nous avons pu créer conjointement avec nos fans.
TSUKASA : Cet été, nous avons donné notre tout premier concert en tant que THE MICRO HEAD 4N'S dans ma ville natale, et cela m’a beaucoup marqué.

En août 2016, THE MICRO HEAD 4N'S a célébré son cinquième anniversaire. kazuya, à l’époque vous nous aviez dit que vous souhaitiez, durant votre tournée anniversaire, transmettre l’image d’un groupe qui allie passé, présent et futur. Vous souhaitiez également à cette occasion mettre en avant la personnalité de chacun des membres. Avez-vous réussi à atteindre ces objectifs ? Si oui, comment cela s’est-il manifesté ?

kazuya : Nous avons réussi à connecter le passé, le présent et le futur dans le thème de notre mini-album, Hoshizora ni kakeru koe (« La voix qui appelle le ciel étoilé »). Sur cet opus figurent des chansons écrites par Nimo avant qu’il nous rejoigne, ainsi que de nouveaux morceaux représentatifs de notre personnalité actuelle. Durant la tournée, il ne s’agissait pas seulement de bien agencer l’ordre des morceaux ; il y avait également des instrumentaux et des solos de batterie destinés à montrer le caractère de chacun des membres. C’était donc un défi très important pour exposer ce que sera THE MICRO HEAD 4N'S à partir de maintenant.

En juin, vous avez sorti votre troisième album Hyakuoku no mirai to tatta hitotsu no ima -INFINITE∞FUTURE. La jaquette, le clip de Gingatetsudo no Yoru ~STARDUST EXPRESS~ et les costumes que vous portez sont particulièrement empreints du style steampunk. ZERO, pouvez-vous nous en dire plus ?

ZERO : Quand nous avons commencé à créer ce visuel, nous n’avons pas pensé au steampunk. Mais au fur et à mesure que le temps passait et que la date finale se rapprochait, nous n’arrivions toujours pas à nous décider sur un visuel. Cependant, quand nous avons regroupé toutes les démos ensemble, le style qui se dégageait avait définitivement une touche steampunk, donc nous avons décidé d’adopter cette image.

Quelle est votre piste préférée de Hyakuoku no mirai to tatta hitotsu no ima -INFINITE∞FUTURE ? Pourquoi l’aimez-vous autant ? Quel morceau reflète le mieux THE MICRO HEAD 4N'S tel qu’il est aujourd’hui, et pourquoi ?

Nimo : Labyrinth, parce qu’il fait ressortir le plus d’énergie en concert. Le titre qui correspond le plus à THE MICRO HEAD 4N'S est probablement Gingatetsudou no Yoru.
kazuya : INFINITE∞FUTURE. Je ne rentrerai pas dans les détails, mais cette chanson exprime tous les souvenirs doux-amers que j’ai accumulés dans ma vie jusqu’à maintenant, et c’est pour cela que c’est un morceau important pour moi.
SHUN. : PERSONA. Pour ma part, j’aime les morceaux plutôt heavy. Comme c’est un morceau qui comporte plusieurs éléments, il brille particulièrement en concert.
ZERO : REINCARNATION. C’est une chanson assez agressive, mais à force de la jouer en concert, c’est devenu un morceau agréable à interpréter et qui arrive à produire un fantastique sens d’unité.
TSUKASA : SYNCOPATED LOVERS. Il y a d’innombrables changements de clé, mais il a un son doux et est agréable à écouter. Je pense qu’il possède des accords que les autres groupes n’arriveront pas à imiter. J’aime son atmosphère.

Pourriez-vous partager des anecdotes notables sur l’enregistrement de Hyakuoku no mirai to tatta hitotsu no ima -INFINITE∞FUTURE ou Jougen no tsuki no Orchestra -Stella Note Magic- ?

Nimo : SHUN. est devenu un professionnel des cris en voix death.
kazuya : Je dirais le bonheur que j’ai ressenti quand nous avons demandé à l’ingénieur du son d’arranger les cordes sur Jougen no tsuki no Orchestra. Une fois terminé, j’étais tellement ému que j’en ai presque pleuré.
SHUN. : Dans MONSTER’S ROAR, il y a un chœur en voix death, et en trois secondes, ma voix est devenu totalement enrouée.
ZERO : Pour une chanson, nous avions déjà enregistré l’intégralité des parties batterie et basse, et la moitié de la partie guitare, juste avant de finalement procéder à un changement de clé. La différence était minime.
TSUKASA : Pour la première fois en concert, je crois que c’était durant Jougen no tsuki no Orchestra -Stella Note Magic-, j’ai remarqué que je devais arrêter de taper ma tête contre les cymbales. Il m’arrive encore maintenant de taper ma tête en concert. Je vais vraiment essayer de ne plus me cogner du tout aux cymbales...

Sur Hyakuoku no mirai to tatta hitotsu no ima -INFINITE∞FUTURE, figurent des morceaux tels que Labyrinth ou PERSONA, qui possèdent une atmosphère lourde et quelque peu sombre. Que souhaitiez-vous exprimer à travers ces morceaux, plus particulièrement à travers PERSONA ?

Nimo : PERSONA exprime l’idée que nous ne pouvons pas connaître ce qui se passe réellement au plus profond du cœur humain. Peu importe à quel point vous souhaitez connaître la vérité, vous ne pouvez créer des vérités et des mensonges que dans votre propre cœur.
kazuya : Nous avons créé beaucoup de chansons aux sonorités pop, c’est donc un morceau qui est complètement à l’opposé de cela. C’est un morceau sur lequel je pourrais pleurer, ou qui pourrait faire battre mon cœur violemment dans ma poitrine. Ceci, en plus du fait que j’ai créé ce titre, est un point très important pour moi.

D’anciennes chansons, précédemment publiées, sont également présentes sur Hyakuoku no mirai to tatta hitotsu no ima -INFINITE∞FUTURE. La sélection a-t-elle été difficile ? Et sur quels critères avez-vous basé votre choix ?

kazuya : Nous avons pensé à cela comme à un tout. En outre, nous sommes un groupe centré sur la prestation scénique, donc nous avons décidé de produire quelque chose qui rende nos fans heureux tout en offrant une atmosphère intense lors des concerts.

A présent, parlons de votre tournée estivale célébrant votre sixième anniversaire. Elle a débuté le 1er juillet et s’est achevée le 27 août. Que pouvez-vous nous dire à son sujet ? Vous étiez-vous fixé des objectifs particuliers ?

Nimo : A mi-chemin de la tournée, ma santé a pris un mauvais virage et les autres membres m’ont aidé à traverser cette épreuve. Je pense que cela a renforcé nos liens en tant que THE MICRO HEAD 4N'S.
kazuya : Je l’ai déjà dit un peu plus tôt, il ne s’agissait pas de seulement de bien organiser les morceaux, mais également de montrer le caractère de chaque membre du groupe à travers des instrumentaux. Afin que les gens comprennent où nous allions avec ce nouvel album, nous souhaitions montrer le côté divertissant de THE MICRO HEAD 4N'S jusque dans la musique d’ambiance diffusée dans la salle avant le concert. Nous avons également surmonté la maladie de Nimo, et je pense que cela a approfondi la connexion entre nos fans et nous.
SHUN. : Nous n’avions pas de but précis en tête mais nous voulons faire de chaque concert un événement unique, et réfléchissons à comment lui donner du sens.
ZERO : A l’hiver dernier, mes genoux ont commencé à me faire souffrir, mon objectif était donc de surmonter ce problème de santé avant le début de la tournée. Mais je me suis tellement investi dans la tournée, qu’arrivé à la moitié, mes côtes ont commencé à me faire mal...
TSUKASA : Les habitants de ma ville natale m’ont seulement vu chanter de l’enka, alors je voulais qu’ils découvrent une autre partie de moi, celle qui joue de la batterie. Mais alors que le final de la tournée approchait, au lieu de penser à cela, j’ai plutôt eu envie de donner un bon concert.

Cette tournée comptait également des concerts individuellement produits par les membres de votre groupe. Qu’est-ce qui différencie ces représentations des concerts habituels de THE MICRO HEAD 4N'S ? Quels souvenirs en gardez-vous ?

Nimo : Pour la représentation que j’ai produite, nous avons donné un concert acoustique. J’aime les concerts acoustiques car ils délivrent nos sons et nos mots aux fans de manière directe.
kazuya : Je suis fasciné par ce que cela fait d’avoir le courage de réaliser quelque chose qui sort de l’ordinaire.
SHUN. : Je pense que c’est intéressant de pouvoir apporter sa touche personnelle à un concert. Vous pouvez voir une facette intéressante de nous en tant que THE MICRO HEAD 4N'S.
ZERO : J’ai donné mon concert le jour de mon anniversaire, donc j’ai beaucoup misé sur le côté divertissant. Comme je ne parle pas beaucoup pendant les MC, j’avais enregistré quelque chose à lire à l’entrée de la salle. J’ai beaucoup réfléchi à tous les détails. La production était très différente du début à la fin. Donc je pense que les gens ont pu bien s’amuser.
TSUKASA : Les concerts produits par les membres permettent à chacun de faire ce dont il a envie. Je pense que les concerts tournant autour de blagues liées à nos villes natales mettent l’accent sur la culture japonaise. Même si nous jouons sur des instruments occidentaux, il est intéressant de vraiment pouvoir ressentir cette japonité quintessentielle.

Le 20 septembre vous avez participé au concert three-man OUT OF CONTROL, puis avez embarqué pour la mini-tournée "Crazy Monsters" ~HALLOWEEN PARTY 2017~" en octobre. Que pouvez-vous nous dire à propos de ces événements ?

Nimo : Je me suis habillé en fille cette fois-ci encore. Je portais une jupe donc c’était vraiment difficile de marcher ! (rires)
kazuya : C’est la première fois que nous faisions un concert avec A9, donc j’étais très heureux !
SHUN. : J’ai fais un cosplay inhabituel, et c’était un peu comme un festival donc j’ai beaucoup aimé l’événement dans son ensemble !
ZERO : Je ne pensais pas qu’un jour ce three-man aurait lieu. Nous devions porter des costumes d’Halloween et j’ai vraiment eu du mal à me décider. Et comme il arrive à surmonter beaucoup de difficultés, je me suis secrètement délecté de l’expression troublée que Nimo a arboré quand je lui ai tendu ce costume de fille.
TSUKASA : C’était amusant de montrer une facette de THE MICRO HEAD 4N'S que nous n’avons pas l’occasion de dévoiler souvent.

Par le passé, vous avez fait une tournée avec defspiral, et avez formé ensemble le groupe 9BALL GAMES. Imaginez-vous embarquer pour une tournée européenne avec defspiral ou en tant que 9BALL GAMES ?

Nimo : 9BALL GAMES reviendra en mars 2018. Ce serait vraiment amusant de nous produire à l’étranger. Je pense que les gens apprécieraient cela.
kazuya : J’aimerais vraiment aller en Europe avec 9BALL GAMES ! Je suis sûr que ce serait amusant !
SHUN. : C’est la troisième fois que nous formons 9BALL GAMES, mais c’est la première fois que nous le ferons avec ces neuf personnes-ci, donc je suis sûr que cela sera très différent des fois précédentes.
ZERO : Je pense que nous sommes un groupe qui a été assez actif à l’étranger, donc nous pourrions aller n’importe où n’importe quand.
TSUKASA : Nous sommes allés aux États-Unis ensemble avec nos groupes précédents, donc je pense que cela pourrait se reproduire. Ce serait merveilleux !

Vous avez sorti votre single Jougen no tsuki no Orchestra -Stella Note Magic- le 22 novembre. La chanson titre possède des sonorités très romantiques. Que souhaitiez-vous exprimer à travers ce morceau ? Y a-t-il concept spécial sur lequel il repose ?

Nimo : Nous voulions faire de ce morceau un orchestre que nous pourrions chanter ensemble avec les My Clones (ndlt : My Clones est le nom des fans de THE MICRO HEAD 4N'S)
kazuya : Nous voulions à tout prix utiliser le mot « orchestre » dans le titre. Je pense que ce morceau montre mon côté pop. Nous voulions aussi montrer une facette de THE MICRO HEAD 4N'S encore jamais dévoilée.

Vous avez filmé le clip de Jougen no tsuki no Orchestra -Stella Note Magic- sur un fond vert. Était-ce la première fois que vous tourniez avec cette technique ? En quoi cela diffère d’un tournage classique ?

Nimo : Quand vous utilisez un fond vert, c’est comme entrer dans un monde différent et irréel, donc je pense que le clip a une touche plus fantastique que d’habitude.
kazuya : Cette fois-ci nous avions une équipe de tournage complètement différente, nous avons donc fait beaucoup de réunions. Nous n’avons jamais pu utiliser de fond vert avant, donc le tournage et le montage ont été vraiment passionnants.
SHUN. : Je l’ai déjà fait par le passé avec d’autres groupes, mais c’était la première fois avec THE MICRO HEAD 4N'S. Je pense que nous avons réussi à produire une vidéo vraiment différente de nos travaux précédents. Regardez-moi m’asseoir sur la lune ! (rires)
ZERO : J’ai déjà utilisé un fond vert mais je suis toujours inquiet du fait qu’il est impossible de connaître le résultat final pendant le tournage. Mais l’équipe avec laquelle nous avons travaillé était très compétente.
TSUKASA : C’était la première fois que je tournais sur un fond vert. J’ai pensé que c’était si fantastique que de simples humains puissent faire de telles choses. La prochaine fois, j’aimerais essayer d’incorporer certains de mes dessins.

Le single contient de nouveaux arrangements d’EARNEST GAME et MONSTER’S ROAR. Pourquoi avez-vous décidé de réarranger ces deux titres ? En quoi diffèrent-ils de leur version originale ?

kazuya : A la demande de ZERO, nous avons accéléré le rythme d’EARNEST GAME. MONSTER’S ROAR a été rendue plus féroce.
ZERO : Nous avions fini l’album et étions en mesure de construire des concerts intégrant les morceaux de chaque membre, mais ces deux chansons ont toujours gonflé le public à bloc, donc nous avons décidé de les réenregistrer. Je pense qu’en changeant la clé, nous les avons rendues plus agressives et énergiques.

SHUN., vous montrez de plus en plus vos capacités de DJ. Comparé aux débuts de THE MICRO HEAD 4N'S, pensez-vous que cela a rendu le son du groupe plus unique et recherché ? Comment gérez-vous la guitare et le DJing en concert ?

SHUN. : Les DJ ne sont plus si populaires dans les concerts ordinaires aujourd’hui, mais par le passé il y avait un DJ et j’essayais d’adapter le son du groupe au scratching. A l’origine, j’aime l’EDM (Electronic Dance Music), donc je pense que nous allons continuer d’incorporer du DJing dans notre musique. Même à l’heure actuelle, il y a des morceaux dont le DJing est le pivot.

Vous avez récemment signé sur le label européen Gan-Shin Records. Que représente cette étape pour vous ?

kazuya : Nous avons été si heureux de recevoir cette proposition. Je pense qu’ils nous ont offert une chance supplémentaire de venir sur ce continent européen qui nous est si cher. J’espère que nous entretiendrons d’excellentes relations pendant un long moment.

Avez-vous un message pour les lecteurs de JaME ?

Nimo : Je rêve du jour où nous pourrons chanter ensemble à l’étranger, alors pour que tout le monde puisse continuer de sourire, je vais continuer de chanter ! Pensez à moi !
kazuya : Pour moi, THE MICRO HEAD 4N'S est un groupe qui rêve, un groupe que j’ai créé avec l’intention qu’il soit mon dernier. J’aimerais que vous puissiez le voir comme une forme de mon existence. Musicalement, je pense que nous montrons toutes les facettes des mélodies japonaises. Et je pense que vous pouvez vraiment ressentir l’espoir lors de nos concerts. J’aimerais vraiment pouvoir partager cela avec nos fans étrangers. Je vous aime tous !
SHUN. : Cela fait longtemps que nous n’avons pas pu donner de concerts à l’étranger, alors je serais heureux si nous pouvions aller dans plusieurs pays différents et nous y produire. Gardez un œil sur nous !
ZERO : Cela fait plusieurs années que nous n’avons pas donné de concerts à l’étranger, mais comme je l’ai dit, je suis toujours paré à cette éventualité ! Pour la musique, je ne préfère pas le Japon à l’étranger ou vice-versa, mais si nous en avons l’occasion, j’aimerais aller à l’étranger et rencontrer tout le monde là-bas ! J’ai hâte de venir à votre rencontre dans votre pays !
TSUKASA : Je veux retourner à l’étranger et m’améliorer. Si je peux faire cela, nous pourrons rentrer au Japon et présenter un tout nouveau THE MICRO HEAD 4N'S, et je pense que cela rendrait nos fans heureux. Je veux que nous nous soutenions et nous motivions tous les uns et les autres. Je veux pouvoir dire que je suis heureux. Devenons tous heureux, d’accord ?!!

La version longue du clip de Jougen no tsuki no Orchestra -Stella Note Magic- peut être visionné ci-dessous.



JaME souhaite remercie THE MICRO HEAD 4N'S et Gan-Shin pour avoir rendu cette interview possible.
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités
  • Chaotic Harmony