Interview avec PLASTICZOOMS

interview - 27.02.2017 06:00

Le groupe a répondu à nos questions sur son nouvel album et sa tournée européenne.

Le trio post punk/new wave PLASTICZOOMS vient de sortir son nouvel opus éponyme PLASTICZOOMS, et embarquera pour sa deuxième tournée européenne le 24 février. Dans l’effervescence de la préparation de sa tournée, la formation a pris le temps de répondre à nos questions.

Merci de nous consacrer du temps ! Bien que ce soit notre deuxième interview, pourriez-vous nous dire quelques mots sur votre groupe et vous-mêmes ?

Sho : Bonjour, nous sommes PLASTICZOOMS. PLASTICZOOMS est la nouvelle sensation post punk ! Je suis Sho, chanteur et compositeur.
Jun : Je suis Jun, le bassiste.
Tom : Je suis Tom, je joue de la guitare.

« Plus de titres dance, énergiques et survoltés » - c’était votre objectif après Veiled Eyes. Pensez-vous avoir atteint votre but avec PLASTICZOOMS, sorti le 11 janvier dernier ?

Sho : Nous y sommes arrivés, enfin ! Vous allez l’écouter, n’est-ce pas ?

Cet opus porte le même nom que votre groupe, diriez-vous qu’il s’agit de « l’essentiel de PLASTICZOOMS » ? Montre-t-il votre état d’esprit actuel et toutes les choses que vous souhaitiez exprimer musicalement ?

Sho : Oui, exactement. Cet album inclut l’essence de tous nos travaux antérieurs. C’est comme une amélioration de tout ce que nous avons fait jusqu’à maintenant.

Y a-t-il des chansons plus personnelles sur cet album ?

Sho : Tous nos morceaux sont basés sur des sentiments personnels. C’est notre style.

Une de vos chansons est intitulée Breitenbach, qui est un nom allemand. Dites-nous en plus sur l’histoire qui se cache derrière ce morceau.

Sho : « Breitenbach » platz est la station de métro près de laquelle je vivais à Berlin. Le morceau raconte une histoire triste que j’ai vécue quand je résidais là-bas.

La chanson U12 a-t-elle un lien avec la ligne de métro berlinoise du même nom ?

Sho : Bien sûr ! J’adorais prendre la U12. Quand j’allais à la Warschauer Straße1, l’image de cette chanson m’est apparue.

Le dernier clip que vous avez tourné est pour le morceau HIGHWAY. Pourquoi avoir choisi cette chanson en particulier ? Et comment s’est passée votre collaboration avec Matsutake Hideki et Michiko London Koshino ?

Sho : Parce que HIGHWAY est un titre emblématique de cet album. Il est particulièrement entraînant. L’année dernière, j’ai participé au défilé de mode de Michiko London Koshino. Cela a été l’élément déclencheur pour cette collaboration, puis nous avons fait d’importantes rencontres, comme avec Matsutake Hideki. Le clip nous a fait prendre conscience que beaucoup de personnes nous soutiennent, encore une fois.

Votre deuxième tournée européenne va bientôt débuter. Celle-ci est d’ailleurs plus grande que la précédente. Qu’en attendez-vous ?

Sho : J’ai créé les chansons de cet album avec, comme postulat, une tournée européenne. Je suis donc impatient de voir quelles seront les réactions de l’audience.

Vous retournerez également dans votre ville bien-aimée, Berlin. Qu’est-ce que les gens peuvent attendre de vos concerts des 24 et 25 février ?

Sho : Beaucoup d’énergie. Et vous serez peut-être même témoins d’un miracle. J’ai un fort pressentiment.

Vous partagerez le scène avec Autist. Est-ce le premier pas vers la concrétisation de votre rêve de travailler avec ce groupe ?

Sho : Autist est un de nos groupes préférés. En fait, nous avons d’autres nouvelles concernant cette collaboration. Restez aux aguets pour ne pas les manquer !

Vos prestations lors de conventions seront-elles différentes de vos concerts habituels ?

Sho : Vous vivrez la même expérience PLASTICZOOMS où que vous soyez !

Dans la mesure où vous allez visiter beaucoup de nouveaux endroits, pensez-vous gagner de nouvelles influences artistiques ?

Sho : Bien sûr. Mais nous devons faire notre maximum pour les comprendre et les absorber entièrement – que ce soit la musique ou le mode de vie.

Prévoyez-vous de passer du temps à l’étranger, comme vous l’avez fait avec votre année de vie à Berlin ? Où aimeriez-vous poser vos bagages la prochaine fois ?

Sho : A l’heure actuelle, je n’ai pas ce projet. Mais je suis intéressé par la vie new-yorkaise. J’aimerais tout de même revenir vivre à Berlin.

Pour conclure cette interview, imaginez-vous dans cinq ans. Où êtes-vous et que faites-vous ?

Sho : Je n’en ai pas la moindre idée. J’espère mener une belle vie au Japon et à l’étranger.
Tom : Je pense que je jouerai de la guitare quelque part.
Jun : Je ne peux pas imaginer, mais je pense que nous ferons beaucoup de rencontres et aurons de nouvelles opportunités durant ces cinq années. Je veux marcher vers elles le pas léger.

Merci beaucoup de nous avoir accordé cette interview. Avez-vous un message pour nous lecteurs ?

Sho : S’il vous plait venez nous voir et dansons ensemble. Quant à Berlin, les deux salles de concert – Monarch et Urban Spree – sont sur la ligne U12, alors rejoignez-nous !
Jun : Notre nouvel album contient deux pistes avec un titre allemand. Je serais heureux si elles vous intéressaient !
Tom : Ecoutez notre nouvel opus. Il est génial. Venez aussi nous voir en concert !

JaME souhaite remercier PLASTICZOOMS pour avoir rendu cette interview possible.

1< /sup> : Station de métro située près d'un quartier à la vie nocturne animée.


items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités